Menu
AUTO-MOTO


BMW iX xDrive 40 Sport Line Le gros SUV électrisant de l’hélice


BMW a décidé d’accélérer l’électrification de sa gamme, et compte vendre d’ici 2030, 50% de modèles électrifiés, comptant les hybrides rechargeable et les véhicules 100% électriques. Après l’i3 sortie en 2013, le iX3 arrivé en 2020, la marque à l’hélice nous propose son premier « SUV XXL » zéro émission dénommé iX. On oublie pas que dans quelques semaines, le constructeur enchaînera avec la très dynamique i4, quatrième modèle de la gamme i. Comme pour l’i3 en son temps, ce BMW iX repose sur une plate-forme spécialement dédiée à des motorisations électriques. Cette dernière se compose d’aluminium et de plastique renforcé en fibre de carbone. Le but est de limiter le poids et d’offrir un maximum de rigidité, à ce véhicule qui dispose d’un gabarit très respectable. Audi e-Tron, Mercedes EQC ou encore Tesla Model X, sont dans son viseur.


Rédigé le Mercredi 5 Janvier 2022 à 14:32 | Lu 154 fois

Un look révolutionnaire

Ce BMW iX tient apparemment à se différencier du reste de la gamme. Si le BMW iX3 se rapproche stylistiquement parlant de son faux jumeau le X3, cet iX n’a par contre aucun point commun avec le X5. C’est un peu normal puisque la base technique n’est absolument pas la même. Ce véhicule électrique mesure 4.95m de long, et arbore un look plutôt révolutionnaire. BMW fait rarement dans l’élégance, ni dans la finesse au niveau du design. L’iX fait automatiquement penser à un concept-car, qui a pour mission de mettre en avant le gros haricot de la marque, tout en soignant l’aérodynamisme. Effectivement, cet engin massif affiche un excellent Cx (coefficient de pénétration dans l’air) de 0.25, un record dans cette catégorie. A noter que cette calandre dispose d’une surface auto-cicatrisante pour les petites rayures. Il cache également un panel de capteurs. L’iX se caractérise également par ses feux d’un nouveau genre aussi bien à l’avant qu’à l’arrière, par son hayon totalement enveloppant, et sa ligne de profil qui remonte au niveau de la poupe. Le plastique noir laqué est omniprésent autour de cette carrosserie en aluminium et le client pourra opter pour des jantes allant jusqu’à 22 pouces.

Un aspect futuriste

Dans l’habitacle, on a le sentiment de basculer dans une décennie future. Difficile de reconnaître une BMW au niveau du dessin de la planche de bord. Pour amplifier cet aspect futuriste, l’iX s’équipe de cette planche de bord avec deux tablettes incurvées. Elles ont l’air d’avoir simplement été posée, avec un style que je jugerai d’aérien. Certains préféreraient une intégration plus classique. L’instrumentation numérique de 12.3 pouces personnalisables et l’écran central tactile de 14.9 pouces avec système multimédia de dernière génération, font leur petit effet. La console centrale est inexistante, mais on retrouve ce très pratique accoudoir qui se prolonge jusqu’à la commande de boîte, la petite molette en crystal et les commandes sensitives à retour haptique intégrées à un insert bois. On note aussi la présence de ces sièges d’un seul tenant à l’avant. On oublie pas le volant, très particulier avec sa forme hexagonale. La qualité des matériaux est sans reproche, avec des textures assez intéressantes, et une forte proportion de matériaux recyclés ou naturels. L’espace est conséquent pour les cinq passagers, avec un plancher totalement plat. Avec un des moteurs placés sur le train arrière, la capacité de chargement paraît un peu juste pour un tel véhicule, avec ses 500 litres. Heureusement, on dispose d’un double fond pour ranger les câbles de recharge, et la banquette arrière est rabattable en trois parties grâce à un bouton.

