Télé Mag +
Facebook
Twitter
YouTube
Menu

HONDA AFRICA-TWIN CRF1000L TCT

Une légende du désert



HONDA AFRICA-TWIN CRF1000L TCT
Aussi débutant que vous pourriez l’être dans le monde de la moto, difficile de n’avoir jamais enten- du parler de l’Africa-Twin, un modèle de série qui dérivait à ses débuts, de la NXR, le trail d’usine multiple vainqueur du Paris-Dakar. Effectivement, des noms de légende tels que Cyril Neveu, Edi Orioli et Gilles Lalay ont remporté cette course mythique à son guidon de 1986 à 1989. Le premier constructeur mondial de moto a voulu surfer sur la vague des gros trails-bicylindre, en sortant en 1988, la fameuse XRV 650 Africa-Twin. Voilà un modèle que je connais particulièrement bien, pour l’avoir possédé dans les années 90. La version XRV 750 est sortie en 1990, puis la production de l’Africa-Twin a pris fin en 2003, après dif-férentes évolutions techniques. Elle a été secondée, puis remplacée par la Varadero 1000, plus adaptée à la route pen- dant un certain nombre d’années. En 2016, Honda décidait de faire renaître un de ses best- sellers, en concevant cette CR- F1000L Africa-Twin. Il s’agit là d’un des derniers trails à cuber 1000cm3, les autres construc- teurs misant sur des puissances supérieures grâce à une cylindrée minimum de 1200cm3. Cette Honda Africa-Twin de nouvelle génération mise sur son look d’aventurier, avec une hauteur de selle élevée et sa jante avant de 21 pouces.
On est toujours sous le charme de son style, qui nous rappelle forcément la première généra- tion. La moto nous paraît tout de même plus fine et le cadre en acier est un peu plus apparent. La bulle est assez haute, mais elle n’est malheureusement pas réglable. Les angles du carénage sont plus saillants, les feux sont fins et plutôt agressifs, et les palettes de couleurs au catalogue sont toutes assez alléchantes. Personnellement, je miserai sur le bleu, blanc, rouge, comme les couleurs du HRC, ou encore plus fort, les colories du 30ème anniversaire de l’Africa-Twin, avec les teintes originelles de la XRV650, pour la finition Adventure Sports. Nous ne sommes pas surpris de retrouver une ergonomie, une finition et une instrumentation parfaites. La position de conduite est confortable, les commandes sont douces comme d’habitude chez Hon- da, et les deux écrans à cristaux liquide disposent de toutes les informations possibles et imaginables. A croire qu’une Africa-Twin ne changera jamais. La prise en main se passe en douceur, la répartition des masses a bien évidemment été améliorée depuis 30 ans, mais le caractère, le comportement, le confort et même la sonorité moteur, me replongent dans le passé. La boîte TCT demande bien sûr un temps d’adaptation, et on est un peu perturbé par l’absence de la gâchette de gauche. On est par contre surpris par la parfaite gestion des passages des rapports. Entre le mode D, S1, S2 et S3, j’ai tout de même préféré la position S1 qui est un mixte parfait entre dynamisme et confort de roulage. La boîte rétrograde à bon escient sur chemin sinueux, notamment dans les épingles. Vous pouvez vous amuser à jouer avec le traction control, ou même déconnecter l’ABS à la roue arrière, selon le ter- rain sur lequel vous êtes. Bref, ce modèle offre déjà pas mal de possibilités de réglages, même si la nouvelle version bientôt disponible, permettra de disposer d’encore plus de paramètres de conduite. Ce gros trail met l’accent sur le confort, peut-être un peu trop, avec une fourche qui s’affaisse lors des changements d’angle. Du coup, le feeling à la roue avant n’est pas parfait. On sait que ça tient le parquet, que la moto est agile avec sa jante de 21 pouces, mais j’aurai appré- cié un peu plus de dureté au niveau du train avant. Toujours aussi polyvalente, cette Honda Africa-Twin est un peu esseulée dans cette catégorie, avec des dispositions intéressantes en tout-terrain et en même temps une partie-cycle très stable qui permet de voyager loin, pendant très longtemps. Bref, voilà une moto qui est resté fidèle à elle-même, malgré une évolution technique de 30 ans en cette année 2018.
 
TECHNIQUE ET TARIFS :
 
•Twin à cylindres parallèles de 998cm3
•95.1ch à 7500tr/mn et 99nm de couple à 6000tr/ mn
•Amortissement Showa réglable à l’avant et un bras oscillant Pro-Link à l’arrière
•Pneus 90/90R21 à l’avant et de 150/70R18 à l’arrière
•Doubles disques de freins av de 310mm, et simple disque de 256mm ar.
•Garde au sol de 250mm
•Hauteur de selle varie de 850 à 870mm
•Poids de 242kg (232kg en boîte mécanique)
•Consommation mixte de 4.5L au 100km
•Capacité du réservoir est de 18.8 litres
•Boîte à double embrayage DCT à 6 rapports avec 4 modes
•Antipatinage réglable sur trois niveaux
•ABS, déconnectable à la roue arrière.
•Tarifs compris entre 17 200 et 18 600€TTC hors options

Rédigé le Samedi 1 Septembre 2018 à 22:26 | Lu 48 fois


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 20 Mars 2019 - 07:00 SPECIAL SALON DE GENEVE

Mercredi 13 Mars 2019 - 07:00 VOLKSWAGEN ARTEON 2.0TDi Bi-Turbo 240ch