Télé Mag +
Facebook
Twitter
YouTube
Menu

Ecolo

Développement Durable


Le chiffre de la semaine
51  les tonnes de produits alimentaires distribués en 2015 par la seule association Espace Solidarité 974. Venant ainsi en aide à plus de 3 000 familles.


Développement Durable

LES BOUTIQUES SOLIDARITÉ À LA RÉUNION

Notre coup de chapeau de ce début 2017. Vous les connaissez, ces “boutiques solidarité” ? Il y en a quatre dans l’île, portées par des structures différentes, de la fondation Abbé Pierre à Emmaüs en passant par l’AREP (Association réunionnaise d’éducation populaire). Elles sont destinées aux sans-abris, assurent des repas gratuits et un espace où se doucher et trouver les produits d’hygiène de base. Elles permettent également à ceux qui le souhaitent de s’y domicilier, pour recevoir courrier et aides. Une adresse, une existence sociale, un repère. Manger et rester propre : la base, le très essentiel, assuré par salariés et bénévoles à Saint-Pierre, Saint-Joseph, Saint-Denis et Saint-Benoît. Les subventions baissent, et certaines se trouveraient en difficulté, notamment celle de Saint-Benoît, gérée par l’association Espace Solidarité, que nous n’avons pu joindre. Pour nous, le Développement Durable, c’est aussi l’aide aux autres. Alors on vous en parle.

Fondation Abbé Pierre Réunion : 0262 40 99 77 -  Emmaüs Réunion : 0262 29 49 49 - Espace Solidarité : 0262 521 295


Développement Durable

L’IMAGE : UN POT DE YAOURT DE 1976 RETROUVé SUR UNE PLAGE DU NORD

Un promeneur du Nord Pas de Calais ramassant quelques déchets sur une plage a récemment trouvé ce pot de yaourt clairement daté de 1976… Aux sceptiques qui croiraient à l’intox, rappelons qu’il faut en moyenne entre 300 et 650 ans au plastique pour disparaître.


Développement Durable

VISITONS NOS JARDINS CRÉOLES !

Il y a les très connus, comme le jardin de l’État à Saint-Denis, le Jardin d’Eden à l’Ermitage ou le Parc Exotica à Saint-Pierre. Sans parler du Conservatoire Botanique de Mascarin sur les hauteurs de Saint-Leu. Mais il en existe des plus petits, des plus “secrets”, privés et qui ouvrent leurs portes ponctuellement. On peut s’y rendre en famille, sans y passer forcément une demi-journée. Juste humer les fleurs et plantes souvent endémiques qu’ils abritent. Les montrer aux enfants, mine de rien… La Montagne sur les hauts de Saint-Denis est particulièrement bien dotée. On y trouve ainsi le Jardin des Affouches, ou le Jardin de Cendrillon, (gageons que vous fille rêvera de s’y rendre). Ce dernier a été créé en 1935 par Odette et Valère Roche qui furent les premiers fleuristes de l’île de La Réunion et recèle nombre de spectaculaires espèces tropicales. Le Jardin des Affouches, lui, verse plus côté épices, thés et cafés comme le Bourbon Pointu. Voir et savoir, c’est un premier pas vers le respect de la nature… et surtout, c’est beau !

Jardin de Cendrillon : 48 rue des Palmiers (8ème Km) à la Montagne. 
Uniquement sur réservation au 0692 86 32 88

Jardin des Affouches : 250, route Antide Boyer à la Montagne.
0692 70 40 36 


Rédigé le Jeudi 12 Janvier 2017 à 14:10 | Lu 20 fois


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 4 Août 2018 - 13:00 Au cœur du traitement des déchets