Menu
News


Animaux de compagnie, on fait le point : Emeline PIGNOLET vétérinaire


Les animaux de compagnie occupent une place importante dans nos foyers et notre quotidien et il est primordial d’en prendre grand soin. Grandes tendances, conseils, bons gestes… la vétérinaire Emeline Pignolet nous en dit plus sur le sujet. E.G


Rédigé le Jeudi 12 Mars 2020 à 10:00 | Lu 60 fois

Que faut il prendre en considération avant de s’engager à prendre un animal de compagnie ?
   Il faut savoir qu’un animal de compagnie demande du temps et de l’espace. Il faut aussi anticiper le budget : alimentation, soins, vaccins, antiparasitaires, cages adaptées, le budget sera proportionnel à sa taille. Surtout, il faut savoir s’engager pour la vie car il n’est pas question de l’abandonner une fois adopté. Comptez pour un chat ou un chien 17 ans de vie, pour un lapin 6 ans et pour une tortue ou un perroquet 60 ans ! Enfin il faut être certain que cet animal soit adapté à votre mode de vie.

Quels sont les animaux de compagnie préférés des Français ?
   Il y a un foyer sur deux en France qui possède un animal de compagnie, et certains foyers sont multi-possesseurs. C’est pourquoi on comptabilise aujourd’hui plus de 63 millions de petits compagnons. En tête du peloton arrivent les poissons (33 millions) suivis des chats (13,5 millions) puis des chiens (7,3 millions) et enfin des NAC-Nouveaux Animaux de Compagnie (6 millions). Le chat arrive en première place, chaque année le LOOF, qui tient à jour le livre généalogique des chats domestiques de race en France, classe le TOP 3 : le Maine Coon est en tête, puis le Sacré de Birmanie enfin le Bengal. Le chien arrive en seconde place. Même si depuis 1946, le chien de race préféré était le Berger Allemand, il est passé en 2019 à la 5e place. Actuellement, les races les plus plébiscités par les français (source inscription des naissances au LOF à la SCC), sont : Le Berger Australien, le Berger Malinois et le Staffordshire Bull terrier. En 3e position arrivent les NAC, et surtout le lapin nain.

Quels sont vos conseils pour bien les choisir ?
   On ne peut pas décrire le caractère de chaque individu précisément. Même si chaque animal est différent, il existe des besoins spécifiques et des traits de caractère prédominants. Selon ce que vous recherchez, le mieux est de demander conseil à votre vétérinaire ou éleveur qui vous aidera à trouver l’espèce ou la race qui vous est la plus appropriée. L’idée de rencontrer des propriétaires doit être sérieusement envisagée avant toute acquisition pour vous expliquer les besoins, les contraintes, les traits de caractère de votre futur animal de compagnie. Je vous conseille de choisir en fonction de votre personnalité (familial, cool, calme, sportif...) et de votre rythme de vie : Vous avez des enfants, de l’espace, êtes souvent à la maison et vous aimez les sorties en famille. Vous n’avez jamais eu de chien avant et espérez qu’il soit facile à éduquer, optez pour un Golden Retriever, un Berger Australien ou un Boxer. Vous voulez un chat familial qui joue avec toute la famille choisissez le Maine Coon. Vous avez peu de place chez vous, êtes sédentaire et avez besoin de compagnie, choisissez un petit chien comme un Carlin ou un Pékinois, un animal qui « discute » comme le chat Scottish ou un perroquet apprivoisé à la main. Vous êtes sportif, souvent à l’extérieur, vous préférez une race qui fera partie intégrante de votre vie active choisissez un chien Border Collie, un Terrier Jack Russel ou un Rhodesian Ridgeback ou un chat au caractère affirmé comme le Bengal. Vous avez une vie tranquille, préférez de longues pauses sur le canapé, choisissez un chien cool tel que le Bouledogue et un chat sociable et câlin comme le Sacré de Birmanie. Vous voulez un chien de garde et de compagnie, vous avez de l’espace chez vous, vous préféreriez qu’il n’ait qu’un seul maître : vous ; optez pour un Berger Malinois ou un Berger Allemand. Vous voulez un minimum de contraintes et êtes souvent absent, optez pour une tortue ou un aquarium tout équipé.

Animaux de compagnie, on fait le point : Emeline PIGNOLET vétérinaire
Quels gestes sont indispensables pour bien s’en occuper ?
   Que l’animal de compagnie vienne d’un élevage, d’une animalerie, d’une association de protection animale (APA) ou même d’un particulier, il faut être attentif à plusieurs détails. En priorité une bonne hygiène mais aussi l’environnement autour. En effet, des erreurs dans la vie du jeune entraînent des défauts de socialisation. Par exemple l’environnement visuel, sonore et tactile doit être enrichi. Aussi, les chiots et chatons doivent être sociables et manipulés régulièrement. Les lapins et oiseaux ne doivent pas être exposés à de trop forts courants d’air (attention à la climatisation dans la voiture le jour de l’achat). Les tortues doivent avoir un peu de soleil tous les jours pour bien grandir. Il est très important pour votre famille que chaque animal de compagnie soit correctement vermifugé dès l’entrée dans votre foyer. Particulièrement si vous avez de jeunes enfants, car il y a des parasites transmissibles du chien, du chat et de la tortue vers les enfants de moins de 11 ans. L’idéal est aussi de les identifier et vacciner selon la législation. Cela même pour les NAC.

Quelles sont les grandes tendances en matière de NACs ?
   Parmi les espèces les plus prisées on retrouve le furet, le lapin, le perroquet et aussi les tortues et les iguanes.

Animaux de compagnie, on fait le point : Emeline PIGNOLET vétérinaire
D’après vous pourquoi un tel attrait pour les animaux de compagnie hors du commun ?
   Lapinou ou Caroline la tortue peuvent faire fondre le coeur de plus d’un. Il est probable que vous souhaitiez qu’ils fassent partie de votre famille car ils peuvent être très attachants. Plus encore, ils nous apprennent à nous et à nos enfants à s’en occuper avec douceur et à surveiller régulièrement le niveau d’eau et de nourriture. En plus d’être terriblement craquants, c’est une façon de nous éveiller à la sensibilité animale et à leurs besoins fondamentaux, en créant un échange.

Il y a en ce moment une tendance retour à la basse cour, notamment avec la poule qui est de plus en plus populaire, pourriez-vous nous expliquer pourquoi ?
   En effet, élever des poules est un plaisir de plus en plus prisé, avec en prime de bons oeufs et une compagnie divertissante. À la Réunion nous avons souvent élevé au fond de la cour des poules pour finir en « cari poulet péi ». A présent, je vois de plus en plus en consultation la poule « de compagnie » qui vit 6 à 10 ans parfois et qui devient « la poule pondeuse composteuse ». En effet, La poule est omnivore. Elle consomme des graines, de l’herbe, des insectes… Mais aussi, les restes de table : féculents cuits (riz, pâtes), viande et poisson, pain, croûtes de fromage, couenne de jambon, trognons de salade, épluchures de fruits et légumes, fanes de radis, etc. Elles sont donc très utiles à la maison et favorable à l’environnement. En effet, sachant qu’une poule consomme jusqu’à 150 kilos de restes de table et qu’elle pond en moyenne 150 oeufs extras-frais par an. Ceci associé à un retour vers l’envie de retour vers les choses simples de mère nature, voilà pourquoi cette tendance de retour à la basse cour s’intensifie.



Nouveau commentaire :