Télé Mag +
Facebook
Twitter
YouTube
Menu

Ecolo

Développement durable



Développement durable

SAINT-DENIS ET SAINTE-SUZANNE S’ENGAGENT AUPRÈS DU PARC NATIONAL
 
 

Le chef-lieu et la commune de l’est avec son parc forestier avaient déjà adhéré à la Charte du Parc National. La semaine dernière, et à quelques jours d’intervalle, Maurice Gironcel, maire de Sainte-Suzanne et Gibert Annette, son homologue à Saint-Denis, ont signé la convention d’application.
 
 

Elle formalise l’engagement de la commune en faveur de ce projet.
 
 

C’est comme signer un registre de mariage… La convention définit un cadre pour les actions qui seront menées sur les 3 ans à venir, dans le prolongement de la dynamique déjà engagée depuis plusieurs années par le Parc National en partenariat avec les communes. Plusieurs projets sont d’ores et déjà amorcés dans les deux communes : en avant !


 


Développement durable

DANS LE LAGON, HALTE À LA CRÈME SOLAIRE !
 
 

Le CHIFFRE de la SEMAINE : 48 heures
 
 

le temps que met la crème solaire pour étouffer et tuer le corail.
 
 

Source : planetoscope
 
 

C’est les vacances (ou presque), on va tous profiter du lagon à un moment (puisque le reste est interdit) ! Et alors sachez-le, votre écran total même d’une super marque de cosmétique est littéralement mortel pour les coraux. La crème solaire, avec ses filtres anti UV chimiques, s’ajoute au réchauffement climatique et à la pollution ambiante pour menacer les récifs. La moitié du corail mondial serait actuellement en danger de disparition d’ici 20 ans. La solution ? Des lycras ou tee-shirts pour protéger le haut du corps, et pour le visage des produits contenant des actifs naturels non nocifs. Mais le lycra, c’est déjà ça d’évité et c’est facile… Bonne baignade !


 


Développement durable
RECRÉER UN RÉCIF CORALLIEN À SAINT-PIERRE !

Justement, parlant corail…  Une asso voudrait créer un récif artificiel dans le lagon de Saint-Pierre, afin d’amener les usagers du lagon à observer in vivo son développement. Le principe est très simple : bouturer des coraux sur un support artificiel, laisser pousser, regarder et rendre compte. Pourquoi ? Parce que les récifs coralliens se sont développés il y a plus de 8 000 ans, que ce sont de véritables réservoirs de biodiversité et qu’ils jouent un rôle écologique et économique majeur. Aujourd’hui, ils sont néanmoins fortement dégradés (lire par ailleurs), surtout dans l’ouest. Pour les préserver c’est maintenant qu’il faut agir ! Aidons l’association Corécif à le faire en donnant un ti sou sur la plateforme participative pocpoc.re, pour fabriquer les structures métalliques qui vont accueillir les boutures, et développer des outils pédagogiques ou de communication.

Un petit clic sur www.pocpoc.re, un grand pas pour nos lagons !


 

Rédigé le Mercredi 14 Décembre 2016 à 10:36 | Lu 7 fois


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 4 Août 2018 - 13:00 Au cœur du traitement des déchets