Menu
A La UNE


Emeline Pignolet, vétérinaire et associée de la clinique Austral


Diplômée de l’école nationale vétérinaire d’Alfort en 2001, Emeline Pignolet n’a pas traîné à revenir exercer dans son île. En 2005, elle a créé la clinique Austral vétérinaire qui regroupe les cliniques vétérinaires de la Rivière des Pluies, de Duparc et de la Bretagne.


Rédigé le Lundi 15 Mars 2021 à 16:00 | Lu 101 fois

QU’EST-CE QUI VOUS A AMENÉE À DEVENIR VÉTÉRINAIRE ?

J’ai toujours été fascinée par la mécanique du vivant et j’observais en permanence tout ce qui m’entourait: abeilles, chiens, chats, mouches, poules, tortues. Comme toute famille créole j’avais toute sorte d’animaux à la maison. Cependant, je n’étais pas excellente dans les matières scientifiques, j’étais même plutôt meilleure dans les matières littéraires. Je suis donc passée par la fac. J’ai fait un Deug de sciences de la nature et de la vie et j’ai passé le concours B pour être acceptée dans une école vétérinaire.

​QUELS SOUVENIRS GARDEZ- VOUS DE VOS ÉTUDES ?

En tant que Réunionnaise, cela n’a pas été facile de s’exiler pendant sept ans en métropole mais heureusement les matières sont passionnantes. Donc j’en garde un souvenir enivrant. En plus dès la cinquième année, on avait théorie le matin et pratique l’après-midi. Certes cela m’a amenée à quitter l’île mais mon but était de revenir car je trouve que c’est l’endroit idéal pour vivre et élever ses enfants. J’ai été salariée vétérinaire pendant trois ans puis j’ai décidé de créer ma propre clinique  vétérinaire afin qu’elle soit à la hauteur de mes attentes et de celle des  Réunionnais.

​QUELS CONSEILS DONNERIEZ- VOUS À UN JEUNE QUI VEUT DEVENIR VÉTÉRINAIRE ?

Je souhaite motiver les générations futures à devenir vétérinaire. Je  pense que chacun est apte à réaliser ses rêves à partir du moment  où il travaille. Regardez toutes les filières possibles pour arriver au métier de vétérinaire et choisissez celle qui correspond le plus à votre profil. De plus, les écoles nationales  sont excellentes et offrent la possibilité d’échanges avec le programme  Erasmus ou avec le Canada, je vous conseille d’en profiter. Par contre, de nombreuses filières se développent autour de l’animal, faites toujours  attention à ce que ce soit des formations et des professions reconnues  par l’état français. Par contre, sachez que nous avons besoin de secrétaire assistant. Pour ma part, je ne sais travailler sans. Alors, si les études de  vétérinaire vous paraissent trop longues, n’hésitez pas à vous orienter  vers cela.

​QUELS SONT VOS ANIMAUX PRÉFÉRÉS ?

Je suis fascinée par l’éléphant parce que c’est vraiment une force de la nature. Et à travers mon expérience  professionnelle au zoo de Saint- Denis à l’époque, je me suis mise  à admirer également les tigres que je soignais quotidiennement. Ils ont une puissance et un regard qui me faisaient me sentir toute petite. Il faut dire qu’ils me rappellent les chats que j’aime beaucoup également. Le chat nous oblige à donner le meilleur de  nous-même. Un équilibre très respectueux entre l’homme et l’animal  se met en place et cela me plaît. La clinique vétérinaire de la Rivière des  Pluies a d’ailleurs obtenu l’an dernier le label Cat Friendly Silver dans  le cadre du programme «Clinique amie des chats». Pour respecter ce  label délivré par la Société Internationale de Médecine Féline, nous  nous engageons à fournir des locaux adaptés et à former le personnel à adopter des gestes destinés à réduire  le stress des chats. Parmi les critères se trouve l’obligation de disposer d’une salle d’attente séparée pour les chiens et les chats, des cages d’hospitalisation adaptées et des équipements vétérinaires dédiés aux soins des félins (tensiomètres, tapis chauffants, échographe, analyseurs spécifiques aux paramètres félins...).

​QUELS SONT LES AUTRES POINTS FORTS DE VOTRE CLINIQUE VÉTÉRINAIRE ?

Austral vétérinaire offre à ses patients une large disponibilité puisque nous sommes ouverts de 7h30 à 19h, six jours par semaine sans compter des astreintes le soir et le week-end de la part de nos sept vétérinaires. La  formation de nos équipes est également un de nos points forts. Ainsi,  je me suis attachée à me former sur la connaissance d’espèces dites exotiques. Je suis donc compétentes  pour soigner les perroquets, les la- pins nains, les tortues, les iguanes,  les reptiles, les paons... bref nous connaissons bien les NAC. De plus, nous avons récemment acquis un laser thérapeutique de classe IV. La  thérapie laser est une thérapie novatrice en médecine vétérinaire qui  a pour fondement l’utilisation de la lumière laser qui en transférant son énergie aux tissus, en améliore le métabolisme et stimule ainsi le processus de guérison. Les études  s’accordent sur le fait que la thérapie laser a de nombreux effets anti-inflammatoires, anti-œdèmes,  analgésique et biostimulant. Elle est donc particulièrement indiquée pour le traitement d’un ample éventail de  pathologies qui concernent les animaux de compagnie.

​SI VOUS AVIEZ LA POSSIBILITÉ DE CHANGER QUELQUE CHOSE EN RAPPORT AVEC VOTRE MÉTIER À LA RÉUNION ?

Ce serait de changer le regard des métropolitains sur la condition des animaux à La Réunion. Je n’en  peux plus d’entendre que les animaux sont maltraités ici. Cela vient de certaines associations qui nous font passer pour des barbares. Alors qu’au contraire les Réunionnais sont des amoureux des animaux et multi-possesseurs d’animaux. On ne parle pas assez de tous ces animaux abandonnés sur les autoroutes en métropole pendant les vacances. Il faut faire des efforts partout sur la responsabilisation des maîtres. Je pense qu’ici au contraire on est très respectueux de la nature, nous avons d’ailleurs une biodiversité unique et nous devrions plutôt être mis en avant pour cela.

QUELLE EST LA CAUSE QUI VOUS TIENT PARTICULIÈREMENT À CŒUR ?

Je suis favorable au bien-être animal  et je suis ravie que ce soit une priorité pour le gouvernement. Je suis  convaincue qu’il fallait légiférer pour  établir des limites. Je travaille moi- même chaque jour dans ce sens. Je  suis, par exemple, également diplômée en physiothérapie. Je suis la  seule vétérinaire à proposer cela à La Réunion après avoir étudié dans une université du Texas. La physiothérapie et rééducation fonctionnelle  vétérinaire regroupe l’ensemble des  techniques manuelles et instrumentales permettant le diagnostic et le  traitement des troubles fonctionnels et lésionnels de l’organisme animal. Son champ d’application s’étend de la prévention de ces troubles, à la rééducation fonctionnelle, à la prise  en charge de la douleur, au maintien de la qualité de vie des animaux et à la préparation physique à l’exercice sportif. Nous serons bientôt équipés d’un tapis immergé pour compléter notre offre. C’est hyper chronophage mais je dois dire que cette cause du bien-être animal est un moteur pour moi.

Propos recueillis par Laetitia Parsi



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 13 Avril 2021 - 12:50 Une déco digne de Bollywood


Nouveau commentaire :