Menu
A La UNE


Angélique Goodall, directrice régionale de Pôle Emploi Réunion


Née à Saint-Denis, Angélique Goodall est de retour dans son île où elle a été nommée directrice régionale de Pôle Emploi Réunion l’an dernier. Après 25 années riches de rencontres et d’enseignement, passées au sein de Pôle Emploi, elle continue d’éprouver un élan sans faille à servir la mission de l’insertion.


Rédigé le Lundi 28 Mars 2022 à 11:13 | Lu 378 fois

​QU’AVEZ-VOUS RESSENTI EN PRENANT VOS FONCTIONS DE DIRECTRICE RÉGIONALE DE PÔLE EMPLOI RÉUNION ?

J’ai évidemment un attachement tout particulier à mon territoire, celui dans lequel je suis née, la terre de mes ancêtres. Néanmoins, c’est la notion du service public qui anime mon action au quotidien : j’aurai à coeur de servir demain, une autre région, avec le même engagement et la même envie. J’encourage et je milite fortement à la prise de responsabilité de toute personne qui en a la volonté, qui souhaite s’investir et mettre ses compétences au service des autres, d’un territoire. Je suis honorée que des femmes et des hommes continuent de m’encourager et de croire en moi au point de me confier des rôles significatifs dans mes fonctions et ce, quel que soit mon genre. Je suis ravie de constater que dans notre société, la nomination d’une femme réunionnaise à des postes de ce niveau, se développe davantage et j’espère, par mes actes, être en capacité de démontrer qu’une femme sait diriger, différemment et en complémentarité d’un homme.

​SELON, VOUS QU’EST-CE QUI A FAIT QUE VOUS AVEZ ÉTÉ NOMMÉE À CE POSTE ?

Après près de 25 ans à Pôle emploi au sein de régions très diverses, j’ai occupé tous les postes de terrain puis de DRH et enfin de numéro 2. Dans l’opérationnel, en contact avec les territoires, les institutions et le monde économique, j’ai pu développer ma connaissance des enjeux locaux. C’est cette expertise qui a été reconnue. Je voudrais préciser que le pilotage de l’action publique en matière d’emploi est avant tout, un travail de collaboration avec les partenaires et un effort collectif et l’enthousiasme porté par chaque agent de Pôle emploi qui me fait confiance depuis 5 ans à La Réunion.

​QUELLES SONT VOS MISSIONS ?

Ma mission essentielle est de servir la cause de l’insertion, qui, dans notre société, est aussi essentielle que celle de la santé et de l’éducation. J’ai la volonté de porter les valeurs de l’établissement Pôle emploi et de défendre un service public de qualité pour servir les réunionnaises et réunionnais. J’ai souhaité en premier lieu, avec mes collaborateurs, rencontrer l’ensemble des acteurs de l’économie régionale pour identifier au mieux leurs attentes, comprendre leurs difficultés afin de les accompagner pour transformer leurs propositions en opportunités d’emploi pour les demandeurs d’emplois, surtout ceux qui en ont le plus besoin.

​VOTRE BILAN PERSONNEL AU BOUT D’UN AN ?

Les résultats sur l’emploi n’ont jamais été aussi encourageants et ont profité de l’embellie économique boostée, entre autres, par la politique publique. Je suis fière du taux de satisfaction exprimé par les demandeurs d’emploi et les entreprises qui nous font confiance et qui, à plus de 85%, ont manifesté leur reconnaissance à l’égard de Pôle emploi Réunion. Mes équipes font un travail exemplaire et s’investissent sans compter au service des concitoyens.

​VOUS AVEZ RÉCEMMENT ÉTÉ DÉCORÉE DE LA LÉGION D’HONNEUR…

C’est avec une immense surprise que j’ai appris ma nomination au grade de chevalier de l’Ordre national de la Légion d’Honneur. Les premiers mots qui me viennent sont gratitude, humilité, reconnaissance, fierté. A travers moi, cette distinction républicaine met en avant notre île, la mission de mon établissement, Pôle emploi, des collègues qui m’ont encouragée, des collaborateurs qui continuent de s’engager à mes côtés, mais aussi celle des femmes dans la cause publique et civile. Cette distinction, c’est aussi la force de croire que tout est possible, y compris lorsque l’on est une femme, une épouse, une mère et surtout lorsque vous avez la chance d’être entourée par de belles personnes qui vous portent et vous incitent à « oser ».

​LE 8 MARS A ÉTÉ CÉLÉBRÉ, QUE REPRÉSENTE LA JOURNÉE DE LA FEMME POUR VOUS ?

Pour ma part, il ne s’agit pas de célébrer la femme mais de rendre compte du chemin parcouru en terme d’avancée des droits, d’égalité. Depuis quelques années, cette journée est pour moi l’occasion d’aller à la rencontre des femmes réunionnaises pour échanger et partager autour de nos expériences professionnelles et plus simplement sur nos vies, nos réussites. Cette année, nous avons signé une charte avec un cercle de femmes influentes réunionnaises afin d’initier des actions de mentorat à l’attention de jeunes femmes issues de tout milieu, toute culture et religion pour les aider dans leurs initiatives, dans leur désir d’entreprendre et ainsi, valoriser leur participation à la vie sociale, politique et économique de l’île.

​AVEZ-VOUS UN MODÈLE DE FEMME EN PARTICULIER ?

Simone Veil, une femme exceptionnelle, un exemple de résilience, au parcours incroyable qui a tant fait, avec humilité et conviction pour les droits des femmes, l’Europe et la mémoire de l’histoire. Souvent précurseur sur son temps, elle a été un porte-parole courageux pour mener des combats en faveur de l’émancipation des femmes, des personnes porteuses de handicap afin de lutter contre toute forme de discrimination. Au-delà, elle était aussi une femme, une épouse, une mère.

Propos recueillis par Laetitia Parsi



Nouveau commentaire :








Recevoir notre newsletter