Menu
News


Affaire Weinstein: Paméla Anderson crée la polémique



Rédigé le Lundi 4 Décembre 2017 à 08:24 | Lu 277 fois

Affaire Weinstein: Paméla Anderson crée la polémique
Pamela Anderson n’a pas sa langue dans sa poche. Interrogée vendredi sur la chaîne NBC par la journaliste américaine Megyn Kelly à propos de l’affaire Weinstein, Pamela Anderson a exprimé un avis tranché sur le scandale.

Pour la star d'Alerte à Malibu, les victimes d' Harvey Weinstein auraient dû se faire accompagner pour éviter le harcèlement. Une déclaration qui a déclenché une polémique. Et l’actrice refuse de s’excuser.

« C’était connu le fait que certains producteurs ou certaines personnalités de Hollywood étaient des personnes à éviter, en privé. Tu sais dans quoi tu t’embarques quand tu te rends dans une chambre d’hôtel toute seule [sous-entendu avec un homme, ndlr]. [...]On devrait être assez courageuses pour pouvoir parler sur le moment, et ne pas avoir à attendre que des hashtags voient le jour. » 

Abusée sexuellement dans sa jeunesse, la comédienne de 50 ans a expliqué que ce traumatisme lui avait permis d'affronter les prédateurs sexuels. « J'ai appris à ne plus jamais me mettre dans ce genre de situation. Quand je suis arrivée à Hollywood, j'ai eu beaucoup d'offres. Des auditions privées, des choses qui n'avaient pas de sens ». La compagne d’ Adil Rami a ensuite évoqué le « bon sens » qui a manqué à ses yeux aux victimes du producteur : « C'est juste du bon sens. N'allez pas seule dans une chambre d'hôtel. Si quelqu'un ouvre la porte en peignoir, partez ! Mais je sais qu'Hollywood fait rêver, que les gens veulent être célèbres et parfois vous pensez que vous allez être en sécurité avec un autre adulte dans la pièce. »

Les propos de l'actrice lui ont valu les foudres des internautes, qui s'insurgent de la voir ainsi blâmer les victimes de harcèlement sexuel. Contactée par TMZ, Pamela Anderson a expliqué qu’elle ne «blamait pas les victimes » et qu’aucune femme ne méritait d’être abusée, traitant au passage Weinstein de « porc sexiste » et de « harceleur », mais qu’elle ne s’excuserait pas. Pour elle, si le problème est très complexe : «Les femmes doivent être conscientes de certains problèmes et de comment les repérer et les combattre. C’est totalement hypocrite de l’ignorer ».



Nouveau commentaire :