Menu

COMMENT RÉUSSIR UNE NÉGOCIATION IMMOBILIÈRE

Rédigé le Mardi 15 Septembre 2020 à 15:00 | Lu 40 fois


Vous voulez négocie le prix d’un bien immobilier, vous trouverez ci-dessous quelques conseils qui
pourraient vous être utile.


​PRENEZ UN MAXIMUM D’INFORMATION
Avant de vous lancer, vous devez savoir si le prix du bien est négociable. Certains signes ne trompent pas : il est surcoté, mis en vente depuis longtemps ou présente des inconvénients pour vous, il peut y avoir un manque de luminosité, une mauvaise exposition, un besoin de travaux de rénovation, d’isolation, de remise aux normes, en somme, beaucoup d’éléments favorables à une négociation. Discutez avec le vendeur, essayez de connaître le bien, l’environnement du bien mais aussi le propriétaire, connaître son ouverture d’esprit face à une négociation possible, savoir ce qu’il pense du marché immobilier en général… Vous pouvez toujours glaner quelques informations pouvant être utile à une négociation. Il faut savoir aussi qu’il n’y a pas de règle concernant une négociation. On ne peut pas faire baisser le prix d’un bien de 5,10,15% c’est une alchimie entre la volonté de vendre du client et le prix du marché, si un bien est à son prix, il se peut même qu’il n’y ai pas de négociation. Pour plus d’information concernant les prix du marché, vous pouvez consulter la cote annuelle des valeurs vénales, le fichier MIN des notaires ou les DIA (déclaration d’intention d’aliéner) disponibles en mairie.

COMMENT RÉUSSIR UNE NÉGOCIATION IMMOBILIÈRE
DÉFINISSEZ AVANT VOTRE BUDGET GLOBAL
En ayant un budget global, vous pouvez déterminer quel est le prix exact que vous souhaiteriez destiner à l’achat de la maison (Global moins travaux et réaménagement si nécessaire), fixez-vous un prix maximum à ne pas dépasser pour l’achat vous aidera à être beaucoup plus ferme s’il y a renégociation. Vous pouvez également demander un avis de valeur complet de la maison réalisé par un ou plusieurs agents immobiliers, vous paierez l’avis de valeur (entre 200 et 800 euros pour une expertise*) mais cela peut vous permettre de gagner plusieurs dizaines de milliers d’euros. Il est nécessaire de revenir sur le terme d’expertise puisque le titre d‘expert en immobilier n’est pas régit par la loi et tout le monde peut se dire expert, les organismes accréditeur avec pour logo balance et autres monuments faisant penser à un bâtiment public, rappelant de manière insidieuse l’ordre et la loi ne sont en fait que des sociétés privées où il faut payer une cotisation pour être agrée.

​PRÉPAREZ VOTRE ARGUMENTAIRE
Vous devez dresser la liste des arguments qui pourraient faire baisser le prix du bien que vous visez. S’il est surcoté par rapport aux prix du marché, s’il faut faire des travaux, s’il est situé en étage élevé sans ascenseur, loin des commerces et des transports, par exemple. Les annonces de bien similaires (mais moins cher) que vous avez repérées, des devis pour les travaux nécessaires, essayez de rassurer le vendeur en montrant que vous avez déjà vu un organisme de prêt pour prouver votre sérieux que vous avez déjà établi un plan de financement avec une partie du prêt et partie apport. Mieux que la liste des arguments qui vous permettent de demander un rabais, faites celle des efforts que vous êtes prêt à fournir pour arranger votre vendeur. Raccourcir ou rallonger les délais en fonction de ce qu’il préfère, engagez vous de suite sur une offre d’achat écrite pourrait vous aider à gagner sa confiance. Pour que la négociation fonctionne au mieux, elle doit se réaliser en face à face et sur le lieu du bien concerné, le vendeur est en confiance, et vous pouvez plus facilement argumenter et signer une offre d’achat tout de suite si vous tombez d’accord.


Nouveau commentaire :