Menu
A La UNE


Grégoire Manès : nouvel animateur d'Antenne Réunion


Animateur, chanteur, musicien... et aujourd’hui présentateur météo. Celui dont la scène est une vocation depuis l’enfance, ajoute une nouvelle corde à son arc. Grégoire Manès, un brin charmeur et blagueur, vous présente la pluie et le beau temps sur Antenne Réunion. Rencontre.


Rédigé le Mardi 24 Avril 2018 à 09:00 | Lu 866 fois

©Anakaopress
©Anakaopress
Dites-nous, qui est Grégoire Manès ?
Motard de 34 ans (ndlr : anniversaire le 24 avril), je suis un gars plutôt sympa, marrant et fun ! Papa d’un petit Jules de 2 ans et demi, j’adore la scène.
 
Parlez-nous de votre parcours ?
A 18 ans, j’ai quitté l’île pour Paris afin d’intégrer une école d’arts scéniques (l’équi- valent des Cours Florent) durant 4 ans. J’ai ensuite enchainé les petites scènes parisiennes et les petits boulots, avant d’être recruté à Fun TV (Ndlr : Groupe M6). Mais quelques temps après, j’ai dû rentré à La Réunion pour des soucis de santé. Pour la petite histoire, 3 mois après mon départ, Michaël Youn animait le Morning Live... j’aurai pu faire partie de l’aventure, mais la vie en a décidé autrement... Une fois revenu à La Réunion, j’ai officié en tant que commercial pour l’entreprise de mon père, tout en travaillant sur une idée de com- merce avec un pote qui a d’ailleurs aboutie et dont l’enseigne compte aujourd’hui 5 points de vente. Et puis un jour, alors que j’assistais à l’émission radio d’un de mes amis, Lucas, j’ai me suis rendu compte que c’est ce que je vou- lais faire. Je me suis donc inscrit au concours d’animateur organisé par NRJ et ai remporté le vote des auditeurs en 2010. Durant 6 ans, j’ai animé diverses émissions (MDR, My NRJ, 6-9) sur la fréquence. Faire de la télé, c’était donc une suite logique pour moi. J’avais déjà envoyé des essais à Antenne Réunion mais per- sonne ne les avait jamais reçus... Et alors que je traversais un moment difficile dans ma vie, une de mes amies m’a encouragé à passer le casting de la chaine lors du Salon de la Maison 2017 afin que je retrouve ma joie de vivre, et j’ai tenté le pari. Mon expérience de la scène et du micro m’a beaucoup aidé, notamment pour être à l’aise devant la caméra.
 
Comment trouvez-vous vos prestations à la météo ?
J’évite de me regarder parce que je n’aime pas ça. Je vois toujours tous mes défauts. Je ne veux pas y penser afin de toujours fournir des prestations naturelles, et non calculées. Car plus je m’entraine, plus je suis mauvais. Mon but est de faire attraction de la caméra et d’être un porte-parole...

 
… Retrouvez la suite de l’interview dans votre magazine Télémag+ n°273



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 14 Décembre 2022 - 07:02 Gérard Jugnot – Le Petit Piaf


Nouveau commentaire :