Télé Mag +
Facebook
Twitter
YouTube
Menu

Bilan de l’impact du covid-19 et du confinement sur les acteurs du tourisme à La Réunion



QUELLES ACTIONS VONT ÊTRE MISES EN PLACE POUR RELANCER LE TOURISME DANS L’ÎLE ?
SUSAN SOBA :
La priorité a été donnée au tourisme local. Pour les marchés extérieurs, nous poursuivons les actions de communication et reprenons, en ce moment, les campagnes de promotion à destination de notre principal marché, la France métropolitaine, avec un phasage en 4 temps :
Nous démarrons tout d’abord une campagne de réassurance sanitaire qui présente le nouveau parcours voyageur sécurisé. Il est important de faire savoir qu’il est déjà possible de voyager à La Réunion et de profiter sans risque des richesses naturelles et culturelles de l’île intense.
Nous souhaitons activer ensuite une
campagne de séduction, tactique, pour saisir les voyageurs « last minute » pendant l’hiver austral, saison des baleines à bosser. Ici la cible affinitaire aussi aura un rôle important à jouer.
Progressivement, à partir de fin août, une campagne massive dans les grands media nationaux viendra assurer une visibilité importante à la destination et permettra de dynamiser les ventes à l’approche de la haute saison touristique (octobre/ novembre/décembre).
Enfin, nous projetons d’organiser un temps de réflexion et d’échange avec une délégation de tours opérateurs et de voyagistes d’ici la fin d’année, un incentive MICE ici, à La Réunion, pour préparer ensemble l’année 2021.
 

LES TOURISTES SERONT-ILS AU RDV ET REVIENDRONT-ILS PASSER LEURS VACANCES SUR L’ÎLE ?

S.S :
Nous ne pouvons pas présager de l’avenir et la situation reste évolutive, cependant, La Réunion est une destination qui a toujours fait rêver et qui bénéficie d’un attrait touristique certain. Après la période de confinement l’appel pour la nature, pour l’évasion, pour la mer et la montagne sont plus forts que jamais. Nous avons définitivement une carte à jouer. D’autre part,
La Réunion a été relativement épargnée par l’épidémie jusqu’à présent, il n’y a donc pas de raison que nos visiteurs ne soient pas au rendez-vous.

QUE FAUDRAIT-IL FAIRE POUR LEUR DONNER ENVIE ?

S.S :
Il est important de garder le contact avec nos publics cibles, par des actions de communication mais aussi au travers des réseaux sociaux qui constituent une vitrine incontournable pour n’importe quelle destination touristique. Il est aussi nécessaire de rassurer et répondre aux interrogations que peuvent avoir nos futurs touristes au regard de la situation sanitaire actuelle. L’IRT travaille depuis plusieurs semaines sur ces différents leviers d’action et nous sommes convaincus que La Réunion conservera son attrait touristique.

PARLER DE #GOTOREUNIONTOMORROW
S.S :
#gotoreuniontomorrow est l’évolution de notre hashtag de référence « #gotoreunion », bien connu de nos abonnés sur les ré- seaux. Il a été adapté au regard des circonstances sanitaires de ces derniers mois et faisait aussi écho à la campagne de l’OMT « #voyagezdemain ». En l’associant à un message d’espoir diffusé en vidéo sur nos plateformes, nous avons ainsi gardé le contact avec nos abonnés et les futurs voyageurs pendant la période de confinement pour les inviter à prendre soin d’eux et à patienter avant de finalement pouvoir venir nous rendre visite. Aujourd’hui, le moment est venu d’annoncer qu’un retour sur l’île intense est possible.
 

STÉPHANE FOUASSIN :
La crise sanitaire a mis brutalement toute l’activité économique à l’arrêt. Le secteur touristique est malheureusement parmi les plus impactés : transport aérien à l’arrêt, fermeture des frontières, restrictions de déplacements inédites. Il est évident que cette période constitue un manque à gagner non négligeable pour les professionnels locaux de la filière. Ils ont travaillé cependant sans relâche ces derniers mois pour la réouverture de leurs établissements, dans le strict respect des protocoles sanitaires édictés par le gouvernement. La relance de l’activité touristique au plus vite est vitale pour les 1 507 entreprises et 11 500 emplois de l’île.
 
QUEL PROTOCOLE SANITAIRE MIS EN PLACE À L’ARRIVÉE ET POSITION DE L’IRT SUR LA LEVÉE DES MESURES RESTRICTIVES À L’ENTRÉE DU TERRITOIRE ?
S.F : La destination Réunion a scrupuleusement suivi les protocoles et décrets édictés par le gouvernement. La suppression des mesures restrictives à l’entrée est un levier déterminant de la reprise. C’est un impératif. Mais cela doit se faire de façon sécurisée, avec des tests de dépistage en amont qui sont aujourd’hui déjà en phase test. La stabilité sanitaire de l’île est une priorité. L’objectif pour la destination est de veiller à un parcours voyageur sécurisé de bout en bout : de l’embarquement à l’aéroport jusqu’à sa chambre d’hôtel et pendant tout le séjour.
 
À PROPOS DU PLAN DE RELANCE TOURISME PROPOSÉ, EN QUOI CELA VA T-IL AIDER LES PROFESSIONNELS ?
S.F : Le plan de relance du tourisme fait partie de l’arsenal de dispositifs d’aides aux entreprises et de relance de la consommation mis en place par l’Etat et la Région Réunion. Cela est non négligeable pour permettre la reprise de l’ac- tivité économique et touristique. Certaines entreprises, comme les loueurs de véhicules, les agences de voyage ou les réceptifs ont, par exemple, vu leur activité réduite de plus de 80%. Ces pertes ne pourront, de toute façon, pas être compensées entièrement par des allègements ou des reports de charges, ou même par l’injection de capitaux. La meilleure façon de venir en aide aux professionnels de l’île est de relancer l’activité au plus vite et d’encourager les réunionnais à consommer local.
 

Rédigé le Jeudi 16 Juillet 2020 à 09:11 | Lu 52 fois