Menu
News


Dieudonné parvient à jouer son spectacle en se faisant passer pour une boîte de cosmétiques



Rédigé le Lundi 29 Janvier 2018 à 08:11 | Lu 37 fois

Dieudonné parvient à jouer son spectacle en se faisant passer pour une boîte de cosmétiques
Dieudonné est prêt à tout pour se produire en spectacle et vient de le prouver ce samedi 27 janvier à Roubaix (Hauts-de-France). En effet, l'humoriste controversé est parvenu à jouer en catimini dans le Nord, samedi soir à la Condition Publique de Roubaix. 

Le directeur de l’établissement culturel roubaisien n’a été informé que quelques heures avant le spectacle de la nature de la représentation et de la présence de l’humoriste. Pour des raisons de sécurité, le spectacle a été maintenu.

C'est la foule présente devant la Condition publique qui l'a interpellé : « On a compris à 17 h 45 qu'on s'était fait avoir quand on a vu s'amasser des centaines de personnes à l'extérieur » raconte à France 3 Hauts-de-France Jean-Claude Levassor, directeur de la salle. Lui pensait simplement accueillir le soir même une présentation de produits de beauté : « C'est une agence de communication qui nous a contactés pour une présentation de produits cosmétiques. Nous acceptons parfois de recevoir des entreprises pour des présentations de produits ou des séminaires. »

Les spectateurs avaient été prévenus du lieu de la représentation par SMS, peu de temps avant. Environ 600 personnes ont ainsi assisté à la représentation.

Piégés, Jean-Christophe Levassor et Frédéric Minard, l'adjoint au maire de Roubaix chargé de la culture ont tenté de fermer le lieu mais "une foule importante s'est progressivement massée devant la Condition Publique", ont-ils indiqué. Et de poursuivre : "pour garantir la sécurité des personnes et du quartier, et pour ne pas participer à la stratégie évidente de victimisation de Dieudonné, nous avons pris la décision de ne pas annuler."  

« Je ne voulais pas prendre de risque avec la sécurité, explique Jean-Christophe Levassor. Je ne voulais pas entrer dans son jeu et faire parler de lui, se présenter comme une victime représente 75 % de son activité. » « C'est une catastrophe pour nous », explique-t-il à France 3, qui précise qu'il envisage de porter plainte. Même son de cloche du côté de Frédéric Minard: « C 'est un spectacle qu'on ne cautionne pas et un procédé de réservation qu'on ne cautionne pas. »
 




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 14 Octobre 2022 - 16:10 Fête des diplômés de l'IRTS de la Réunion


Nouveau commentaire :