Menu
Nutrition


5 plantes qui assurent le bien-être féminin.


Les femmes rencontrent divers problèmes spécifiques à tout âge de leur vie (règles douloureuses, cellulite, mauvaise circulation, troubles de la ménopause…). Un certain nombre de plantes médicinales sont typiquement adaptées à ces problèmes.


Rédigé le Mercredi 27 Juillet 2022 à 13:33 | Lu 56 fois

Quelles plantes choisir pour remédier au petits problèmes féminins quotidiens.

LA SAUGE
Depuis le Moyen-Âge, la sauge est considérée comme étant une plante pouvant soigner de nombreux maux. D’ailleurs, elle porte le nom latin de “salvia” signifiant “santé”. Non seulement, elle a des propriétés antiseptiques et digestives mais aussi et surtout, c’est une plante oestrogénique qui en fait donc l’alliée des femmes. En effet, grâce à la présence de phytoestrogènes, la sauge soulage les maux des femmes durant toute leur vie. Certaines d’entre elles l’utilisent pour régulariser leur cycle et diminuer les crampes menstruelles. De plus, à la ménopause, elle réduit par exemple, les bouffées de chaleur.

L’ALCHÉMILLE
L’alchémille, surnommée herbe aux femmes, est une plante progestéronique qui accompagne les femmes de la puberté à la ménopause. Elle régularise le cycle et peut également aider lors de menstruations douloureuses (grâce à ses vertus astringente et anti-inflammatoire) ou trop abondantes puisque c’est un hémostatique. L’alchémille est aussi antioxydante, elle participe donc au maintien d’une bonne circulation sanguine et permet de lutter contre les jambes lourdes. Sachez qu’elle améliore aussi l’état général de la peau, en particulier au niveau des vergetures et de la cellulite.

LE SHATAVARI
Originaire d’Inde, elle possède des vertus très intéressantes notamment pour la fertilité des femmes. Aussi, elle augmenterait leurs sécrétions en tous genres, dont le lait maternel. C’est pourquoi certaines femmes la prennent pendant la grossesse et poursuivent sa cure pour l’allaitement. Le shatavari contient de nombreux phytooestrogènes et agit donc favorablement à la régulation des hormones féminines.

LE TRÈFLE ROUGE
Le trèfle rouge est un grand soutien féminin. On peut la considérer comme une plante gynécologique puisqu’elle a un effet oestrogénique. Elle peut se prendre pour soulager les troubles typiques de la ménopause. D’autre part, le trèfle rouge est également intéressant pour prévenir l’ostéoporose.

LE PISSENLIT
Le pissenlit est reconnu dans la phytothérapie pour ses nombreuses vertus. En plus d’exercer ses bienfaits sur la digestion, il assiste tout le système urinaire et constitue un diurétique sécuritaire, mais aussi et surtout il s’agit d’un allié incroyable pour les femmes. En effet, la fleur, riche en oestrogène, soulage les douleurs mammaires à l’approche des règles. Le pissenlit est aussi riche en potassium et aide à diminuer les contractions utérines pendant la période de menstruation. Il peut également être utilisé pendant la grossesse et aider pour les problèmes de constipation et de nausée. Enfin, cette plante aide à lutter contre la rétention d’eau et par là-même, contre la cellulite.



Dans la même rubrique :
< >

Lundi 8 Août 2022 - 13:25 Le miel: produit phare de la ruche.

Jeudi 4 Août 2022 - 10:25 Les aliments qui aident à bien dormir !







Recevoir notre newsletter