Télé Mag +
Facebook
Twitter
YouTube
Menu

CLAUDIO… dans la Kaz !


Rencontre avec Claudio
« Apporter un peu de joie, ça n’a pas de prix »


Vous pouvez le retrouver, toujours le sourire aux lèvres, sur Réunion la 1ère du lundi au vendredi dans Claudio dans la Kaz à 11h00 et Alon chanter, à 18h30 aux côtés de Katiana Castelnau. Connu pour sa personnalité haute en couleur et sa spontanéité Claudio, animateur très apprécié du grand public, se livre pour vous, en toute intimité.

Parlez-nous de vos débuts dans le milieu
A la base je suis comédien et j’avais un petit groupe aussi avec des gars la kour au Chaudron. On faisait des petits sketchs humoristiques sur les plateaux et podiums, et ça m’a inspiré d’être sur le devant de la scène, j’ai décidé d’en faire mon métier. J’ai pris des cours de théâtre, j’ai fais des formation et je suis aussi parti en Métropole pour me perfectionner. A mon retour j’ai intégré une troupe qui est toujours là d’ailleurs, on se rend dans les écoles et entreprises, c’est du théâtre forum, c’est à dire qu’on joue des histoires qui se finissent mal et c’est le public qui doit arranger la fin. Donc il y a eu un concours chez Réunion 1ère, et on m’y a inscrit mais je me suis dis que ça n’était pas trop mon truc de passer à la télé parce qu’il faut faire attention a ce qu’on dit, à son image donc faire attention a son poids. Tout s’est alors fait rapidement, j’ai été sélectionné, pour arriver en finale et le directeur m’a alors dit qu’il aimerait me garder. Je pensais qu’on allait me mettre en télé mais pas du tout, on m’a envoyé en radio. Sur le coup j’ai eu un peu peur et au début il n’y avait pas beaucoup d’appels mais au fil des semaines le standard a commencé à se remplir et ça m’a touché. J’étais sur l’émission Séga dans la Kaz où les auditeurs demandaient une petite dédicace et je me suis rendu compte que les gens n’appelaient pas que pour ça mais pour me parler de ce qui se passait dans leur vie. Je me suis dis ben ok, je vais parler avec eux aussi ! Ensuite ça s’est transformé en Claudio dans la Kaz à la télé, où je vais chez les gens pour prendre directement leur dédicace, ça a été le carton directement et aujourd’hui ça continue encore alors c’est super.

Qu’est-ce qui vous plait dans votre métier ?
Les gens, sans hésiter, de leur parler d’aller à leur rencontre et surtout les retours que je peux avoir. Certains me disent parfois qu’ils sont tristes et que grâce à moi ils rigolent et oublient leurs soucis. Je suis vraiment content de pouvoir leur apporter un peu de joie, c’est ma plus grande satisfaction.
Avec Claudio dans la Kaz vous êtes à la rencontre de la population chaque jour, c’est important de mettre en lumière ces personnes ?
Oui, parce que la plupart du temps une équipe de tournage se déplace pour des gens connus. Là non, on vient comme ça en toute simplicité, que ce soit chez la petite dame qui gratte son jardin, le monsieur qui donne à manger à ses animaux, je suis là avec eux, je mets la main à la patte et ils insistent souvent pour qu’on reste passer la journée chez eux. Je suis déjà allé chez des gens qui vivent un peu dans la misère et juste d’apporter un peu de joie, ça n’a pas de prix. En terme de proximité on ne peut pas faire mieux et c’est ce qui fait ça fonctionne. Les gens sont vraiment gentils, accueillants, tout le monde est différent. On est allé aux 4 coins de l’île, dans des endroits que je ne connaissais même pas! Jusqu’à aujourd’hui je suis parti chez 500 familles Réunionnaises, je n’aurais jamais pensé en arriver là !

Qu’est-ce que les gens aiment chez vous en tant qu’animateur, qui fait votre particularité ?
Alors on me dit très souvent qu’on apprécie mon franc parlé. Je parle avec les personnes que je rencontre comme ci j’étais un membre de leur famille. Par exemple sur Alon Chanter si je trouve qu’une personne est mal habillée je vais lui dire. Dans cette émission j’ai un peu ce rôle de juge bourreau. Alors quand ça chante mal je le dis, tu aurais pu mieux chanter, mais c’est pas grave tu es venu pour t’amuser et on t’aime quand même… et les gens adorent ! Après ça va dans les deux sens, car on me taquine beaucoup aussi mais ça n’est pas grave, il faut être honnête et c’est une forme de respect.

La situation la plus improbable dans laquelle vous vous êtes retrouvée lors d’un tournage ?
Il y en a plein avec Claudio dans la Kaz! Il y a la fois où j’étais en train de jouer avec un petit chien et il m’a mordu la où il ne fallait pas ! Je suis allée une fois dans une ferme ou je devais embrasser un lama pour lui dire bonjour et j’avais peur qu’il me morde. Une fois aussi j’étais chez une femme et pour le plan je devais m’asseoir à côté d’elle et ses chiens qui étaient un peu mauvais. Un peu plus tôt ils m’avaient poursuivi et là pour le tournage ils étaient à côté de mon visage et j’ai vraiment eu peur qu’ils me mordent la encore. Le pire c’est que mon équipe voit tout ça et ils se marrent mais y en a pas un pour m’aider ! Même quand je me fais piquer par une guêpe. D’ailleurs avec cette émission je me casse tout le temps la figure. Ce qui est bien c’est qu’on film et on montre tout au téléspectateurs. Ils voient tout ce qui se passe avec naturel et spontanéité.

Votre secret pour avoir autant d’énergie
Je pense que je suis quelqu’un d’hyperactif. Je ne sais pas si j’ai un problème d’ailleurs, parce que je ne dors pas beaucoup, je ne fais pas trop de sport et je ne manque pas beaucoup de fruits et légumes. Donc je ne sais pas ! C’est peut être la joie des gens, parce que quand je suis dans la rue ou en tournage, je ne peux pas me permettre d’être fatigué parce que les gens attendent de moi que je transmette la joie et c’est que ce je fais.

Des passions ?
La pâtisserie même si je n’en ai pas trop le temps en ce moment. J’aime aussi la danse même si ça ne voit pas ! J’aimerais beaucoup un jour faire une émission comme Danse avec les Stars, ça serait mon kiff de faire danser tout le monde.

Des projets que vous aimeriez réaliser ?
Oui j’ai plein de projets, à la base je suis comédien. J’ai écris mon one man show alors j’aimerais bien me lancer sur une scène et faire rire les gens. C’est un de mes rêves mais ça n’a jamais abouti. Maintenant que je suis un peu plus connu ça sera peut être un peu plus facile. Mais il faut quand même du temps pour écrire et préparer tout ça.

Un petit mot à pour la fin ?
J’aimerais remercier toute ma famille et mes proches qui ont été là pour moi, qui m’ont encouragés, aidés, guidés et fait comprendre qu’il ne faut rien lâcher même quand je n’avais plus de force. On regarde les émissions ensembles et ils n’hésitent pas à me corriger. Ils m’aident beaucoup et j’ai besoin de ce soutien. Un grand merci à ceux qui me suivent, pour tout ce que vous m’apportez. Merci d’être encore là et peu importe ou sa zot y lé, ce ke zot néna, ce ke zot na pwin mi va ni voir a zot et mi va fé a zot plaisir.

Rédigé le Mardi 13 Novembre 2018 à 09:00 | Lu 306 fois


Nouveau commentaire :


Recevoir notre newsletter