Menu
Evénements


Evènement - Festival Big Up 974 : 7e édition



Rédigé le Mardi 3 Juillet 2018 à 09:20 | Lu 490 fois

KPoint
KPoint
Pour sa 7e édition, le Festival Big Up 974 se tiendra les 6, 7 et 8 juillet prochains à la Cité des Arts de Saint-Denis. Rendez-vous incontournable de la culture urbaine, l’évènement propose un panel d’actions, en investissant les lieux pendant ces 3 jours, sous forme de village foisonnant. En plus de ses concerts avec des têtes d’affiches tels que KPoint, Dj Djel, SSkyron ou Fayazer, le festival propose comme chaque année des concours avec le Golden Mic, le 100 Kontest, le Hip-Hop Games Concept, le Fusion Concept et le One vs One BGirl, afin d’inciter l’émergence de talents. Dans cette lignée sont proposées, en amont et pendant le festival, des masterclass et conférences dirigées par des professionnels, et des ateliers d’initiations et découverte mis en place entre autres dans les quartiers prioritaires et quartiers des hauts.

Dj Djel
Dj Djel
Rencontre avec les têtes d’affiche

DJ DJEL : UN PILIER DE LA CULTURE URBAINE
Originaire de Marseille, Dj Djel fait partie de ceux qui ont participé à l’émergence du Hip Hop en France. Surtout connu comme l’un des membres de la Fonky Family, cet artiste polyvalent a joué avec les plus grands. Rencontre avec celui qui était là depuis le début et qui n’est pas prêt de s’arrêter.
 
Comment êtes-vous arrivé dans la musique ?
A la maison on écoutait beaucoup de musique orientale, mais je n’avais jamais vraiment fait de musique, à part de la flûte à l’école. Plus jeune, je faisais beaucoup de danse et à l’âge de 13 ans environ, j’ai un jour entendu un des plus grands DJs : Grand Wizard Theodore sur un morceau de Herbie Hancock, et c’est comme cela que j’ai voulu en devenir un. J’ai découvert l’art des platines et avec l’arrivée du rap en France quelques années auparavant, je suis tombé amoureux de cet univers.
 
Qu’est-ce qui vous plait dans la culture Hip Hop ?
Le mixage ethnique, le mixage artistique de tous les fonda- mentaux de cette culture, c’est-à-dire la danse, le dessin, la musique ou encore l’expression verbale. C’est une façon de penser qui réunit différents univers artistiques et c’est beau.
 
La rencontre qui vous a le plus touché et le moment marquant de votre carrière ?
Sœur Emmanuelle en 1991, rien à voir avec la musique mais ça a été une grande découverte…
 
… Retrouvez la suite de l’interview dans votre magazine Télémag+ 283 du 03/07/18



Nouveau commentaire :






Recevoir notre newsletter