Télé Mag +
Facebook
Twitter
YouTube
Menu

BMW X5 30d Xdrive M-Technic 265ch 2019


Quatrième opus pour ses 20 ans


BMW X5 30d Xdrive M-Technic 265ch 2019
C’est en 1999 que BMW décidait de sauter le pas, et de concevoir le premier SUV de son histoire. Bien lui en a pris, car la mode des SUV a explosé au même moment. BMW impose donc assez rapidement son X5, en commençant par le marché américain, le véhicule étant construit sur place depuis sa sortie. Après 20 ans de carrière et 2.1 millions d’exemplaires produits, la marque à l’hélice dégaine la quatrième génération de son mammouth. Ce BMW X5 type G05 nous promet son lot de nouveautés, afin de mieux contrer les Porsche Cayenne, Mercedes ML et consorts.

Le X5 est bel et bien un SUV de taille L avec ses 4.92m de long. Si on le compare au modèle originel de 1999, on se rend compte que ce gros bébé a pris 25cm en longueur. Le plus impressionnant reste la largeur de cette nouvelle mouture. Deux mètres de large, ça en fait un véhicule encombrant, surtout en ville. Cela le rend par contre encore plus statuaire, avec ce double haricot qui devient bien plus épais et anguleux. Une signature lumineuse plus agressive, des antibrouillards ronds qui disparaissent, le X5 prend simplement les nouveaux codes stylistiques de la marque. La poupe est par contre totalement inédite, avec des feux qui abandonne la forme en L, et qui deviennent horizontaux. Le X5 paraît donc encore plus massif vu de l’arrière. De profil, BMW adopte quelques nervures bien étudiées.
Pas étonnant de retrouver un espace généreux à bord, vu le gabarit de l’engin. L’espace pour les jambes est conséquent, et aux places arrière, vous ne jouerez pas trop des coudes avec les autres passagers. Le X5 sera disponible en 5 ou 7 places. Le coffre qui s’ouvre en deux parties peut avaler entre 650 et 1870 litres de bagages. La planche de bord semble bien plus moderne, avec un dessin moins torturé. C’est net, zen, et BMW a fait disparaître un certain nombre de boutons. La console centrale arbore des aérateurs d’un nouveau genre, la finition est d’une qualité irréprochable, mais la grosse nouveauté reste cette instrumentation 100% numérique et paramétrable. Même si vous avez l’habitude de conduire des BMW, celui-là risque de vous surprendre. Tableau de bord d’un nouveau genre, une ergonomie qui évolue en fonction des nouveaux équipements, il vous déroutera aussi à la conduite.
C’est sur route nationale que l’on ressent le changement. Il suffit d’actionner le petit bouton de la conduite semi-autonome sur le volant, et le véhicule prend totalement le contrôle. Il est parfaitement calé au milieu de la voie de circulation, agit sur la direction à bon escient, sur l’accélérateur et le frein. Il ne vous demande qu’une seule chose, laisser un doigt sur le volant. On a parfois envie de corriger un peu la trajectoire, mais le BMW X5 durcit la direction dans ces conditions, et semble vouloir toujours avoir raison. Bien sûr, on peut déconnecter toues les assistances à la conduite, mais nous, on le fera uniquement sur routes sinueuses. Car même en ville, le X5 se débrouille, en suivant le flux de véhicule, avec une facilité déconcertante. La direction DirectActive modifie l’amplitude de braquage en fonction de la route. Là encore, on a besoin d’un certain temps d’adaptation pour parfaitement ressentir l’engin. L’agrément de conduite est bien évidemment au rendez-vous, grâce à l’excellent 6 cylindres en ligne, toujours volontaire, et son châssis rigide, qui vire d’un bloc. On dispose même d’un échappement actif qui le fait ronronner en mode Sport, ce qui est étonnant pour un diesel. Les jantes en 22 pouces de ce véhicule de démonstration empêche bien sûr toute évolution en tout-chemin. La garde au sol paraît pourtant généreuse. Malgré cette monte pneumatique, le confort et la filtration restent excellentes. Merci à l’amortissement piloté.

Si vous appréciez les dernières technologies, alors vous pourrez vous plonger dans le mode d’emploi, et maîtriser les fonctions du véhicule grâce à votre voix ou votre gestuelle.

TECHNIQUE ET TARIF :
• Moteur 3.0L Diesel
• 265ch et 620nm de couple
• Mesures : 4.92mX2.00X1.75m
• Poids de 2185kg
• 0 à 100km/h en 6.5s
• Vitesse maxi de 230km/h
• Conso mixte de 6.0L au 100km
• (9.6L lors de notre essai)
• Rejets de CO2 de 158g/km
• Tarifs de la gamme compris entre 105 900 et 149 900€ TTC

LES PLUS :
• Stature impressionnante
• Espace à bord
• Equipements ultra-technologiques
• Bloc 30d toujours aussi volontaire et économique
• Comportement routier efficace
• Sécurité active et passive
• Finition soignée
• Capacité de chargement

LES MOINS :
• Encombrement en ville
• Mode d’emploi indispensable
• Tarif premium

Rédigé le Mercredi 20 Février 2019 à 07:00 | Lu 99 fois


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 13 Mars 2019 - 07:00 VOLKSWAGEN ARTEON 2.0TDi Bi-Turbo 240ch

Mercredi 6 Mars 2019 - 07:00 JAGUAR XE 2.0D R-Sport 180ch BVA8