Menu
Beauté


Body positive et maillot de bain, comment le mouvement révolutionne notre regard sur le corps


Ça y est la saison des maillots bat son plein et cette période peut pour certaines devenir un véritable calvaire en raison des leurs complexes. Heureusement, même si ces complexes ne sont pas tous balayés, le mouvement Body Positive permet de voir émerger des campagnes pour les maillots de bain qui décomplexent les femmes.


Rédigé le Lundi 15 Mars 2021 à 15:57 | Lu 194 fois

On assume notre physique

L’utilisation à outrance des gros titres racoleurs « avoir un corps de rêve pour être sublime en maillot » n’est donc plus d’actualité. On est comme on est, on s’aime avec nos qualités et nos défauts et surtout on assume notre physique. Les choses bougent et les campagnes en ce sens se multiplient, aussi les marques ne pouvaient pas rester insensibles à la tendance du Body Positive, et proposent également des modèles déclinés dans toutes les tailles (ou presque) afin que chacune y trouve son compte.

Effet de mode ou véritable éthique ?

Alors que la majorité des femmes ont totalement intégré les diktats, au point de ne plus se rendre compte qu'elles les appliquent, le mouvement body positive vient remettre les points sur les "i" et dire "stop" aux oppressions. Nombreuses sont les marques qui ont décidé de miser sur le body positive et des campagnes qui décomplexent les femmes. Effet de mode ou véritable éthique ? Peu importe tant que cela apporte du positif aux femmes et à leur lien au corps. Car après des années et des années de gros titres à base de "régime" et autres "summer body" quelques mois avant les vacances d'été, il faut déconstruire pour reconstruire.
S'il existe encore une majorité de marques de maillots de bain et de lingerie qui préfèrent continuer à propager une image stéréotypée de la femme, certaines griffes sortent du lot. Ces derniers mois, cette envie de dévoiler une diversité de corps plus grande afin qu'un maximum de femmes soient représentées se ressent avec plus de force.

De l'importance de montrer tous les corps

Mais nous sommes bien d'accord, la taille ne s'arrête pas au 42. Et ce sont bien ces femmes qui manquent encore cruellement de représentation et qui sont encore bien souvent victimes de grossophobie. Mais le culte de la minceur tend doucement à disparaître - même si cela prend du temps, on en convient - comme lorsque les marques et les influenceuses se rencontrent pour collaborer.
Car elles sont nombreuses sur Instagram, ces femmes dites "plus size" qui propagent des messages body positive.

La femme "normale" est icone

Faire de la femme dite "normale" une égérie est également une démarche de plus en plus répandue. On voit ainsi fleurir des collaborations avec des influenceuses/blogueuses - perçues comme des femmes ordinaires auxquelles on peut facilement s'identifier - ou avec des jeunes femmes engagées sur les réseaux sociaux.

​Pourquoi peut-on parler d'évolution dans le fait de montrer tous les corps ?

Parce que ces campagnes, petit à petit, éduque l'oeil en même temps que les mentalités, trop habitués à voir des femmes blanches minces et imberbes. La véritable évolution sera, bien sûr, le jour où on ne saluera plus une campagne body positive et où voir différents corps sera devenu tout à fait anodin. Là où toutes ces démarches se rejoignent est bien dans l'acceptation de soi et dans le fait que les retouches sont inutiles. La prochaine étape serait d'ailleurs peut-être d'afficher des femmes non-épilées afin de propager l'idée qu'elles ont le choix. Car une certitude demeure : tous les corps sont beaux et méritent d'être représentés.



Dans la même rubrique :
< >

Lundi 10 Mai 2021 - 10:56 L'alun, un déo (trop) malin ?






Recevoir notre newsletter