Télé Mag +
Facebook
Twitter
YouTube
Menu

Danse avec les stars : les interviews


Les stars se livrent avant le début du show ! Découvrez les premières impressions des nouvelles personnalités qui fouleront le parquet de la huitième saison de "Danse avec les stars" !

Diffusion : Samedi 14 octobre à 23 – TF1
Dimanche 15 octobre à 20h05 – Antenne réunion


Arielle DOMBASLE
"Un challenge avec moi-même”
 
La danse est une discipline qui vous est familière…
Quand j’étais petite fille, je dansais du ballet classique et j’avais une admiration sans borne pour les danseuses. A mon arrivée en France, j’ai débuté par des cours au conservatoire de musique et je dansais aussi salle Pleyel. Puis une mauvaise chute de cheval m’a contrainte de m’arrêter. Je n’ai plus jamais vraiment dansé sauf sur scène, un peu dans mes concerts, mais les vraies danseuses restent pour moi au sommet de la grâce, de la beauté et de la féminité ! Pour moi, une des plus belles façons d’être au monde, c’est de danser !
 
L’aventure «Danse avec les stars» est donc une manière de vous remettre en selle ?
C’est un challenge avec moi-même. Malgré mes années sans danser, j’ai envie de me surpasser dans cette aventure. Danse avec les stars arrive à point nommé dans mon parcours. Je suis à un moment de ma vie ou j’ai envie d’une expérience pleine de gaieté et de scintillement ! Je rêve de faire des danses endiablées !
 
Quel est votre partenaire idéal ?
Je le vois irrésistible ! Il devra tout m’apprendre pendant les merveilleux entrainements car j’ai tout oublié et être un soutien en or sur lequel je peux compter jour et nuit ! Je veux le meilleur !

Camille LACOURT
 «J’ai un mental de sportif de haut niveau !»

Vous êtes un habitué des entraînements sportifs réguliers. Un atout pour les répétitions de «Danse avec les stars» ?
J’étais très assidu dans mon sport et je connais parfaitement mon corps. Ce sont des avantages pour l’émission et pour apprendre vite. Comme pour la natation, je vais me donner à 100 % ! Même si je n’ai aucune facilité dans le domaine de la danse, je garde le mental du sportif de haut niveau qui n’aime pas échouer !
 
Dans quel état d’esprit participez-vous à l’aventure ?
Toute ma vie je me suis imposé de nouveaux défis. Danse avec les stars est un challenge supplémentaire mais totalement inédit. Après mon dernier titre de champion du monde en natation,  je souhaitais continuer sur ma lancée. C’est le meilleur moment pour m’amuser. Je suis impatient et je n’ai aucune pression négative.
 
Votre grande taille peut-elle constituer une force ou une faiblesse ?
Faire bouger un corps 2m est bien plus compliqué qu’un de 1m60 ! Au départ, j’aurais sûrement quelques difficultés pour être gracieux. En revanche, mon côté sportif peut donner de beaux portés avec ma partenaire.
 

SINCLAIR
«Apprendre à lâcher prise»

Votre réputation de showman constitue-t-elle une force pour «Danse avec les stars» ?
Quand je monte sur scène, j’oublie tout. Dans Danse avec les stars, j’espère regagner ce même naturel et apprendre à lâcher prise. Même si je sais bouger dans mes concerts, la danse est une partie de mon métier que je ne connais absolument pas. A mon âge, dès que l’on nous propose un défi à relever, il faut foncer !

Le public vous connaît pour votre carrière dans la musique. Sur quels morceaux souhaitez-vous danser ? 
J’aimerais évoluer dans des univers opposés à mes habitudes artistiques.  Je n’espère pas danser sur du Prince ou du Michael Jackson car je ne veux pas être dans une caricature de moi-même. J’aimerais performer sur des morceaux osés, sur lesquels personne ne m’attend !

