Télé Mag +
Facebook
YouTube
LinkedIn
Instagram
Menu

CHANGEZ VOS HABITUDES… ADOPTEZ UNE GOURDE !


Rédigé le Vendredi 4 Août 2017 à 10:00 | Lu 255 fois modifié le Vendredi 28 Juillet 2017


CHANGEZ VOS HABITUDES… ADOPTEZ UNE GOURDE !
Le titre peut faire rire (et c’est fait exprès…) mais c’est très sérieux ! La Surfrider Foundation se mobilise contre les bouteilles en plastique, “serial pollueur” qui figure chaque année dans le top 10 des déchets collectés sur les plages, à La Réunion comme en métropole et en Europe. Cette nouvelle  campagne de sensibilisation incite les citoyens à utiliser des alternatives durables telles que les gourdes et les fontaines à eau ! Surfrider interpelle également les autorités locales afin de promouvoir ces contenants réutilisables et de faciliter l’accès aux points d’eau potable. À terme, l’idée est d’en finir avec l’usage du plastique à usage unique et a minima d’améliorer le retraitement des bouteilles. Notons accessoirement que boire l’eau du robinet, c’est aussi faire des économies conséquentes… Alors, cet aprem à la plage on emmène sa gourde ?
www.surfrider.eu

CHANGEZ VOS HABITUDES… ADOPTEZ UNE GOURDE !
TESTé POUR VOUS : LE COMPOSTAGE INDIVIDUEL
On en parle beaucoup, les collectivités le promeuvent et mettent des services (gratuits) en place, alors on s’est lancé : on a commandé un composteur au TCO (dont nous dépendons, habitant l’ouest) sur leur site web. Quelques temps après, (pas de suite, de suite), un livreur vous appelle et vous donne rendez-vous pour vous livrer le composteur, + un petit bac vert  à mettre dans votre cuisine pour récupérer vos déchets éligibles et une espèce de grand harpon qui sert à remuer votre mixture à terme. Et c’est parti. Pelures de fruits et légumes, coquilles d’œufs, petits restes alimentaires, la liste est longue et c’est autant de déchets qui ne vont pas grossir votre tas d’ordures ménagères. Dans notre cas il faut bien aimer belle-maman car n’ayant pas de jardin c’est dans le sien qu’on a mis le composteur…et c’est quasi quotidiennement qu’il faut aller vider le bac chez elle, mais le jeu en vaut la chandelle. C’est près de 50% de nos déchets qui vont direct se transformer en engrais dann fon la kour, sans odeur ni nuisance. Et nous, on est contents de nous… Vous savez quoi ? C’est possible en collectif au pied des immeubles… À suivre !


Environnement | Mobilité | Lokale | Vie pratique



Publicité