Menu
News


Golden Globes 2018: Le vibrant discours d'Oprah Winfrey a électrisé toute l'assistance



Rédigé le Mardi 9 Janvier 2018 à 08:52 | Lu 46 fois

Golden Globes 2018: Le vibrant discours d'Oprah Winfrey a électrisé toute l'assistance
La cérémonie de la 75e édition des Golden Globes était placée sous le signe de la lutte contre les violences sexuelles, après la dénonciation de l’affaire Weinstein. Oprah Winfrey qui a reçu le pres­ti­gieux Cecil B. DeMille Award pour l'ensemble de sa carrière a prononcer un discours qui a fait sensation, elle a annoncé l’arrivée d’une «aube nouvelle» pour les femmes maltraitées par les hommes.

Oprah Winfrey a débuté en racon­tant comment, lorsqu'elle était petite fille, elle a été marquée à vie en voyant Sidney Poitier rece­voir l'Oscar du meilleur acteur. «  Je n'avais jamais vu un homme noir être célé­bré de la sorte, et j'ai passé telle­ment de temps par la suite à essayer d'expliquer ce que cela avait pu signi­fier pour une petite fille derrière son écran de télé alors que sa mère rentrait épui­sée de son travail de femme de ménage » a-t-elle déclaré, ajou­tant : " Et il m'échappe pas qu'en ce moment-même des petites filles regardent la télé­vi­sion alors que je suis la première femme noire à rece­voir ce prix".

Oprah a ensuite rendu hommage à toutes les femmes qui avaient osé parler après le scan­dale Harvey Wein­stein. «  Depuis trop long­temps, les femmes n'ont pas été enten­dues ou crues si elles osaient dire la vérité face au pouvoir de ces hommes. Mais c'est fini pour eux! C'est fini pour eux » s'est-elle enflam­mée. Pour elle, c'est sûr, la donne a changé à Holly­wood et l'avenir s'annonce meilleur: «  Donc je veux que toutes les jeunes filles qui regardent main­te­nant sachent qu'une aube nouvelle se profile à l'hori­zon ».

Oprah Winfrey a conclu devant une salle debout et tota­le­ment conquise par son discours enflammé : «Et lorsque cette nouvelle aube sera fina­le­ment arri­vée, ce sera parce que de nombreuses femmes magni­fiques -dont de nombreuses sont dans cette salle ce soir- et quelques hommes plutôt phéno­mé­naux, se battent dure­ment pour s'assu­rer qu'elles devien­dront les leaders qui nous condui­ront vers une époque où personne n'aura plus jamais à dire 'MeToo'».




Nouveau commentaire :