Télé Mag +
Facebook
Twitter
YouTube
Menu

Miss France 2018: Miss Martinique disqualifiée, une pétition a été lancée



À quelques mois de l'élection Miss France 2018, la polémique enfle. Pour rappel, Jade Voltigeur – élue Miss Martinique 2017 – ne pourra pas tenter sa chance à l'échelle nationale. En cause, son tatouage sur l'omoplate, car, il est interdit aux jeunes femmes se présentant d'en avoir un. 

L'histoire pourrait s'arréter là, mais Miss Provence, Kleofina Pnishi, présente aussi un tatouage mais sa participation a été validée. Une situation qui en a indigné plus d'un. Sylvie Tellier, présidente du comité Miss France, avait aors pris la parole pour mettre fin à la polémique. "On autorise les petits tatouages discrets, avait-elle déclaré auprès de nos confrères du Parisien. Dans le cas de Miss Martinique, il s'agissait d'un tatouage assez gros pour qu'il pose problème. (...) Pour Miss Provence, son tatouage est tout à fait réglementaire."

Mais cette explication n’a pas convaincu certains Martiniquais dont la musicienne Annick Ozier Lafontaine qui a lancé une pétition sur Internet. «Notre Miss Martinique Jade n’a jamais caché l’existence de son tatouage qui peut être facilement camouflé. Si malgré son tatouage Miss Provence peut concourir, alors pourquoi pas Jade?» peut-on lire sur la page «Pour que notre Miss Martinique participe au concours Miss France». Plus de 3.000 signataires se sont manifestés en l’espace de quatre jours.

Rédigé le Vendredi 25 Août 2017 à 08:44 | Lu 598 fois


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 26 Septembre 2017 - 08:54 Bulma NRJ : son nouveau challenge !



1.Posté par comitemissnationale le 26/08/2017 22:33

Suite à la polémique des destitutions ou non-destitutions de certaines finalistes au concours « MISS FRANCE 2018 »,
Le « COMITE MISS NATIONALE » rappelle que contrairement à la société SAS MISS FRANCE les tatouages sont acceptés par le règlement intérieur du Comité.
En effet, depuis quelques années le « COMITE MISS NATIONALE » a constaté que selon les statistiques environ 25 % des jeunes filles en âge de devenir « MISS » à l’échelon national possède un ou plusieurs tatouages.
C’est donc une jeune fille sur quatre qui se voit refuser l’accès à ces concours de beauté permettant d’accéder au concours de « MISS FRANCE ».
Aussi le « COMITE MISS NATIONALE » ouvre ses portes à toutes les jeunes filles ayant un tatouage et c’est au public votant et aux membres du Jury d’apprécier lors du vote à la finale nationale.

Nouveau commentaire :

Recevoir notre newsletter