Télé Mag +
Facebook
YouTube
LinkedIn
Instagram
Menu

Aldebert « L’univers d’Enfantillages est une grande cour de récréation ! »

Rédigé le Mercredi 11 Mars 2020 à 10:00 | Lu 82 fois

Aldebert démarre sa tournée d’Enfantillages autour du monde par La Réunion. Il sera sur la scène du Téat Plein Air le vendredi 13 et le samedi 14 mars prochain pour le plus grand bonheur des petits et de leurs parents !



Aldebert « L’univers d’Enfantillages est une grande cour de récréation ! »
Pourquoi avoir choisi le public des enfants ?
   Je pense que cela s’est fait naturellement. Au début des années 2000, j’étais auteur-compositeur-interprète avec un répertoire de chansons françaises classiques. Ceci dit, il y avait déjà beaucoup de titres sur l’enfance. Je crois que le fait d’avoir travaillé en tant qu’animateur dans une école, dans un petit village, m’a fait garder un pied dans l’enfance, dans la pédagogie, dans l’éveil… Je me suis essayé à la chanson pour enfant en sortant Enfantillages en 2008. Cela devait être une parenthèse au départ, mais j’ai trouvé une telle liberté, un tel terrain d’expression que j’ai continué.

Comment définiriez-vous votre style ?
   Ce que j’apprécie avec les enfants c’est qu’ils sont naturellement curieux et ouverts à toutes les émotions. J’ai donc envie de les éveiller à plein de styles différents. Je peux leur proposer des chansons jeune public classiques mais aussi du rock, du jazz, du reggae, de la pop et même du metal! Il y a des chansons rigolotes avec des jeux de mots et beaucoup d’humour et puis parfois, on s’attarde sur des sujets un peu plus profonds. J’ai par exemple écrit « Madame Nature » sur le thème de l’écologie que j’interprète avec Tété, ou encore « Joli Zoo » sur la condition animale que j’interprète avec Grand Corps Malade. Car il faut aussi savoir que sur les 4 albums Enfantillages, il y a de nombreux invités. Une soixantaine d’artistes m’ont rejoint pour interpréter un titre en duo : Louis Chedid, Leforestier, Benabar, Alizée, Jean-Pierre Marielle, les Brigitte…

Comment faites-vous pour plaire aussi bien aux enfants, qu’à leurs parents, voire même à leurs grands-parents ?
   C’est vrai que c’est la spécificité de mon public qui est souvent composé de trois générations. C’était pas sur le papier au départ. Mais je n’arrive pas à faire des chansons pour enfant exclusivement. Je propose une chanson pour enfant un peu alternative par rapport à ce que qu’il se fait, je n’ai pas un propos infantilisant. Je regarde les enfants comme des grandes personnes par leur curiosité, leur énergie, leur enthousiasme et leur imaginaire. Je m’adresse à eux certes mais avec une double lecture, avec des symboliques et des métaphores sur des thématiques très adultes. C’est pour ça qu’il y a une résonnance sur les parents.

Que proposerez-vous lors de vos concerts dans l’île ?
   Nous faisons en général 250 à 300 concerts par tournée d’album mais c’est incroyable pour nous de partir aussi loin que La Réunion. D’habitude, on fait la Métropole, éventuellement la Suisse, la Belgique. On était venus pour Enfantillages 2 et on en garde un souvenir incroyable. Cette fois, il y aura toujours autant d’énergie. Ce sera très rock avec beaucoup d’échanges car les enfants sont aussi acteurs du spectacle. Il y aura aussi des duos, dont « Le Grand Voyage » avec mon fils Charlie qui a 6 ans, morceau qui sera sur le prochain album. Et puis l’incontournable « La vie c’est quoi » avec Malou la fille d’Hubert, le guitariste.

Quels sont vos autres projets cette année ?
   Cette année, nous enregistrons « Enfantillages autour du monde » sur lequel nous invitons des artistes des pays que nous parcourrons lors de notre tournée. D’ailleurs, nous enregistrerons un titre avec Gramoun Sello. J’ai écouté sa musique et j’ai bien accroché sur la chanson « Pil pil ansanm ». L’idée c’est d’avoir un morceau Enfantillages dans cette couleur maloya. J’ai composé avec cette pulsation qui est assez compliquée d’ailleurs. C’est ce qui m’intéresse de travailler sur de nouvelles rythmiques. Après La Réunion, on ira au Vietnam, en Australie, en Nouvelle Calédonie, en Roumanie, aux Etats Unis, en Finlande… « Enfantillages 4 » est en quelque sorte un album itinérant avec des sons et des ambiances du monde et des paroles sur le thème du voyage.
Aldebert « L’univers d’Enfantillages est une grande cour de récréation ! »


C'TENDANCES | Portait | Rubriques | LES CARNETS | Sortie | Contact | Mentions légales | Spécial