Menu
Mode


Adopter un lapin


Considéré comme un NAC, le lapin est un animal de compagnie très prisé des enfants, mais aussi des parents qui apprécient son calme. Pourtant, il n’est pas si facile d’accueillir Bugs Bunny chez soi...


Rédigé le Lundi 29 Mars 2021 à 16:13 | Lu 92 fois

Les lapins ne sont pas des rongeurs

Si certains attendent impatiemment que les cloches reviennent de Rome pour leur apporter des chocolats, d’autres ne font confiance qu’au lapin de Pâques quand il s’agit des précieux œufs. Quelle meilleure occasion d’adopter un petit lagomorphe ? En effet, les lapins ne sont pas des rongeurs : c’est sans doute la première chose qu’apprennent les apprentis éleveurs, mais sans doute pas la plus importante...

Fiche d'identité

Le lapin est une adorable petite boule de poils, paisible et silencieuse, mais c’est aussi un animal qui compte une dizaine d’années d’espérance de vie : il ne faut donc pas s’engager à la légère. Avant d’adopter Jeannot, mieux vaut se renseigner sur son comportement et ses besoins.

Si le lapin est discret, il s’entend mieux avec ceux qui lui ressemblent. Les enfants turbulents ou bruyants ne feront que l’effrayer : il a besoin d’un environnement calme. De plus, et contrairement au chat et au chien, il n’est guère friand de caresses, du moins si celles-ci impliquent qu’il doive quitter la terre ferme : devenu un animal de compagnie récemment, il aime avoir les pattes solidement ancrées sur le sol et n’apprécie  pas qu’on le porte, ce qui peut être difficile à expliquer aux plus jeunes.

En outre, les lapins sont très justement réputés pour leur fougue. Il est donc important de les stériliser, sans quoi on découvrira  que les mauvaises odeurs et les marquages de territoire ne sont pas propres aux chats. Ces élans hormonaux peuvent les rendre caractériels, voire agressifs. Une fois ces impératifs comportementaux pris en compte, attardons-nous sur leur habitat. Bugs Bunny est très curieux : dès lors qu’il sera en liberté, il va s’empresser de partir à la découverte de ce qu’il considérera comme un terrain de jeu, avec les risques que cela comporte : les meubles et les livres pourraient bien ne pas se remettre de ses solides coups de dents, sans parler des fils électriques, qui pourraient s’avérer fatals...

Une cage sera donc certainement nécessaire. Celle-ci doit être grande pour lui permettre de se dégourdir les pattes : 1,20 m de long est une bonne base s’il y passe l’essentiel de ses journées. Il faudra l’aménager et y disposer différents jouets pour l’occuper. Mais attention : le lapin est un animal social et il a besoin de partager le quotidien de ses maîtres. Il faut donc lui réserver un espace sûr où il pourra évoluer librement plusieurs heures par jour, loin des courants d’air et des grosses chaleurs. Bien évidemment, il doit toujours avoir accès à une litière, de la nourriture et de l’eau.

Choisir son lapin

Adopter un lapin
On en trouve de toutes les tailles, de toutes les couleurs et de toutes les longueurs de poils. Certains sont même frisés, tandis que d’autres, rebelles, portent les oreilles pendantes plutôt que dressées. C’est avant tout une question de goût. Gare cependant aux espèces naines, à la santé plus fragile. Il est déconseillé de prendre un individu trop jeune : d’une part, il risque de ne pas être sevré, d’autre part, l’arrivée à maturité sexuelle est un mauvais moment à passer... Dans tous les cas, il ne faut jamais prendre un animal de moins de 2 mois.  L’idéal pour une première cohabitation est d’opter pour un adulte déjà  stérilisé, même si cela signifie qu’il  faudra plus de temps pour l’apprivoiser... L’amour, ça se gagne !



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 26 Mai 2021 - 09:14 À chaque morphologie sa ceinture






Recevoir notre newsletter