Télé Mag +
Facebook
Twitter
YouTube
Menu

Hi Tech

ANNABELLE 3 : LA MAISON DU MAL



ANNABELLE 3 : LA MAISON DU MAL
Si vous avez peur des vieilles poupées depuis que vous avez vu Annabelle, n’ayez pas honte, vous n’êtes pas les seuls. Celle que nous avons découvert dans le premier film The Conjuring de James Wan en 2013 s’offre sa propre franchise et sortira dans nos salles le 10 juillet prochain. Annabelle 3, baptisé La Maison du Mal et réalisé par Gary Dauberman, est le troisième film consacré à la poupée démoniaque. Si les précédents spin-offs de la saga n’ont jamais vraiment atteint le niveau des deux premiers films de la saga Conjuring, il semblerait que ce nouveau volet d’Annabelle nous réserve une belle surprise.

Le retour de la poupée maléfique
Dans ce nouveau long-métrage le public aura la joie de retrouver à l’écran Ed et Lorraine Warren, le célèbre couple de démonologues rendu célèbre grâce aux deux films Conjuring. Et pour cause. Après avoir assisté à ses origines, nous retrouverons cette fois-ci Annabelle à l’endroit où nous l’avions vue la première fois, derrière sa vitrine. Déterminés à empêcher Annabelle de provoquer plus de ravages, Ed et Lorraine Warren placent la poupée dans une pièce de leur maison fermée à clé et destinée aux artefacts.
Placée sous une cloche de verre sacrée et bénie par un prêtre, Annabelle ne devrait plus mettre la sécurité de tous en péril. Mais une nuit d’horreur infernale s’annonce alors qu’elle réveille les esprits démoniaques dans la pièce où elle se trouve et qu’ils prennent tous Judy, la fillette de dix ans des Warren, et ses amis comme nouvelles proies.
Alors que l’intrigue du premier film sur Annabelle se déroulait en 1967 et le second film avait lieu encore plus dans le passé, en 1955, cette fois l’histoire se déroulera milieu des années 70 soit peu de temps après le premier film de The Conjuring .
Nous retrouvons donc Patrick Wilson (Conjuring, Insidious) et Vera Farmiga (Conjuring, Esther) dans les rôles respectifs de Ed et Lorraine Warren en célèbres enquêteurs du Paranormal. Mais leur rôles seront toutefois secondaires et le film devrait s’attacher au nouveau personnage de leur fille Judy interprétée par Mckenna Grace (Ready Player One, Captain Marvel).

La véritable histoire de la poupée Annabelle
La poupée de la marque Raggedy Ann a d’abord été achetée dans une boutique d’occasions par une mère pour l’anniversaire de sa fille, Donna. À l’époque, en 1970, Donna est étudiante en infirmerie et s’en va habiter dans le Connecticut avec sa colocataire Angie. La mère de Donna lui offre Annabelle pour que sa fille pense à elle.
Quand les deux amies vont à l’école, Donna prend soin de poser la poupée sur son lit. Mais à leur retour elles retrouvent plusieurs fois la poupée ailleurs, ou dans une autre position. Plus tard, les bizarreries s’amplifient et les deux amies découvrent des mots qui semblent avoir été écrits par un enfant : “Help me”, parfois “Help us”. Vu la tournure des choses, elles décident d’aller en parler à un médium. Le médium détecte un esprit qui habite la poupée. Il s’agirait de l’âme d’Annabelle Higgins, 7 ans, qui vivait tout près de l’immeuble de Donna et son amie. Son corps aurait été retrouvé dans un champ de maïs, devenu une énième résidence étudiante. Donna décide de garder la poupée pour prendre soin d’elle et calmer l’esprit tourmenté qui l’habite. Ce n’est pas le cas de leur ami Lou, qui refuse de croire à ces histoires de poupées hantées. Mais Lou reviendra vite sur ses propos. Une nuit où Donna et Angie l’invitent à dormir, il fait un cauchemar presque réel : la poupée tente de l’étrangler.
À son réveil Lou a à peine le temps de s’en remettre, il découvre des traces autour de sa gorge. Il regarde autour de lui, le regard de la poupée Annabelle lui glace le sang. Lou prend peur et les cauchemars empirent. Mais c’est seulement lorsqu’il se fait agresser en présence d’Angie que les filles décident de faire appel à des spécialistes.
Elles demandent de l’aide au prêtre de la ville qui, bien inspiré, prend contact avec les démonologues Ed et Lorraine Warren. Donna leur raconte son histoire et après enquête rapide, les Warren concluent que ce n’est pas l’esprit d’Annabelle Higgins qui hante la poupée, mais un esprit démoniaque, donc inhumain.
Les Warren ne rigolent pas trop avec ce genre de choses, et font appel à un prêtre pour exorciser les lieux, infestés par le démon qui voulait affaiblir ses occupants et prendre possession d’un corps humain. D’après eux, les esprits ne peuvent pas prendre possession d’objet inanimés, il peuvent s’en servir mais pas les pénétrer. Les Warren ont donc embarqué la poupée avec eux pour l’entreposer dans leur musée personnel de l’occulte, et empêcher qu’elle soit à nouveau utilisée.
Il a fallu la mettre dans une vitrine fermée à double tour puis bénie par un prêtre. Depuis, la poupée n’a pas bougé. En revanche elle aurait continué à faire du mal.
 
Plus dʼinédit sur la chaîne youtube Geek Me All

Rédigé le Mercredi 3 Juillet 2019 à 07:00 | Lu 104 fois


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 17 Juillet 2019 - 07:00 LE ROI LION

Mercredi 10 Juillet 2019 - 07:00 LE CRI DE WILHELM