Télé Mag +
Facebook
Twitter
YouTube
Menu

Festival international Kreol


La 13e édition du Festival international Kreol (FIK) s’est tenu en novembre, pour faire vibrer à l’unisson l’âme créole mauricienne sous la bannière flamboyante de l’unité fédératrice de la nation arc-en-ciel.


«Kreolité nou leritaz»

C’est le thème de la 13ème édition du Festival International Kreol présenté à l’hôtel Labourdonnais par le ministre du tourisme Anil Gayan en compagnie de plusieurs ministres et membre du gouvernement, dont le ministre des arts et de la culture Pradeep Roopun entre autres. L’équipe technique était pour sa part composée de Karl Mootoosamy, Lindsay Morvan et Jean Pierre Barry. Au programme cette année, une pléiade d’activités qui se sont déroulées partout à travers l’île. Un spectacle de chant « fizion poesie ek jaz » lors de l’ouverture du festival le 16 novembre, des « Bal Rann Zariko » organisés à travers toutes les mairies et conseils de districts, la traditionnelle régate de Mahebourg accompagnée d’un festival culinaire, compétition de slam, soirée dédié au séga tipik et pour finir, le Karnaval. Nouveauté cette année, le public a eu droit à une séance de cinéma en plein air à Trou-d’eau-Douce et un défilé de mode retraçant l’histoire de l’habillement créole du temps jadis au temps moderne.
Après 13 ans d’existence et à l’occasion du 50ème anniversaire de l’indépendance, le Festival International Kreol s’est doté d’un nouveau logo. Celui-ci a été choisi à l’issue d’une compétition. « Nous avons reçu 68 propositions et ce n’était pas facile de faire un choix » a souligné Anil Gayan. Le choix du jury a porté sur le logo conçu par Kooshalnath Bhungy. « Son logo dépeint bien les principaux aspects de la culture créole. Il démontre l’unité mauricienne dans sa diversité. » Le logo s’inspire de la culture créole, l’héritage de la nation mauricienne et des îles de l’océan Indien. Le FIK 2018 est placé sous le signe du patrimoine et des conférences sur la thématique « Kreolite nou Leritaz » ont été tenues et proposées au public. En parallèle, la 13e session du Comité intergouvernemental de l’Unesco pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel s’est réuni à Maurice. Le ministre des Arts et de la Culture l’avait annoncé au Parlement, durant sa déclaration sur l’inscription du séga tambour au patrimoine immatériel de l’humanité. Le FIK 2018 est intimement lié au rythme du séga, de la langue créole et de la culture créole magnifiée sous ses multiples facettes de tolérance, pour célébrer une créolité en mouvement, tournée vers l’autre, un élément fort de la cohésion du peuple mauricien. Pour clore en fanfare ce festival, un grand « Karnaval » a été organisé de Mont choisy Mall vers Grand-Baie, reflétant la volonté de continuer à célébrer une créolité universelle qui veut s’exporter au-delà des océans pour rayonner comme un flambeau de paix dans le monde entier.
 
« Ene la source, ene ruisseau, ene canal, ene gran la riviere, tout ale dan lamer : lamer nou moris. Festival kreol nou leritaz nou valeur pou nou pays… C’est ene fete dan la zoie ki met en valeur nou leritaz en commun : Kreolite ».

Rédigé le Mardi 25 Décembre 2018 à 09:30 | Lu 405 fois


Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :


Recevoir notre newsletter