Menu
A La UNE


Des plantes pour réduire l’absentéisme au bureau


Bien que de multiples facteurs entrent en ligne de compte dans le ressenti d’un lieu de travail, un environnement végétalisé favoriserait la « positive attitude ».


Rédigé le Mercredi 28 Avril 2021 à 15:15 | Lu 25 fois

Les bienfaits d’un environnement verdoyant

Bêtes noires du monde de l’entre- prise, l’absentéisme et le manque de productivité des salariés coûtent très cher aux sociétés qui ne savent pas suffisamment motiver leurs troupes. Outre les méthodes de management classiques, un nombre croissant d’employeurs se laissent alors convaincre par les bienfaits d’un environnement verdoyant...

Du physique au mental

Si l’on parle de « poumon vert de la planète » pour désigner les forêts, ce n’est pas pour rien ! En absorbant le dioxyde de carbone et en produisant de l’oxygène, les plantes purifient l’air ambiant. Or, entre les ventilations mal réglées et les produits nocifs présents dans les bureaux, les salariés ont vite fait de tousser, de se sentir fatigués et d’avoir des migraines. Sans compter qu’un espace de travail aseptisé ne réjouit personne ! À l’inverse, l’introduction de plantes vertes dans un open-space rend la pièce plus chaleureuse et plus agréable. Si les chiffres varient, plusieurs études scientifiques reconnaissent donc les effets bénéfiques des plantes sur le moral et la santé des employés. D’après des chercheurs anglo-saxons, la productivité pourrait en être accrue de 15 %. Une étude américaine évoque, elle, une baisse de l’absentéisme de 10 %, tandis que les Suédois auraient constaté une réduction de 25 % des troubles mineurs tels que les maux de tête.

Du pot de fleur au jardin

Surfant sur la tendance qui consiste à réintégrer la nature au cœur des villes, des paysagistes d’espaces publics se sont spécialisés dans la création de « corporate gardens » ou « bureaux fertiles ». Pour se donner du cœur à l’ouvrage, les salariés sont ainsi invités à créer de véritables potagers collaboratifs et des jardins de détente sur les toits des bâtiments de leurs entreprises. Certains vont même plus loin en végétalisant entièrement l’espace de travail. On peut alors imaginer que dans un espace transfiguré, les salariés travailleraient dès lors sur une table intégrant une petite rivière, les différents pôles d’activités sont séparés par des haies d’arbustes et une gouttière permet de cueillir des herbes aromatiques aux abords de la cantine... Un vrai jardin d’Éden professionnel en somme !



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 4 Mai 2021 - 09:49 Le tatouage, mon art, ma mission de vie

Mercredi 28 Avril 2021 - 16:23 L’entretien d’embauche : comment assurer ?


Nouveau commentaire :