Menu
A La UNE


Coronavirus - Les coureurs à pied dans leurs «petits souliers» ?


Courir : « Une passion » « pour la santé » « pour l'évasion » « pour une belle silhouette » « Suer fait du bien au corps »...Toutes les raisons sont invoquées lorsque les adeptes de cette discipline très tendance s'adonnent à leur pratique quotidienne ou hebdomadaire, souvent en tout temps et en tout lieu. Sauf qu'en ces temps-ci le Coronavirus est venu bouleverser ce « mode de vie » et les contraindre finalement à rester dans leurs ... petits souliers.
La fameuse « attestation de déplacement dérogatoire » leur permet de poursuivre leurs activités pédestres en solitaire, « à proximité de leur domicile », il faut le préciser. Comparés aux judokas et/ou à d'autres pratiquants des sportifs collectifs, les traileurs et runners de tous bords peuvent ainsi mouiller leur maillot, davantage, il est vrai, en « petites foulées »
Nous avons posé la question à certains d'entre eux, pour savoir comment ils s'y sont pris... A situation inédite...


Rédigé le Jeudi 9 Avril 2020 à 11:39 | Lu 1363 fois

Frédéric Duchemann, coach au sein de l’association Cour’ag, champion de course à pied : « Les entraînements en groupe sont bien sûr annulés, chacun a reçu un programme à faire individuellement histoire de ne pas rester inactif. Bien sûr si on serait amené à sortir on le fera avec une attestation de déplacement. Personnellement j'évite de sortir car j'ai la chance d'être équipé d'un tapis de course et d'un vélo d'appartement que je privilégie en ce moment. Aussi, avec des amis nous avons décidé de réaliser chaque soir durant le confinement une séance de PPG par live Facebook afin que les gens puissent faire du sport chez eux . 
            J'alterne entre séances pour sportifs confirmés et séances en famille avec mes enfants. C'est une formule qui est tendance. A la maison de toute façon on a de quoi s'occuper : la cuisine, les jeux mais aussi les devoirs avec les enfants, les rangements etc...Je suis employé municipal dans le domaine de l'animation, pour le moment on est en stand by...

Frédérique Weigel, traileuse (Tampon)
           
            « Depuis 3 semaines, je ne suis sortie qu'une fois pour les courses ; il faut dire que je prends au sérieux le confinement et je respecte la distanciation sociale, très sensible à la situation actuelle. Le confinement n'est pas trop difficile pour moi ; mes journées sont assez remplies. Je passe des moments enrichissants avec mon fils de 11 ans. Nous passons plus ou moins 4h par jour dans les cahiers et je me plais beaucoup à l'accompagner dans les apprentissages  j'ai appris beaucoup de choses avec ses leçons, ce qui fait marrer mon fils  ).
            Les après-midis, nous jouons à des jeux comme ''le cadavre exquis'' ou ''baccalauréat'' et nous regardons des séries sur Netflix. En fin de journée nous faisons de l'exercice physique en intérieur avec des programmes que sa prof d'EPS lui a envoyés, sinon nous sortons faire un tour dans le quartier en respectant le 1km autorisé lui à vélo et moi baskets au pied pour joindre l'utile à l'agréable.
            Pour ma part, il faut dire que le volume d'entraînement a été réduit mais je m'efforce de faire un minimum histoire de me maintenir en forme. Je fais un peu de PPG à la maison, mais j'avoue que ce n'est pas ma tasse de thé, et je sors courir deux fois par semaine. J'ai repéré une boucle de 5km qui reste dans le rayon d'1km autorisé, c'est un parcours vallonné qui permet de travailler un peu toutes les allures et à 200 m de chez moi il y a un grand parking qui est toujours vide sur lequel je fais des fractionnés »



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 27 Septembre 2022 - 11:45 Mikl, l’artiste de la semaine de la Playlist Exo.


Nouveau commentaire :