Menu
A La UNE


Anny Grondin, conteuse.


Le conte traditionnel oral fait partie de la culture créole et Anny Grondin est l’une des gardiennes de nos histoires lontan.


Rédigé le Mercredi 26 Octobre 2022 à 17:54 | Lu 312 fois

Pour moi, Gran Mer Kal et Halloween n’ont aucun rapport !

Depuis de nombreuses années, elle captive petits et grands en racontant, en transmettant, en véhiculant toutes sortes d’émotions et en jouant avec les mots… mais pas n’importe comment ! En effet, s’il arrive souvent qu’un parallèle soit fait entre notre sorcière péi Gran Mer Kal et la fête américaine d’Halloween, Anny Grondin n’est pas tout à fait d’accord car pour elle, les deux n’ont pas de rapport !

D’OÙ VIENT VOTRE INTÉRÊT POUR LES HISTOIRES LONTAN ?
J’aime les histoires depuis toujours. C’est Jacqueline, ma « nénène » qui m’a donné le goût des histoires créoles quand j’étais enfant. Et puis, plus tard, avec l’Association Ziskakan, je me suis mise à les raconter à mon tour. J’aime les contes et légendes de La Réunion mais j’avoue que j’ai autant d’intérêt pour de nombreuses autres histoires : les contes des mille 
et une nuits, le Ramayana, Nasreddine, Leurk le lièvre..., 
tous les contes du monde en fait. Je ne pourrais pas dire quelle histoire je préfère ! C’est selon les moments et selon mon humeur aussi parfois !

QUEL MESSAGE SOUHAITEZ-VOUS DÉLIVRER EN TANT QUE CONTEUSE ?
Quand je raconte des histoires mon objectif est de prendre du plaisir et de le partager avec la société présente. Pour moi, cela n’est pas forcément destiné à un public d’enfants. Il n’y a pas de limite d’âge, ni pour raconter, ni pour écouter des histoires, d’ailleurs.

QUEL EST VOTRE AVIS SUR HALLOWEEN, FÊTE QUI PREND DE PLUS EN PLUS D’AMPLEUR À LA RÉUNION?
C’est une fête qui ne me touche absolument pas ! Je n’y 
participe pas, je ne me déguise pas, je ne distribue pas de bonbons ! D’ailleurs, je ne vois vraiment pas le rapport entre Gran Mer Kal et Halloween. On les rapproche souvent mais il n’y a pas lieu de le faire.

PARLEZ-NOUS DE LA LÉGENDE DE GRAN MER KAL…
Je ne suis pas une grande « spécialiste » de GranMerkal ... Je m’intéresse à ce personnage au même titre que les autres personnages de contes et légendes de La Réunion. Mais il est vrai que cette légende inspire. Et si vous souhaitez en savoir plus, je vous invite vivement à consulter ces ouvrages : 
1- Légendes créoles Gran mèr KalDaniel Honoré-UDIR 2002
2- Grand’mère Kalle, sa légende et ses histoires d’antan Claire Bosse, Edition Promotion Méthodes
3- GranMerkal représentations traditionnelles et actuelles Axel GauvinTikouti
4- La légende de Grand’Mère Kalle dans EUDORA de 
Marguerite-Hélène Mahé Rose-May Nicole Edition ADER Collection Ti Kabar n°17… 
Vous voyez, ils sont nombreux à avoir travaillé sur ce 
personnage.

Les soirées racontaz

COMMENT RACONTEZ-VOUS GRAN MER KAL VOUS MÊME ? 
Personnellement, j’aime bien raconter son histoire aux 
enfants mais aussi aux adultes (pour qu’ils la racontent à leur tour à leurs enfants ou à d’autres enfants). L’image que je lui donne est celle d’une femme qui s’est endurcie suite à la cruauté des gens qui ont causé la perte de son petit-fils.

OÙ PEUT-ON VOUS ÉCOUTER RACONTER CES TEMPS-CI ?
Il y a toujours des soirées racontaz programmées aux quatre coins de l’île. Les prochaines, ce sera lors du festival de conte «Bèl rakontaz» dans la salle du roi 
kaf à Sainte-Suzanne, ainsi que dans le «Bèl marmit zistoir» à la médiathèque François Mitterrand à Saint-Denis et puis toujours… dans le Kabaré Pounia au Zinzin à Grand Bois !

QUELS SONT VOS AUTRES PROJETS DE L’ANNÉE ?
Jusqu’à la fin de l’année, j’ai en effet pas mal de temps 
forts comme la promotion du dernier livre de conte «Lyèv la malis» - Contes de la Réunion et du Mozambique- Ed Solidarités cultures. Un livre avec 4 contes traditionnels de lièvre, deux de La Réunion et deux du Mozambique. 
Pour cette promo, plusieurs spectacles sont prévus dans l’île ! Je travaille également sur le projet Romans Lao Su sentié fah’âme avec l’association Ziskakan. Il s’agit d’une collecte de récits de vie des gens des 
hauts. Enfin, je me suis engagée sur Mafat’asthme aussi. C’est une action de sensibilisation et de dépistage de l’asthme à partir d’un conte et d’ateliers 
réalisés à Mafate avec des professionnels de santé. Il y 
a bien sûr d’autres choses de prévues mais demain est un autre jour !
Propos recueillis par Laetitia Parsi



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 30 Octobre 2022 - 10:29 Fête des diplômés de l’IRTS.


Nouveau commentaire :