Menu
A La UNE


Clara


La jeune artiste et ancienne candidate de Génération Run Star, se fait entendre sur nos ondes avec son titre Kozmen Domoune. Télémag+ l’a rencontré, elle nous en dit plus sur elle et sur sa carrière.


Rédigé le Mardi 9 Mars 2021 à 09:47 | Lu 416 fois

​Présentez-vous...

Moi c’est clara, j’ai 21 ans et je suis originaire du Tampon. Je suis chanteuse, ici à La Réunion.

A quel âge avez-vous eu envie de chanter ?

J’étais toute petite quand j’ai commencé à être passionnée pour le chant. Je ne sais plus à quel âge exactement, mais je devais avoir 6 ou 7 ans. Ça a été une révélation pour moi, une passion depuis ma tendre enfance. J’ai toujours eu des rêves plein la tête, de devenir chanteuse et pouvoir représenter mon île. Chanter m’a permis de tout oublier, de me sentir mieux quand tout va mal. C’est un moyen pour moi de m’évader. C’est le tournant de ma vie...

​Qu’est-ce que votre participation à Génération Run Star vous a apporté ?

Run star a été une expérience incroyable. C’est grâce à cette émission que je me suis fait repérer par André Gigan, mon manager. La vie est faite de rencontres et j’ai eu la grande chance de faire la connaissance de ce Monsieur qui a cru en moi et à qui je dois toutes mes belles réalisations.

Comment peut-on qualifier votre musique ?

Je qualifierai ma musique comme étant joyeuse, elle apporte de la gaieté, de la joie et de la bonne humeur, ainsi qu’une part de vérité que j’aime particulièrement divulguer. Tout ce qui se dégage de la musique c’est ce que l’on ressent, et c’est ce que je veux partager.

Kozmen Domoune fait un carton sur les ondes, comment vous est venue cette chanson ? Quel message souhaitez-vous faire passer ?

Kozmen Domoune est un titre qui va exprimer la vérité, et puis un peu d’humour aussi pour couronner le tout. Un titre où beaucoup de gens s’y retrouvent à travers les paroles véridiques. Le message que je souhaite faire passer à travers cette chanson, c’est que quoi que tu fasses tu seras toujours critiqué, que tu fasses le bien ou pas tu seras toujours jugé. Et puis il faut laisser parler et avancer... Malheureusement à l’heure d’aujourd’hui quand une personne avance et réussit, les personnes autour ne se réjouissent pas de sa réussite et sont plus tôt là pour « rale le coeur dessus » comme dit créole. Et ce sont ces mentalités là qu’il faut changer.

Parlez-nous de votre équipe ...

Mon équipe ! Une équipe formidable ! KDM FAMILY. Et ma production RJL. J’ai une chance inouïe de pouvoir être aussi bien entourée. J’ai la chance d’avoir un producteur formidable et puis mon Agent André Gigan avec qui je réalise tous ces merveilleux projets. J’ai pu travailler aussi avec les arrangeurs de la production qui m’ont été d’une aide précieuse, tel que Samuel Henri ,le chanteur Olivier Brique, et les musiciens de famille Groove. Les artistes aussi qui ont été là pour me donner des conseils. Et puis intégrer le groupe Fanm Dofé avec Missty Mederice, Sista Flo et Laura beg est un honneur pour moi et encore un rêve qui se réalise.

Cette semaine nous célébrons la « journée de la femme », pour vous être une femme dans le domaine de la musique demande de fournir plus d’effort que pour un homme ?

C’est une fierté pour moi d’être une femme et de représenter ce sexe fort. Cependant, pour moi ce qui me définit et me démarquera dans ce domaine musical n’est pas mon sexe, mais les messages que je passe et que je passerai grâce à ma voix. Plus d’efforts je ne dirais pas ça, Femme ou Homme dans ce milieu ce qui marque c’est notre voix, les paroles de nos chansons.

​Vous faites partie du collectif « Fanm Dofé », est-ce que le fait d’être un groupe de femmes vous rend plus fortes pour transmettre vos messages au travers de la musique ?

Tout d’abord c’est une fierté pour moi de faire partie de ce groupe qui est une famille. Ce groupe est un moyen de montrer la diversité des femmes des îles grâce à nos différents styles. Nous espérons vous apporter joie et bonheur en cette période difficile pour tous.

​Quels conseils donneriez-vous aux jeunes femmes qui souhaitent se lancer dans ce domaine ?

Femme ou Homme je leurs dirai de ne jamais baisser les bras et de croire toujours en leurs rêves. Il suffit de s’en donner les moyens pour y arriver. Ce domaine est rempli de diversités et de métissage.

​Avez-vous d’autres passions en dehors de la musique ?


Des projets à venir ...

Continuer à promouvoir mon premier album. Ma carrière ne fait que commencer et le meilleur est à venir...



Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :







Recevoir notre newsletter