Télé Mag +
Facebook
Twitter
YouTube
Menu

BMW Z4 20i M-Technic 197ch


Définition d’un roadster selon l’hélice


BMW Z4 20i M-Technic 197ch
De plus en plus rares, les roadsters et cabriolets, sont pourtant important pour l’image de marque d’un constructeur. A l’instar des marques Fiat et Mazda, avec respectivement le Spider et le MX5, BMW s’est associé à Toyota pour réduire les frais de développement et de production de son nouveau Z4. Le constructeur japonais profite donc de tout le savoir faire de BMW, afin de proposer sa nouvelle Supra. La conception est 100% allemande, mais les coûts sont partagés.

La BMW Z4 nous revient donc après 3 ans d’absence, dans le respect des traditions. Il revient même à la capote en toile. Pour le constructeur bavarois, un bon roadster, c’est un long capot avec moteur placé à l’avant, une cellule habitable placée très près du train arrière et un coffre respectable pour les week-ends à deux. En prenant place à bord, le conducteur pourra très facilement toucher le sol ou la roue arrière en tendant le bras.L’empattement est même légèrement plus court (-2.6cm) que sur la génération précédente. Attention, toutes les autres mesures sont en forte augmentation, avec un véhicule qui a pris 8.5cm en longueur et 7.4cm en largeur. Vous remercierez les radars, notamment en ville, avec une visibilité assez moyenne, surtout à l’avant. Il est évidemment plus statuaire, mieux assis sur la route, et plus moderne. Feux à double étage qui mordent sur le capot avant, double haricot ultra-large, extracteur d’air sur les ailes avant, et une nouvelle signature lumineuse au niveau de la poupe, le BMW Z4 semble vraiment racé.

A bord, on a affaire au nouvel agencement BMW. Instrumentation numérique 12.3 pouces, grand écran couleur tactile de 10.2 pouces, tunnel central avec la traditionnelle molette, on trouve facilement ses marques. Le Z4 n’est pas très pratique pour ranger ses affaires. La boîte à gants, l’accoudoir et les bacs de portières sont trop petits. Heureusement, une trappe et un filet derrière les sièges arrangent un peu les choses. Le coffre est par contre assez grand avec ses 281 litres. Assis au raz du sol, vous profiterez abusivement de la capote en toile qui s’ouvre et se referme en 10 secondes, et qui n’influe pas sur la capacité de chargement. Un roadster dans la plus pure tradition BMW, c’est automatiquement jouissif.

Position de conduite au plus près du sol, châssis Sport M pour l’occasion, et freinage M, les sensations sont évidemment décuplées. Et pourtant, nous disposons du moteur d’entrée de gamme, le très sympathique 20i 2.0L Turbo de 197ch. Pas le plus sportif de la gamme, il est néanmoins plein comme un oeuf, avec un couple présent dès les bas régimes. Il n’explose jamais dans les tours, et on peut seulement lui reprocher un caractère trop linéaire. Attention, les performances sont bien dignes d’un Z4. BMW a même soigné la sonorité moteur, avec un 4 cylindres qui libère ses échappements quand on passe en mode Sport. Ce qui nous charme le plus, c’est bien sûr le comportement routier, avec un véhicule rigide qui vire d’un bloc, et une direction ActiveDrive chirurgicale. Pour cerner totalement les réactions de ce roadster, il faudrait aller faire un tour sur circuit, une recommandation pour les futurs propriétaires, afin de tester les limites de l’engin.

Le petit reproche que l’on peut lui faire, c’est son poids de 1.5 tonnes, qui nous paraît un peu excessif pour ce genre de jouet. Notre modèle M-Technic n’est en prime, pas le plus confortable de la gamme avec son châssis sport et ses jantes de 19 pouces. Rien ne vous empêchera alors de baisser la cadence, de décapoter, et de vous mettre en mode balade, en profitant du ronronnement du bloc 20i.

TECHNIQUE ET TARIF :
• Moteur 2.0L Turbo de 197ch et 320nm de couple
• Mesures : 4.32mX1.86mX1.30m
• Poids de 1495kg
• 0 à 100km/h en 6.6s
• Vitesse max de 240km/h
• Conso mixte de 6.1L au 100km
• (10.7L en conduite dynamique)
• Rejets de CO2 de 139g/km
• Tarifs compris entre 48 900 et 89 900€ TTC
• Modèle d’essai à 71900€ TTC

LES PLUS :
• Style définitivement racé
• Châssis d’enfer
• Sonorité moteur
• Position de conduite
• Ergonomie
• Finition
• Equipements de série
• Coffre plutôt généreux
• Performances générales…

LES MOINS :
• …malgré un poids excessif
• Rangements à bord
• Encombrement en ville

Rédigé le Mercredi 5 Juin 2019 à 07:00 | Lu 172 fois


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 20 Novembre 2019 - 09:35 RENAULT CLIO V 1.0TCe 100ch R.S. LINE

Mercredi 13 Novembre 2019 - 07:00 BMW M Festival à Johannesburg, 2ème édition