Télé Mag +
Facebook
Twitter
YouTube
Menu

DS 7 CROSSBACK1.6 PURETECH 180ch EAT8 So Chic


Pure French Touch


Simple finition premium pour la marque aux chevrons, puis marque à part entière à partir de 2014, DS nous propose son premier SUV haut de gamme. La DS 7 Crossback va faire ses courses dans la banque d’organe du groupe PSA, et sa base technique nous vient du Peugeot 3008, ce qui est un excellent point. DS passe néanmoins à la vitesse supérieure en terme de présentation et de finition. Rien n’est laissé au hasard, et la DS 7 Crossback est l’outil idéal pour conquérir une clientèle exigeante.
Afin de donner une personnalité à son crossover, DS impose cette grande calandre Wild Rubis, qui peut paraître un peu clinquante si vous optez pour une finition chrome. Ce chrome souligne les feux avant. Vous pouvez opter pour la technologie DS Active LED Vision qui vous en mettra plein la vue comme vous vous approcherez du véhicule, avec des optiques qui pivotent sur 180°. De profil, on remarque l’aspect compact de cette DS 7, et il faut dire qu’avec ses 4.57m de long, elle est la plus courte du segment des SUV familiaux, tels que l’Audi Q5, le BMW X3 ou l’Alfa-Roméo Stelvio. Cela en fait également une sérieuse concurrente dans la catégorie inférieur des SUV Compacts (X1, Q3 et consorts). Pas de fioritures donc, avec juste une arête vive au niveau de la ceinture de caisse, et un large choix de jantes pour satisfaire vos moindres désirs. La partie arrière est sans doute la plus réussie, avec ces feux à gravure Laser, son éclairage 3D Rear Lights, son hayon tout en rondeur, et son bouclier qui se pare de sorties d’échappement verticales.

UN DEGRÉ DE FINITION EXCEPTIONNEL…

L’habitacle est certainement l’un des gros atouts de cette DS 7. N’ayez plus aucun doute sur les prétentions haut de gamme de ce crossover, puisque la finition est carrément surprenante.
C’est l’ère du numérique, alors cette DS 7 nous met une petite claque, avec une instrumentation TFT du meilleur effet, avec des graphismes soignés, un grand écran couleur tactile de 12 pouces sur la console centrale, et une montre BRM qui pivote quand vous mettez le contact. Pas besoin de toucher les matériaux pour se rendre compte de son niveau de qualité. Cuir, alcantara, bois, surpiqûres, il y en a pour tous les goûts. Les assemblages sont excellents, et le sentiment de luxe omniprésent. On a apprécié notre finition intérieure Rivoli avec son cuir matelassé et ses surpiqûres. L’espace à bord est généreux, la banquette arrière est inclinable électriquement, et la capacité de chargement est plus que généreuse avec ses 555 litres. Le bilan est déjà ultra-positif pour cette DS 7, et il ne faudrait pas que ça se gâte à la conduite. Pour une fois, un concessionnaire nous passe un moteur essence. Le 1.6 Pure-Tech de 180ch est quasiment inaudible dans cette DS, ce qui montre le degré d’efficacité de l’insonorisation, même au niveau des bruits de roulement.
Grâce à son poids contenu, cette motorisation procure des prestations dynamiques. C’est linéaire, mais ça pousse tout le temps, avec des relances d’un excellent niveau. La boîte EAT8 participe aussi à l’agrément de conduite, et se montre réactive. Il n’y a qu’à faible allure, qu’elle se montrera assez brutale, avec quelques à-coups à chaque remise de gaz. Le châssis est une pièce de choix de cette DS 7, et ce n’est pas étonnant quand on sait qu’il nous vient du cousin 3008. Les suspensions arrière sont spécifiques, et DS mise sur un parfait compromis entre confort et dynamisme, avec une filtration parfaite, surtout avec cette monte pneumatique raisonnable en 18 pouces. On peut dire merci à la suspension pilotée capable de scanner la route, et d’adapter l’amortissement en conséquence pour un confort optimal. Cette dernière se plie aux 4 modes de conduite (Eco, Normal, Confort ou Sport). Il faudra attendre encore quelques mois, avant de profiter du modèle hybride rechargeable de 300ch, prévu pour 2020.

TECHNIQUE ET TARIF :
• Moteur 1.6 essence Pure-Tech
• 180ch et 250nm de couple
• Mesures : 4.57mX1.91mX1.62m
• Poids de 1425kg
• Garde au sol de 19cm
• 0 à 100km/h en 8.9s
• Vitesse maxi de 222km/h
• Conso mixte de 5.9L au 100km
• (8.8L lors de notre essai)
• 134gCO2/km

LES PLUS :
• Finition et présentation intérieures
• Technologie embarquée impressionnante
• Insonorisation
• Habitabilité
• Coffre
• Confort de haute volée
• Tenue de route
• Poids contenu
• Moteur volontaire
• Look expressif…

LES MOINS :
• … malgré un petit côté bling bling
• Ergonomie perfectible
• Boîte EAT8 brutale en ville

Rédigé le Jeudi 27 Décembre 2018 à 09:00 | Lu 58 fois


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 20 Mars 2019 - 07:00 SPECIAL SALON DE GENEVE

Mercredi 13 Mars 2019 - 07:00 VOLKSWAGEN ARTEON 2.0TDi Bi-Turbo 240ch