Menu
A La UNE


Grand Raid: Petit tour d’horizon des forces en présence.


Il y aura du spectacle dans les sentiers de la Réunion, « île intense » qui accueille de nombreux coureurs de renom pour ce Grand Raid 2022. Une 30ème édition qui sera donc fêtée comme il se doit par toute cette flopée de prétendants à la victoire, sinon aux meilleures place sur le podium.


Rédigé le Mardi 11 Octobre 2022 à 10:43 | Lu 189 fois

Des absents a déplorer...

Ils viennent des quatre coins de la planète pour atterrir sur notre petit caillou qui sera, pendant 4 jours, la planète trail. Des champions et aussi tous les autres, qui, d’une manière ou d’une autre, contribuent chaque année au succès du Grand Raid dans son ensemble : sur la Diagonale de plus de 160km, sur le Trail de Bourbon, sur la Mascareignes et sur le Relais Zembrocal. Tour d’horizon de quelques unes de ces figures qui devraient assurer ce spectacle où se mêlent appréhension, courage, résilience, crainte, doute, joie et pleurs. Bref un plein panier d’émotions sous toutes ses formes, dans les rangs des trailers et des supporters... 

Emilie Maroteaux: la grande absente
La mauvaise nouvelle est tombée, irrémédiable, Emilie Maroteaux ne prendra pas le départ du Grand Raid et ne défendra pas son titre acquis en 2021. La sympathique athlète de Run Passion Trail l'avait annoncée elle-même sur son compte facebook, dans un message qui fait mal au cœur . « Obligée aujourd›hui d’écouter mon corps, de prendre un vrai repos pour optimiser enfin une vraie guérison, j'ai pris une difficile mais sage décision ; je ne prendrai pas le départ de cette 30ème édition de la Diagonale des Fous. Je serai présente malgré tout à cette grande fête pour ravitailler les amis de Run Passion Trail, pour soutenir mon entraîneur jusqu'à cette mythique ligne d’arrivée, pour encourager et supporter tous les coureurs ».

François D’haene: absent lui aussi
Annoncé et attendu par tous ses fans, François D’haene a lui aussi décidé de renoncer à la course cette année. Il aurait pu rajouter une 5ème victoire sur cette Diagonale des Fous, c'est en, tout cas l'avis des spécialistes. Il s'est confié en ces termes : « L'ultra-trail ce sont aussi des moments plus difficiles : des doutes, des coups de moins bien, des blessures et parfois l›impératif de renoncement pour ne pas hypothéquer la suite ... » Mais le guerrier-vigneron fou d'ultra-trail posera bien les pieds à la Réunion et sera cette fois-ci dans le peau d'un spectateur-supporter. L'italien Daniel Jung, vainqueur l'année dernière, devient du coup l'une des têtes d'affiche, sans oublier le français Benat Marmisolle et plusieurs autres encore.

Des légendes en présence...

Courtney Dauwalter: «A nous la Réunion!»
La championne américaine pourrait très bien nous sortir un « A nous La Réunion ! ». Légende de l'ultra-trail, Courtney Dauwalter ne viendra certainement pas pour faire de la figuration. Le public Réunionnais s'en rendra certainement compte lorsque cette machine à courir sera sur nos sentiers. En vrai connaisseur, Michel Jourdan de Run Raid la désigne comme la favorite indiscutable et qui pointe actuellement avec 820 points à l'ITRA. L'une de ses principales adversaires devrait être Anne-Lise Rousset qui a récemment réalisé une énorme performance sur la Traversée du GR 20 en Corse.