Votre expérience en tant que juré va-t-elle vous servir pour appréhender cette aventure ?  
La Nouvelle Star m’a appris comment fonctionne une compétition et une émission de télévision. Mais surtout, elle m’a fait prendre conscience qu’il ne faut pas dramatiser et s’éclater.  Je souhaite être à la hauteur du spectacle sans me prendre au sérieux. Je n’ai pas peur du ridicule !

 

Tatiana SILVA
«Une expérience hors du commun»
 
Pourquoi avoir décidé de relever le défi «Danse avec les stars» ? 
En plus d’être fan de l’émission, je suis amatrice des danses de salon. C’est une chance de pouvoir profiter des conseils prodigués par un danseur professionnel pendant plusieurs heures par jour. Je vais donc profiter à fond de cette expérience hors du commun. C’est une occasion unique que peu de personnes ont la chance de vivre. C’était l’un de mes grands souhaits : il est exaucé.

La danse est-elle une discipline qui vous est familière ?
De 7 à 12 ans, je me suis adonnée à la danse classique. Puis, je me suis tournée vers la danse rythmique, le jazz et le hip-hop. A l’âge de 15 ans, un souci au genou m’a forcé à cesser l’entraînement. Mon rapport à la danse est surtout lié à mes racines. Originaire des îles du Cap-Vert, je partage avec les Capverdiens ce besoin de partage et de rassemblement. La danse est profondément ancrée dans notre culture. J’aimerais donc m’initier au kizomba, à la bachata mais aussi à la salsa, au tango et à la valse.

Qu’attendez-vous de cette aventure ?
Une transformation personnelle et un déblocage émotionnel. Je souhaite lâcher prise et me libérer de la rigueur qui dicte souvent mon quotidien. C’est une réelle parenthèse que je vais vivre pleinement avant de reprendre mon activité à la météo, une autre de mes passions.

Des parcours de personnalités vous ont-ils plus particulièrement inspiré ?
J’ai été bluffée par la performance de Priscilla Betti, il y a deux ans. Ses mouvements étaient très toniques, ses gestes, très précis, et elle rayonnait sur scène. J’envie son énergie lorsqu’elle danse. Je repense particulièrement à un tango dans lequel sa prestation m’a bouleversée. 
 

Elodie GOSSUIN
 «La danse est un rêve de petite fille»

Quelles sont vos motivations à participer à l’aventure «Danse avec les stars» ? 
J’aime les valeurs de l’émission comme l’effort, le travail et l’humain. Au même titre que Miss France, j’associe la danse à un rêve de petite fille. Or, j’ai toujours préféré les sports dits « masculins » et je ne suis absolument pas gracieuse ! Pour moi, Danse avec les stars est un défi absolument conséquent. La compétition fait partie de moi alors je compte sur ma ténacité pour surprendre et progresser.

Qu’attendez-vous de votre participation à l’émission ? 
J’ai eu deux fois des jumeaux. J’aimerais trouver un partenaire bienveillant, qui soit comme mon jumeau et mon meilleur ami. Je souhaiterais qu’il me pousse à me dévoiler et exprimer ma sensualité. Et surtout, je veux rendre fière mes enfants !

L’an dernier, vous animiez une matinale avec Karine Ferri à la radio. Avez-vous suivi son parcours dans «Danse avec les stars» ? 
Karine Ferri m’a beaucoup émue car elle s’est montrée telle qu’elle est dans la vie. Je suis admirative de son envie de bien faire. Les parcours qui m’ont le plus touchés sont ceux dont la progression est la plus visible.

Avez-vous déjà rencontré les membres du jury ? 
J’ai eu la chance de recevoir Fauve Hautot et Nicolas Archambault à la radio pour leur duo dans Saturday Night Fever. J’admire Fauve pour sa sensualité et son charisme, même quand elle ne danse pas. J’adore Chris Marques et Jean-Marc Généreux car ils me font rire. Derrière leurs costumes de jury, il se cache une grande sensibilité.
 

Vincent CERUTTI
«Je suis très heureux et impatient !»

