Menu
A La UNE


Alexandra Clain : du Grand Raid des Pyrénées au Grand Raid de La Réunion


A 47 ans, Alexandra Clain a une vie plutôt bien remplie : mariée depuis 29 ans, 3 enfants, un petit-fils, ultra-traileuse passionnée et nouvelle conseillère municipale de la majorité à Saint-Denis, elle s’élancera ce jeudi sur la Diagonale des Fous. Pour la cinquième fois de sa belle carrière sportive qui lui a d’ailleurs permis de voyager un peu partout dans le monde : en Métropole, en Australie, à Madagascar, en Martinique... Sa dernière sortie, c’était à l’occasion du Grand Raid des Pyrénées. Interview


Rédigé le Lundi 18 Octobre 2021 à 14:58 | Lu 179 fois

Pourquoi avez-vous choisi cette course dans les Pyrénées ?

La sociétaire de l’Entente du Nord est tombée sous le charme du Grand Raid des Pyrénées. Particularité du Grand Raid 2021: elle court pour une cause caritative, en faveur de l’Association Milles Pat’, plus particulièrement pour Justine qui en fait partie.
La sociétaire de l’Entente du Nord est tombée sous le charme du Grand Raid des Pyrénées. Particularité du Grand Raid 2021: elle court pour une cause caritative, en faveur de l’Association Milles Pat’, plus particulièrement pour Justine qui en fait partie.
« Le Grand Raid des Pyrénées (GRP) est une course partenaire du Grand Raid de La Réunion. Les 2 premier(e)s résident(e)s de la Diagonale des Fous sont récompensé(e) s par un package (voyage, hébergement et inscription) qui permet de participer à une course partenaire du GRR. C’est mon classement de 2ème réunionnaise en 2014 qui m’a permis de découvrir pour la 1ère fois cette course en 2015. Je suis tombée sous le charme de ces montagnes majestueuses mais aussi de l’accueil chaleureux et authentique de cette belle organisation du GRP. Je connaissais déjà la région car pendant la période où nous résidions en métropole (de 2006 à 2010) nous avons passé des vacances d’hiver à Saint-Lary Soulan et avons fait du ski avec les enfants au Pla d’Adet. La région est aussi belle en hiver qu’en été !

​C’ÉTAIT OÙ PLUS PRÉCISÉMENT ?

Alexandra Clain travaille sur les marchés forains avec Mico son mari depuis presque 30 ans et depuis les dernières élections municipales, elle est Elue de secteur à Domenjod, Elue déléguée aux Sports au Féminin, Elue déléguée à la Ville Agricole
Alexandra Clain travaille sur les marchés forains avec Mico son mari depuis presque 30 ans et depuis les dernières élections municipales, elle est Elue de secteur à Domenjod, Elue déléguée aux Sports au Féminin, Elue déléguée à la Ville Agricole
« Le Grand Prix des Pyrénées est un événement majeur du trail français qui se dé- roule au coeur du massif des Pyrénées et au pied de ses plus beaux sommets, le dé- part du Tour des Lacs a été donné à Vielle Aure, le samedi 21 août à 5h du matin, c’est une course de 80kms avec 5000m D+. J’avais le dossard 4464, sur 1500 coureurs, j’ai terminé 70ème au scratch, 7ème chez les Dames et 1ère dans la catégorie des Masters 2.

​RACONTEZ-NOUS VOTRE COURSE DANS LES PYRÉNÉES...

« Après pratiquement 2 années sans com- pétions, avec Mico, j’étais ravie d’être au départ de cette course que j’aime particulièrement pour l’ambiance familiale qui y règne, la gentillesse et le dévouement des bénévoles. C’est aussi pour moi, l’occasion de retrouver ma famille qui habite en métropole. Mon beau-frère Stéphane habite en Aveyron et nous sommes allés lui rendre visite à Vielle Aure. Un précieux supporter, compétiteur lui aussi, il a participé à l’édition 2018 de la Diagonale des Fous où nous avions fait son assistance »

​VOTRE OBJECTIF 2021 C’EST LE GRAND RAID DE LA RÉUNION, LES PYRÉNÉES C’ÉTAIT UN PEU UN ENTRAÎNEMENT ?

« Je suis très prise par mes nouvelles fonctions d’élue et ces derniers mois par la préparation de la campagne départementale. Comme je n’ai pas pu faire les grandes sorties en montagne, je savais que je ne pou- vais prétendre à un bon résultat comme en 2017. Je suis tout de même satisfaite du résultat car ça faisait partie de mon programme d’entraînement pour la Diagonale. Du coup, j’ai pu profiter un peu plus de la beauté des paysages, des lacs magnifiques et de la vue imprenable qu’offre le sommet du Pic du Midi culminant à 2877m d’altitude, une vue à 360o , un panorama exceptionnel sur la chaîne des Pyrénées. Mon objectif était de terminer la course et cela m’a permis de travailler le mental, surtout quand j’ai rejoint Mico à Tournaboup au 50ème km où il a décidé d’arrêter. Il ne se sentait pas bien et même si ce n’est pas toujours facile de renoncer, il est important de prendre du plaisir et s’écouter car la santé n’a pas de prix. J’avoue que le manque d’entraînement s’est fait sentir sur les derniers kilomètres mais quel bon- heur de franchir la ligne d’arrivée, dans l’ambiance d’une joyeuse troupe de fanfare. Les coureurs sont accueillis du premier au dernier avec la même ferveur et bonne humeur. Le travail des bénévoles, de l’organisation est remarquable »

​ET APRÈS LA DIAGONALE DES FOUS ?

« Je pense que ce sera peut-être ma dernière participation à la Diagonale (enfin je dis « peut-être » parce que j’ai déjà dit ça et j’y suis encore (rires). J’aspire à vivre d’autres aventures, et j’ai déjà une préparation pour l’année prochaine, du 25 mars au 4 avril : Le Marathon des Sables, 250 kms en étapes dans le désert marocain. J’ai l’honneur d’avoir été sollicitée à rejoindre une équipe de 6 coureurs composée de 3 femmes et de 3 hommes) dont Nathalie Mauclair et Julien Chorier »
 
Roland CHANE



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 9 Décembre 2021 - 10:34 Jeu concours Les comptoirs SAPMER


Nouveau commentaire :







Recevoir notre newsletter