Menu
News


Des capsules pour pailleter son vagin : La tendance absurde qui inquiète les médecins



Rédigé le Vendredi 21 Juillet 2017 à 07:50 | Lu 735 fois

Des capsules pour pailleter son vagin : La tendance absurde qui inquiète les médecins
Des gynécologues mettent en garde les femmes contre une nouvelle tendance, repérée sur Internet. Celle-ci consiste à s'introduire des capsules contenant des paillettes colorées dans le vagin avant un rapport sexuel, de façon à rendre la sexualité « plus amusante et agréable », selon la société qui commercialise le produit. La Passion Dust qui se vend sous forme de capsule remplie de brillants a été conçue pour être insérée dans la petite mademoiselle juste avant le sexe et... faire briller les fluides vaginaux sécrétés.

Une tendance qui semble trouver son public, dès sa mise en vente, le produit a rencontré un succès fou et les fabricants ont dû faire face à une rupture de stock. Ils ont dû s'excuser auprès de leurs potentiels clients et les inviter à s'inscrire sur une liste d'attente où ils seraient déjà 7 000 inscrits.

Mais dans un article paru le 4 juillet par le quotidien britannique The Independent et relayé par Le Parisien, les gynécologues s'inquiètent de cette nouvelle tendance, bien évidemment très dangereuse pour la santé. Les comprimés sont fabriqués à base d'amidon de maïs, de poudre végétale d’acacia et de stéarate végétal, mais ils contiennent aussi du sucre et du parfum de synthèse, susceptibles d’altérer le bon fonctionnement du vagin et d’épuiser les bonnes bactéries qui jouent un rôle de bouclier. En soit, il ne s'agit pas de produits toxiques, mais le simple fait d'introduire un corps étranger dans le vagin peut avoir des conséquences néfastes. « Le vagin contient un équilibre très fin de bonnes bactéries, qui sont là pour le protéger, explique le docteur Vanessa McKay, porte-parole de l'association des gynécologues britanniques. Si les femmes introduisent des corps étrangers à l'intérieur de leur vagin, elles prennent le risque de détruire cet équilibre ce qui peut engendrer des infections, des inflammations ou aller jusqu'à la vaginose bactérienne. »

Par ailleurs, l'introduction de sucre dans le vagin pourrait, selon elle, encourager la prolifération de bactéries, modifier le PH et en faire le nid de MST telles que les candidoses.




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 14 Octobre 2022 - 16:10 Fête des diplômés de l'IRTS de la Réunion


Nouveau commentaire :