Télé Mag +
Facebook
Twitter
YouTube
Menu

Films, mesures sanitaires... Dans quelles conditions les salles de cinéma vont-elles pouvoir rouvrir ?


Edouard Philippe a annoncé la réouverture des salles de ci- néma le 22 juin. Dans quelles conditions allez-vous retrouver les salles obscures ?


Films, mesures sanitaires... Dans quelles conditions les salles de cinéma vont-elles pouvoir rouvrir ?
Bonne nouvelle pour les quelques 2.000 cinémas français ! Les salles obscures vont pouvoir accueillir les spectateurs sur tout le territoire dès le 22 juin, a annoncé Edouard. « Les exploitants de cinéma eux-mêmes voulaient que la réouverture soit nationale de façon à pouvoir organiser la programmation des salles », a précisé le Premier ministre, alors que certaines mesures de déconfinement sont différenciées entre les zones vertes et les zones orange du territoire.
Cette annonce fait la joie des exploitants français. « Après plus de trois mois de fermeture de leurs salles, les Français vont pouvoir retrouver le bonheur de l’expérience cinéma sur grand écran, et les salles de cinéma avoir le plaisir de les accueillir à nouveau ».
« La profession avait demandé au gouvernement d’être prévenus quatre semaines en avance pour que les distributeurs et les programmateurs puissent mettre les films en salles. Les quatre semaines sont respectées ».

LA SÉCURITÉ SERA LA RÈGLE D’OR DANS LES SALLES

Les conditions sanitaires précises de cette réouverture n’ont pas encore été annoncées par le gouvernement. « Les conditions sanitaires qui vont nous être imposées sont en cours de discussion. Nous allons les connaître dans les prochains jours ». Gel hydroalcoolique à l’entrée des salles, masques à disposition des spectateurs, désinfection des salles entre les séances, marquage au sol ou encore plexiglas au niveau des caisses... Les exploitants ont déjà anticipé le retour en salles du public. Reste des questions en suspens. Le port du masque obligatoire en salles interdirait la vente de pop-corn et autres confiseries, source de revenus non négligeable des exploitants. Autre point crucial, la distance entre deux spectateurs : « Un fauteuil mesure de 50 à 70 cm, donc si vous voulez espacer les gens d’un mètre, il faut laisser deux places libres à droite et deux à gauche ».

UNE REPRISE DES FILMS DÉJÀ EN SALLES LE 14 MARS

« On va essayer, dans la mesure du possible, de reprendre les films qui
n’ont pas fait leur carrière en salle parce qu’elle a été brutalement interrompue le 14 mars », comme par exemple La Bonne épouse, porté par Juliette Binoche ou encore De Gaulle, avec Lambert Wilson et Isa- belle Carré. 2020 ne sera pas celui des blockbusters américains, la sortie d’une grande majorité d’entre eux a été reportée sine die. « Il y en a deux qui se profilent le 22 juillet, Mulan (l’adaptation du classique Disney en prises de vues réelles) et Tenet, le nouveau Christopher Nolan ».

UNE OPPORTUNITÉ POUR LE CINÉMA FRANÇAIS ET EUROPÉEN
Une fenêtre qui pourrait profiter aux productions françaises et européennes. « Il y a une opportunité à saisir pour le cinéma français et le cinéma européen. On aurait tort de ne pas profiter de cette fenêtre, mais il faut les sortir assez vite ». Les films disponibles pour sortir en salles sont légion. « En seize semaines, il y a eu plus de 200 films programmés sur le plan national et qui ne sont pas sortis ». La question est de savoir com- ment ces films vont se répartir dans le temps. Pour sauver nos salles de cinéma #OnIraTousAuCinema !
 

Rédigé le Mercredi 17 Juin 2020 à 20:46 | Lu 165 fois


Nouveau commentaire :


Recevoir notre newsletter