Télé Mag +
Facebook
Twitter
YouTube
Menu

Christophe Bégert, artisan de la télévision


Animateur phare et conseiller artistique sur les programmes de divertissement chez Antenne Réunion depuis maintenant plus de 15 ans, Christophe Bégert a été nommé Directeur de l’antenne, des programmes et des contenus au sein de la chaine. Pour vous, il se livre sur son métier qui le passionne. Rencontre


« Je suis pour une télévision bienveillante, positive, qui donne à vivre des émotions et à partager des histoires »

Parlez-nous de votre parcours ?
La télévision me fascine depuis toujours, et j’ai très vite su que, de près ou de loin, elle allait faire partie de ma vie. Mon parcours, dès l’enfance, s’est construit avec cet objectif. Comme je le raconte souvent, le vrai déclic s’est produit alors que j’avais à peine 5 ans, à l’Ecole des Fans. Mes parents avaient compris ma passion naissante et m’y avaient inscrit. J’ai rencontré Jacques Martin, un monument, un grand professionnel du métier, et même à 5 ans, j’ai senti quelque chose se passait. Cette rencontre m’a marquée et elle continue de me marquer. J’ai choisi un parcours artistique en parallèle d’une Maitrise d’Histoire à la Sorbonne. J’ai fait l’Ecole Normale Supérieure de Musique et les Cours Simon. Et puis tout est allé très vite après mes études. Mon aventure Antenne Réunion allait commencer. J’ai été, au départ de Sébastien Folin pour TF1, choisi par la chaîne pour présenter la météo du week-end. J’ai aussi à ce moment fait mes premières armes à radio Free Dom. Par la suite la chaine m’a confié d’autres émissions. Je faisais des aller-retours entre La Réunion et Paris où j’avais une émission en direct et quotidienne sur France 3, ainsi qu’une émission sur RTL-TVi en Belgique. Mais je n’ai jamais voulu abandonner mes émissions sur Antenne Réunion.

Qu’est-ce-qui vous plait autant dans ce métier ?
Beaucoup associent ce métier à la célébrité et aux paillettes. C’est très souvent d’ailleurs l’une des mauvaises motivations de ceux qui rêvent de télévision. Personnellement ce que j’ai toujours aimé, c’est cette idée de « rendez-vous », de « rencontre » et d’émotion partagée avec ceux qui vous attendent devant leur écran. C’était le cas de ma grand-mère qui vivait seule et pour qui la télévision était un lien indispensable avec l’extérieure. Quand je fais une émission, j’imagine toujours qu’elle est devant sa télévision… C’est pour cela que je suis pour une télévision bienveillante, positive, qui donne à vivre des émotions et à partager des histoires. D’où mon affection particulière aussi pour le direct. C’est cela la vraie proximité. Et cela n’empêche pas de s’adresser aussi aux nouvelles générations qui sont eux aussi avides d’émotions et de rencontres

Vous êtes aujourdʼhui un des animateurs phares dʼAntenne Réunion. Comment se sont passés vos débuts sur la chaine ?
Comme je vous le disais par la météo du week-end. Une merveilleuse école où en 3 minutes on doit être clair, précis et agréable. Je me souviens que ma première météo a été réalisée par Framboise Bernini qui aujourd’hui est la directrice de production de la chaine. On ne s’est jamais quitté. Antenne Réunion est une grande famille à laquelle on s’attache ! Puis il y a eu le retour des grands divertissements ainsi que le premier jeu quotidien sur Antenne Réunion : « Tout le Monde Joue ». Une formidable aventure et un succès de plus de 10 ans que nous avions construit en équipe. Comme tant d’autres aventures d’ailleurs, on ne réussit jamais seul.

A compter du mois dʼaoût, vous serez directeur de lʼantenne, des programmes et des contenus au sein dʼAntenne Réunion, quʼest-ce-que cela représente pour vous ?
C’est un challenge que je vais vivre grâce au talent des équipes de l’antenne et des programmes avec lesquels je travaille déjà depuis de nombreuses années. Nous nous connaissons presque par coeur ! On a grandit avec Antenne Réunion. Je me considère comme un artisan de la télévision et j’ai toujours essayé de donner le meilleur de moi pour que nous puissions offrir le meilleur aux téléspectateurs. J’ai grandit à la Réunion, personnellement et professionnellement. Et lorsque je regarde le chemin parcouru, la confiance qui m’est faite aujourd’hui me touche énormément : c’est un privilège. Je compte rendre à Antenne Réunion tout ce qu’elle a pu m’apporter durant toutes ces années.