Comment envisagez-vous le passage de l’animateur au danseur pour «Danse avec les stars» ?
Danse avec les stars représente 5 ans de ma vie à la télévision et en tournée dans les Zéniths. Des rencontres, des rires, des larmes parfois et une admiration fascinante pour les participants ! Je devais rêver en secret à une participation mais je n’aurais jamais imaginé qu’on me le propose ! Je suis très heureux et impatient, car il y aura de l’émotion, c’est certain, lorsque je reviendrai pour la première fois sur le plateau... Aujourd’hui, dans le programme, je ne suis plus du tout animateur, je vais lever le voile, me concentrer sur mes chorégraphies et oublier tout le reste.
 
Quel est votre rapport à la danse ?
Je n’ai jamais appris à retenir une chorégraphie, gérer l’espace ou apprivoiser mon corps comme c’est souvent le cas pour les grands. Avec Sandrine Quétier, nous assistions à quelques répétitions le samedi mais nous n’étions jamais témoins de tout le travail des participants. C’est donc un vrai challenge pour moi et je suis profondément mort de trouille, intimidé aussi à l’idée que les juges me voient danser pour la première fois ! Car personne de l’équipe ne m’a jamais vu danser en 5 ans !
 
Vous partagez l’aventure avec votre compagne Hapsatou Sy !
Je suis ravie qu’elle soit à mes côtés car je crois énormément en ses capacités, son talent, sa persévérance et son humanité. Je ne me sens absolument pas en concurrence avec elle. Je veux simplement me dépasser et me prouver que je suis à la hauteur du challenge et des attentes du public. J’ai hâte, nous avons hâte !

 


Hapsatou SY
 «J’ai déjà tout gagné à participer à Danse avec les stars»

Pourquoi avoir dit « oui » à l’aventure «Danse avec les stars» ?
La danse a toujours fait partie de mon quotidien depuis que je suis toute petite. J’ai grandi dans un univers où on aime la danse et la musique. La danse de salon est inconnue pour moi mais j’ai fait beaucoup de hip-hop et c’est un style que j’ai dans le sang ! Aussi, je suis une grande fan de l’émission et j’ai déjà tout gagné à y participer ! J’aimerais me dépasser sur des danses féminines et glamour. Je rêve d’adopter la démarche de Tatiana Thumbtzen dans The Way You Make Me Feel de Michael Jackson !
 
Quels parcours d’anciens participants vous ont marqués ?
J’ai été bluffée par Artus et Valérie Damidot lors de la saison précédente. Ils se sont dépassés et ont fait abstraction de tout ce que l’on pouvait dire sur leurs physiques. Ce sont des états d’esprit qui me touchent beaucoup. J’admire la grâce de Tonya Kinzinger et de Shy’m. Quand elles dansent, on s’arrête de vivre.
 
Votre compagnon Vincent Cerutti fait également partie de cette nouvelle édition…
Évidemment, l’aventure sera plus difficile pour nous que pour les autres car nous exposons notre couple et notre petite famille. Mais je suis très heureuse de partager cette nouvelle expérience avec lui. Nous allons nous soutenir mutuellement. 


 

Agustín GALIANA
 «Le public français m’a adopté»

Pourquoi avoir accepté d’entrer dans la danse ?
Enfant, j’avais un rêve : devenir danseur. Mes parents ne m’ont jamais permis de danser. Je dansais donc tout seul dans ma chambre et aussi parfois avec la complicité de ma Grand-mère. Lorsque j’ai enfin eu 18 ans,  j’ai pu commencer à suivre quelques cours de  danse classique et contemporaine. Deux ans plus tard, j’ai réalisé qu’il s’agissait d’un métier extrêmement difficile et j’ai arrêté. Cela m’a beaucoup frustré. Aujourd’hui, j’ai la chance de vivre mon rêve d’enfant en France où la danse classique est née. Je suis conscient de ma chance et n’ai qu’une hâte : débuter les répétitions avec ma partenaire.
 