Posez votre main sur le volant, et il s’occupe du reste

Très clairement, ce mastodonte se comporte comme une ballerine sur la route. Près de 2.4 tonnes, et on ne ressent pratiquement pas cette masse, grâce à la bonne volonté de sa double motorisation électrique et sa direction précise. Notre modèle d’essai était dépourvu de la suspension pneumatique, mais cela n’affecte pas vraiment le comportement routier. Souple en début de course, ces suspensions maintiennent parfaitement la caisse quand on hausse le rythme. Ca vire à plat, et ce gros bébé est réactif, surtout en mode Sport. Attention tout de même sur les petits chemins sinueux, où son gabarit se rappellera à votre bon souvenir. C’est encore plus flagrant en ville, avec un encombrement certain. Heureusement, le système de caméras est impressionnant en manoeuvre. D’ailleurs, les créneaux s’effectuent sans intervention de votre part grâce au Park Assist Plus. Sur route nationale, vous pourrez faire confiance à cet iX, qui dispose de la conduite semi-autonome de niveau 2. Posez votre main sur le volant, et il s’occupe du reste. La sécurité active, c’est définitivement son truc, pour vous et pour sa belle carrosserie. En ce qui concerne la consommation, notre rythme de 23kWh au 100km, annonçait une autonomie d’environ 303km. Sur le retour, en adoptant une conduite plus écologique, l’autonomie est remontée à 349km. Plutôt pas mal, vu le gabarit de l’engin.

Tellement confortable

Tellement confortable même avec les jantes en 22 pouces, assurément spacieux, très silencieux, ultra-technologique, cet iX vous surprendra à la conduite. Ne vous fiez pas à son apparence de gros SUV familiale, le plaisir de conduite est bien au rendez-vous. Dommage, impossible pour moi de trouver la position de conduite idéale, et le nombre incalculable de fonctions avec ses sous-menus, m’a donné mal à la tête. Reste plus qu’à voir les tarifs, avec une bonne surprise finale. Ce sont les mêmes qu’en Métropole.

BILAN

Les Plus :
  • Confort royal
  • Habitabilité au top
  • Finition et présentation intérieure
  • Liste des technologies sans fin
  • Insonorisation (roulement et aérodynamique)
  • Performances générales
  • Autonomie très correcte
  • Ambiance futuriste
  • Châssis dynamique
  • Tarifs Métropole
  • Style moderne...
Les Moins :
  • ...mais clivant
  • Coffre un peu juste
  • Position de conduite perfectible
  • Encombrement certain
  • Système multimédia à simplifier
 
L’équipement de notre finition Sportline comprend les feux Laser, l’instrumentation numérique 12.3 pouces, l’écran central tactile 14.9 pouces, la navigation GPS à réalité augmentée, le chargeur de smartphone par induction, les sièges électriques et chauffants avec fonction massage, la caméra de recul, le Park Assist Plus, la surveillance d’angle mort, de trafic en marche arrière, le lecteur de panneaux de signalisation, la climatisation quadri-zone, le détecteur de pluie et de luminosité, les applications Applecarplay et Androïd auto, les 4 prises USB-C, les rétros rabattables électriquement, le hayon motorisé, les câbles de recharge domestique et Combo, l’éclairage d’ambiance, le régulateur de vitesse actif, l’accès et le démarrage sans clé, l’Iconic Sound, le système Hifi Harman Kardon, les jantes alu 22 pouces, le pack Sport, les éléments extérieurs Individual Titanium Bronze, la commande vocale « Siri » etc… Sur la version xDrive50, on retrouve de série, la batterie de 105kWh, la suspension à ressorts pneumatiques et les roues arrière directrices.

Modèles disponibles :
  • iX 40 326ch 76kWh Life Style à 86 900€TTC
  • iX 40 326ch 76kWh Luxury Line à 102 900€TTC
  • iX 40 326ch 76kWh Sport Line à 105 900€TTC
  • iX 50 523ch 105kWh Life Style à 103 900€TTC
  • iX 50 523ch 105kWh Luxury Line à 119 900€TTC
  • iX 50 523ch 105kWh Sport Line à 122 900€TTC
 
Fiche technique : Double motorisation électrique Puissance : 326ch Couple : 630nm Batterie 76.6kWh (71kWh charge utile) Mesures : 4.95mX1.97mX1.70m Poids : 2365kg Pneus : 275/40R22 Garde au sol: 20.2cm Coffre : 500 à 1750 litres 0 à 100km/h : 6.1s Vitesse maxi : 200km/h Autonomie : 425km

Recharge de la batterie :
  • Prise domestique : 36h
  • Prise 7.4kW: 10h45
  • Prise 11kW : 7h15
  • Prise 50kW 80%: 1h15
  • Prise 150kW 80%: 31mn



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 2 Février 2022 - 15:08 Savoir reconnaître une bonne auto-école







Recevoir notre newsletter