La Réunion avec David Hauss, JeanEddy Lauret, Judickaël Sautron...
Il a déjà gagné la Mascareignes et le Trail de Bourbon. Ne lui reste plus que la Diagonale des Fous, où en 2019, il s'était perdu dans les sentiers en compagnie de plusieurs ténors de la course. On le dit en forme et si cela se confirme, David Hauss a toutes ses chances sur cette 30ème édition et bien des observateurs font de lui le meilleur représentant de La Réunion. Mais Judickaël Sautron, 1er Réunionnais lors de la précédente édition aura certainement son mot à dire. A ne pas négliger non plus la présence de Jean-Eddy Lauret qui sera en compagnie de ses dalons du COSPI : Alexis Hoarau, Alexandre Mussard et un certain Rene-Paul Vitry. Ce dernier a effectué un retour fracassant ces dernières semaines en gagnant par exemple l'ultra-marathon des cirques, après 3 ans d'absence.

Daniel Guyot et Mireille Toussaint: Inséparables!

« 26 fois finisher, il me reviendra d’avoir le plus de souffle pour les bougies d’anniversaire des 30 ans en Diagonales des Fous. 25 compétitions au compteur 2022, plus de 3000 km et 100 K D+ devraient suffire. Exclus du tirage au sort, Mireille et moi, nous serons néanmoins de la fête. Nous porterons un dossard solidaire au profit de l’association Aïna qui soutient les enfants de Madagascar ; en outre, pour ma part, comme un joker de fidélité au Grand Raid depuis l’édition pionnière de 1989… C’est l’occasion d’avoir un regard en diagonale sur cette grande histoire du GRR, sa formidable évolution sous la houlette de Robert Chicaud de 1993 à 2020. Il a su conjuguer à merveille le local et l’universel, le populaire et l’élitisme ; m’habite une mémoire des premiers héros, pour beaucoup au repos ; et je n’oublie pas ceux qui ont quitté la famille du trail, les élites Andrea Huser et Thierry Técher ; le mentor pour tous les anciens qui résistent, Louis Ulentin ; les passionnés tels Jean-Paul Ouceni, Christian Maillot ; les disparus en course, Gérard Bordage, Guus Smith, Thierry Delaprez.

Me tournant vers l’avenir, je regarde avec attention ces jeunes dynamiteurs du trail, tel Alexandre Boucheix, alias « Casquette Verte », un invité de choix pour mettre l’ambiance. Il peut créer la surprise en l’absence de François D’Haene nous rappelant que le corps n’est pas une machine… Chez les féminines, même si une victoire de l’américaine Courtney Dauwalter est prévisible, rien n’étant jamais joué en Ultra, notre locale amie Sophie Blard peut très bien succéder sur le podium à Emilie Maroteaux qui a pris la même sage décision que François D’Haene… Le meilleur aux organisateurs ; merci d’avance aux bénévoles ; et que la fête soit belle pour tous les traileurs de la Diagonale 2022 ! »

Angélique Lesport: Tentative sur le Trail de Bourbon

Elle était inconnue du grand public, jusqu'à ce qu'elle gagne la Mascareignes de 2021. Une belle surprise et une victoire méritée pour Angélique Lesport qui tentera d'être là, sur le Trail de Bourbon. Elle s'en explique... « Pour ma perf, étant actuellement blessée je me concentre vraiment sur mon rétablissement et j’espère que ma convalescence sera de courte durée. Je prend les choses avec beaucoup de philosophie et de patience… le temps m’as appris à lui faire confiance ! Je ne suis pas certaine de pouvoir prendre le départ du Bourbon et cela m’attriste mais la question se posera plus tard. Pour le moment j’ai fait une belle saison et elle n’est pas terminée il y a évidemment le rendez-vous d’octobre que je ne manquerai pas et d’autres petites surprises avant la coupure de décembre... Il y a eu 2 ultras (UTPMA 110km a Aurillac et la CCC 100km a Chamonix), pour moi c’étaient des tests et je sens que j’ai encore à m’exprimer sur cette distance qui me plaît de plus en plus. Je réfléchi déjà à la saison 2023 qui, elle aussi, sera rythmée ».



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 30 Octobre 2022 - 10:29 Fête des diplômés de l’IRTS.


Nouveau commentaire :