Quel regard portez-vous sur l’émission ?
Il y a de grands programmes de qualité à la télévision française. Dans Danse avec les stars, il y a un vrai soin apporté aux tableaux, aux costumes, aux lumières. Sur le plan esthétique, tout est parfait. C’est un vrai spectacle à l’image du Moulin Rouge ou du Lido.
 
Le public français vous connaît plus particulièrement pour votre rôle d’Adrian dans la fiction «Clem»…
Voilà trois saisons que j’interprète ce personnage et j’en suis très heureux. Le public français m’a adopté. J’ai été accueilli avec beaucoup de chaleur, en témoigne les marques de sympathie dans la rue ainsi que les messages sur les réseaux sociaux… C’est un énorme soutien ! J’espère désormais que les téléspectateurs seront derrière moi chaque samedi soir !
 

Joy ESTHER
 «Je participe pour l’aventure humaine»

Le public vous connaît pour votre rôle dans «Nos chers voisins». Avec Danse avec les stars il va découvrir Joy… 
Depuis cinq ans, on m’associe à Chloé, une fille un peu agaçante et fière. Dans Danse avec les stars, j’espère que le public pourra découvrir une jeune femme sympathique, optimiste et très spontanée. Ils vont rencontrer Joy et j’en suis très contente. Dans la rue, les passants n’osaient pas m’accoster contrairement aux autres comédiens de Nos chers voisins. Grâce au programme, le regard du public  va forcément évoluer et j’en suis ravie !
 
Qu’attendez-vous de l’aventure Danse avec les stars ?
Je sais chanter et jouer la comédie. J’aimerais ajouter une nouvelle corde à mon arc avec la danse. L’émission est également l’occasion d’en apprendre davantage sur moi-même et de me sentir mieux dans mon corps. Enfin, je participe pour l’aventure humaine. J’ai eu la chance de faire des comédies musicales et de partager de nombreux moments en troupe. J’aimerais retrouver cette cohésion dans Danse avec les stars.
 
Quel est votre rapport à la danse ? 
Sur une échelle de 1 à 10 on peut m’attribuer un 2 ! Je sais bouger mais l’art de la danse m’est totalement inconnu. Je suis plutôt football et judo ! Je compte sur mon partenaire pour m’apprendre et gérer mon impatience, car c’est mon pire défaut !
 
 

LENNI-KIM
«L’occasion rêvée pour me lancer des défis !»
 
Le public vous a connu dans l’émission «The Voice Kids». Pourquoi avoir choisi de participer à «Danse avec les stars» ?
Je suis fan des émissions françaises et j’adore la France ! Danse avec les stars est une expérience hallucinante et c’est l’occasion rêvée pour me lancer des défis. Cette aventure sera très différente de The Voice Kids. Je ne suis plus dans l’esprit de compétition mais dans l’apprentissage et l’entraide avec ma partenaire. Avec les autres candidats de Danse avec les stars, nous serons comme une grande famille !
 
Quel sera votre meilleur atout pour vous dépasser dans l’aventure ?
Je suis très positif et déterminé ! J’ai l’intention de travailler très dur pour ne pas décevoir le public français et ma partenaire. Il y a deux ans, j’ai beaucoup admiré la victoire de Loïc Nottet du haut de ses 19 ans. À 16 ans, j’ai également envie de montrer que je suis capable d’aller le plus loin possible.
 
Le jury est essentiel dans Danse avec les stars. Comment le percevez-vous ?
Je redoute les notes de Chris Marques ! Sinon, le jury me paraît très sympathique et professionnel. Je compte saisir toutes les remarques et commentaires pour m’améliorer le plus rapidement possible.
 
 

©Christophe Chevalin - TF1
©Christophe Chevalin - TF1

image_24.png image.png  (1.52 Ko)


Rédigé le Mercredi 11 Octobre 2017 à 16:00 | Lu 39 fois


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 23 Octobre 2017 - 13:54 Grand Raid 2017 : point final !

Mercredi 18 Octobre 2017 - 17:47 Grand Raid 2017 : remise de dossards


Nouveau commentaire :