Quʼest-ce-que vous comptez apporter de plus à la chaine avec cette nouvelle fonction ?
Nous allons déjà travailler encore plus sur les piliers de notre antenne qui font qu’Antenne Réunion est une chaine réunionnaise qui s’adresse aux réunionnais : la proximité, l’ancrage territorial, la créativité dans nos programmes. Nous devons être exigeants et cohérents dans nos propositions. Il faut toujours respecter le téléspectateur et montrer La Réunion positive, qui sait s’ouvrir au monde pour donner le meilleur d’elle même. Nous devons créer l’événement, surprendre, et donner à vivre une expérience qui aujourd’hui dépasse le cadre de la télévision. Nous devons nous adresser à toutes les générations, en n’hésitant pas à faire bouger les lignes. La transformation digitale est un enjeu essentiel dans le mode de consommation des contenus. Nous allons poursuivre le développement de nos plateformes pour créer un univers innovant autour de la marque Antenne Réunion que les réunionnais se sont appropriés depuis des années.

À quoi ressemble actuellement une de vos journées type ?
Elles peuvent être très variées, il n’y a pas vraiment de journée type. Mais elles commencent toujours par un rituel immuable : préparer mon fils pour l’emmener à l’école. Ensuite il peut y avoir des tournages d’émissions comme « Faites Chauffer la Marmite », des réunions de préparation comme pour Miss Réunion en ce moment, ou encore des échanges avec les équipes sur les projets en cours ou à venir. Le soir est le plus souvent réservé aux enfants : les devoirs, le diner en famille et les bisous… C’est essentiel.

Vous prévoyez de continuer à animer, sʼajoute à cela la vie de famille… Comment anticipez-vous toute cette organisation ?
Anticiper est le mot juste ! La famille est un pilier central de ma vie. Il n’aurait pas été concevable pour moi que les enfants subissent mes nouvelles responsabilités. En amont, nous avons avec, mon épouse, organisé le nouvel emploi du temps pour que nous ne soyons pas les parents qui disent juste bonne nuit en rentrant le soir. Il va certes y avoir des ajustements, des sacrifices sans doute, mais l’équilibre est essentiel pour moi. Quant aux émissions que je vais continuer bien évidemment de présenter, elles vont me permettre de garder le sens concret de notre travail et le contact avec nos téléspectateurs. Mais ce n’est pas incompatible avec l’envie que j’ai de faire émerger aussi de nouveaux talents. Et pendant que je serai en plateau, je ne me fais aucun soucis : l’expertise de chacun des collaborateurs de l’antenne nous permettra de garder le cap.

Le moment le plus marquant de votre carrière. Pourquoi ?
Le dernier moment marquant a été lors de la disparition de Johnny Hallyday. Le jour même l’émotion a gagné la France entière et bien entendu la Réunion. Nous nous sommes tout de suite demandé comment faire vivre ce moment particulier aux réunionnais sur notre chaine alors que tant de choses étaient déjà faites sur les chaines nationales. Nous avons décidé en 1h de monter une émission en direct pour le soir même. Toutes les équipes de production, technique, rédaction se sont mobilisées en une journée pour que nous puissions vivre en direct l’émotion Johnny avec les réunionnais. L’émission s’est appelée « Allo Johnny », nous avons transformé le plateau du JT, les téléspectateurs appelaient pour nous parler de leurs souvenirs et des chansons que nous diffusions pendant l’émission. Il y avait aussi des artistes réunionnais invités sur le plateau - Jérome Payet a chanté du Johnny en direct - et même par téléphone où nous avons eu l’un des compositeurs de Johnny Hallyday. Un formidable travail collectif. C’est ça Antenne Réunion : l’agilité, l’énergie, l’émotion, le partage.

Quʼest-ce-que les spectateurs aiment le plus chez vous ?
Ma sincérité.

Où vous imaginez-vous dans 10 ans ?
La Réunion est mon paradis

Votre talent caché ?
J’imite très bien Omer Simpson !

Un petit mot à ceux qui vous suivent ?
Je ne vous abandonne pas, nous avons encore de beaux rendez-vous à venir !

Rédigé le Mardi 2 Juillet 2019 à 00:00 | Lu 204 fois


Nouveau commentaire :


Recevoir notre newsletter