Menu
News


4 conseils pour choisir un smartphone reconditionné


Garanties, état de la batterie, grade… Ce qu’il faut savoir pour acheter sereinement un téléphone reconditionné.


Rédigé le Mardi 17 Mars 2020 à 12:00 | Lu 30 fois

4 conseils pour choisir un smartphone reconditionné
   Difficile de s’y retrouver parmi les points de ventes de smartphones reconditionnés, d’autant que reconditionné ne rime pas toujours avec qualité. Batterie essoufflée quelques heures après l’allumage, réseau Internet inaccessible, appareil photo défectueux… Les smartphones censés avoir été contrôlés – puis réparés si besoin – présentent parfois des défauts majeurs. Mieux vaut donc se renseigner sur plusieurs éléments, avant l’achat ou de passer commande et vérifier leur conformité à réception de l’appareil.

1. ÉPLUCHER LES GARANTIES
   La plupart des garanties commerciales varie entre 6 et 18 mois. Dans le premier cas, elle n’apporte aucune plus-value par rapport à la législation, puisque la garantie légale de conformité, valide deux ans, dispense l’acheteur d’apporter la preuve d’un dysfonctionnement les six premiers mois. Les clauses diffèrent aussi selon les points de vente, mais aucune de celles que nous avons épluchées ne présente de problème notable. Certains limitent le nombre d’interventions de la part du service après-vente et ne prévoient pas de prolongement de garantie en cas d’immobilisation égale ou supérieure à sept jours. Pour d’autres, la garantie ne couvre pas les défauts de fabrication majeurs reconnus par le constructeur. Et trois mois après l’achat, les batteries ne sont plus remplacées ! Enfin, les garanties proposées par les reconditionneurs changent d’un professionnel à l’autre… C’est donc un peu la loterie.
  
2. SE RENSEIGNER SUR LE « GRADE » DU TÉLÉPHONE
    Selon les fabricants interrogés, le grade est une note censée indiquer l’état esthétique de l’appareil, variable d’un point de vente à l’autre. Il n’évalue en aucun cas la qualité des composants, raison pour laquelle les smartphones reconditionnés sont traités pour afficher une coque et un écran comme neufs, il n’y a donc pas d’obligation de les différencier par des grades distincts.

3. CHERCHER UNE OFFRE AVEC UNE BATTERIE NEUVE
   Si certains points de vente garantissent une batterie neuve dans chacun de leurs appareils, certains clients assurent que la promesse n’est pas toujours tenue. Il arrive que lors de l’achat, les portables soient équipés d’une batterie à au moins 80 % de ses capacités. Pourtant, certains smartphones reçus s’éteignent quelques heures après l’allumage. Il peut être intéressant d’anticiper ce problème en ajoutant à votre achat ou commande une batterie neuve, pour quelques euros supplémentaires.

4. VÉRIFIER L’ÉTAT DE LA BATTERIE DÈS LA RÉCEPTION DE L’APPAREIL
   Pour s’assurer que la batterie de votre téléphone est bien conforme, allez dans la section « réglages », puis sélectionnez « batterie » et « état de la batterie » . Sa capacité est alors exprimée en pourcentage. Une information disponible sur quasiment tous les portables, même si pour les portables Android, les applications qui révélaient l’état réel de la batterie fin 2018 n’y parviennent plus à cause des mises à jour du système d’exploitation. Gageons qu’une nouvelle application verra le jour prochainement… Si l’état de la batterie ne correspond pas à ce que l’on vous a dit, faites jouer la garantie légale de conformité six mois au maximum après l’achat, pour mettre toutes les chances de votre côté.

RECONDITIONNÉ OU D’OCCASION ?
   Un téléphone reconditionné, contrairement à un appareil d’occasion, est testé puis, si besoin, réparé en atelier.
Du moins en théorie : le secteur du reconditionné « n’est pas réglementé, rappelle Raphaël Guastavi, de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise d’énergie (Ademe). Un professionnel peut donc très bien faire passer un appareil d’occasion pour un bien reconditionné ».



Nouveau commentaire :