Télé Mag +
Facebook
Twitter
YouTube
Menu

Clarisse Albac


Partir pour mieux revenir
Parcours d’une jeune Réunionnaise, de retour sur l’île


Clarisse Albac a mené un beau parcours scolaire qui l’a menée de Bellepierre
à Shanghai en passant par Bordeaux. Aujourd’hui, elle est de retour sur son
île grâce à une annonce d’emploi de GBH, dans une entreprise du groupe qui l’avait recrutée pour son premier stage. La jeune femme est gestionnaire RH chez Automobiles Réunion à Saint-Denis et pendant les deux jours du Salon de l’emploi à la Nordev, elle a fait passer des entretiens en direct et a récolté des CV. Rencontre.

Originaire de La Montagne, Clarisse Albac a tracé sa route efficacement. C’est en classe Préparatoire aux Grandes Ecoles de Bellepierre qu’elle découvre les Relations Humaines. « Pour valider la première année, il faut trouver un stage en entreprise. Les enseignes GBH, qui sont parte- naires du Lycée bellepierre, font pas- ser des entretiens d’embauche et j’ai été recrutée par la gestionnaire RH d’Automobiles Réunion », se remé- more la jeune femme.
Dans cette structure, elle découvre les bases des RH et un groupe inter- national de renommée. Les concours passés avec succès, elle prend l’avion pour Bordeaux et intègre KEDGE Bor- deaux pour le Master Grande Ecole. Elle y suit des cours de management ; cette expérience métropolitaine lui ouvre de nouvelles perspectives. Elle apprend à se débrouiller toute seule, sans la famille, plaisante-t-elle au- jourd’hui.
Une année de césure lui permet de faire deux stages en entreprises et c’est là que Clarisse décide de s’orienter à fond dans les RH. Elle exerce dans deux entreprises : l’une dans l’immobilier et l’autre dans l’in- formatique. Un secteur en tension où il faut aller chercher les candidats, un secteur dans lequel on attend les an- nonces ! Il faut s’adapter aux secteurs d’activités, aux spécificités des profils et aux entreprises. Clarisse confirme sa passion pour les RH et sa volonté d’en faire carrière. A ce moment, elle part en Chine pour quatre mois à l’université de Shanghai où elle ren- contre de nombreux étudiants inter-
nationaux. « Je suis passionnée par l’Asie depuis longtemps et je voulais connaître la Chine. Pouvoir y étudier était une véritable opportunité », ra- conte Clarisse. Elle s’immerge dans ce dépaysement total, entre moderni- té et tradition, elle découvre un mode de vie dans lequel la jeunesse se vit différemment, des méthodes de tra- vail rigoureuses.
Après cette expérience internationale, elle termine son cursus scolaire et soutient son mémoire sur les risques psycho-sociaux tels que le cyber-har- cèlement en entreprise, les responsa- bilités de l’entreprise et elle termine par un stage de fin d’étude.
Ambitieuse et responsable, Clarisse commence les recherches d’emploi quelques mois avant la fin de ses études. Elle met en application di- recte sur sa propre recherche d’em- ploi ce qu’on lui a enseigné et elle met en valeur son profil international qui révèle sa curiosité sur le monde. Presque par hasard, elle découvre une annonce de GBH pour Automo- biles Réunion basé à Saint-Denis. Le rêve de revenir peut peut-être deve- nir réalité ! « Le contact en référence de l’annonce était la référente des anciens de Bellepierre donc au début de la conversation, nous étions plus sur une prise de contact. Puis je me suis rendue compte que la conver- sation évoluait vers un entretien
d’embauche. Je ne pensais pas cela possible », s’étonne encore Clarisse quand elle raconte comment elle a décroché ce premier emploi.
« Je voulais avoir un poste qui corres- ponde aux études que j’avais faites. Je pensais que j’allais devoir commen- cer ma carrière en métropole quand j’ai vu cette annonce de gestionnaire là où j’avais fait mon stage, je me suis dit que peut-être... Christine Martin, la responsable RH de Automobiles Réunion m’a recrutée et j’ai pu rentrer sur mon île plus tôt que prévu. »
Elle attend alors que tout soit certain pour annoncer la bonne nouvelle à sa famille et elle prend l’avion avec un aller simple et intègre GBH. « En classe préparatoire, on avait déjà beaucoup parlé du groupe, on savait que GBH est particulièrement présent sur l’île. Revenir pour une grande en- treprise est une chance. On ne pense pas forcément qu’il y a des opportu- nités à La Réunion, alors qu’en fait , ilyena!».PrésentesurleSalonde l’emploi à la Nordev, Clarisse a fait passer des entretiens aux deman- deurs d’emploi qui souhaitent intégrer le groupe « une fois qu’on intègre le groupe, il y a de nombreuses oppor- tunités d’évolution, de formation. Il y a des passerelles entre enseignes, voir entre territoire » conclue la jeune femme avant de retourner faire passer des entretiens.

Rédigé le Vendredi 18 Décembre 2020 à 15:04 | Lu 159 fois


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 29 Décembre 2020 - 18:16 Le célèbre couturier Pierre Cardin est mort

Vendredi 18 Décembre 2020 - 15:21 Piton de la Fournaise : retour en phase de vigilance


Nouveau commentaire :