Télé Mag +
Facebook
Twitter
YouTube
Menu

HYUNDAI KONA 1.0T-Gdi 120ch: un style bien à part



Hyundai est habituellement une marque réactive pour s’adapter à tous les marchés. Néanmoins, la marque coréenne n’a pas forcément senti l’engouement des européens, notamment en France, pour les SUV du segment B, et c’est avec un peu de retard qu’elle arrive dans une catégorie déjà bien engorgée. On retrouve les Renault Captur, Peugeot 2008, Nissan Juke, Jeep Renegade, Fiat 500X, Citroën C3 Aircross, Kia Stonic ou Opel Crossland X. Hyundai nous présente donc le Kona, qui prend son patronyme d’une petite île située près d’Hawaï.

Le design est primordial sur ce segment très particulier, et Hyundai l’a bien compris. Le petit SUV de la gamme donne l’impression de tout miser sur son physique, et il en fait peut-être un peu trop. Une chose est sûre, ça va plaire. Une calandre avant d’un nouveau genre qui s’élargie en hauteur, une fente au niveau du capot moteur, des feux de jour très fins et un gros bloc phare entouré de plastique. Du plastique justement, il y en a partout. Le bouclier avant, les bas de caisse, et sur une bonne partie de la poupe. Effectivement, le bouclier arrière est très bien garni, avec un deuxième bloc de feux et un pare-choc très massif. On ajoute à ça, une teinte de carrosserie bi-ton, un petit becquet au niveau du hayon et un montant de custode type aileron de requin, et on dispose d’un véhicule plein de caractère. L’aménagement intérieur est beaucoup plus consensuel, peut-être même un peu triste. C’est plutôt bien construit, l’ergonomie semble parfaite, mais le manque d’originalité est flagrant. Des touches de couleur autour du levier de vitesse, des aérateurs et du bouton de démarrage, et des surpiqûres au niveau de la sellerie, ne suffisent pas à égayer la planche de bord. Bien assez d’espace pour une petite famille, une technologie embarquée dans l’air du temps avec le traditionnel écran tactile et suffisamment de rangements, tout le monde sera content. Hyundai ne fait pas de miracle au niveau du coffre, avec une capacité de chargement juste moyenne de 361 litres. Pas forcément aussi fun à conduire qu’à regarder, le Hyundai Kona dispose néanmoins d’un très bon 3 cylindres Turbo, qui pousse constamment.

Des performances très correctes donc, malgré le fait d’avoir entre les mains, un véhicule assez lourd. A cause de ce châssis spécifique capable d’accueillir une transmission intégrale sur la version haut de gamme 1.6T-GDi, Hyundai n’a pas pu éviter ce surpoids, même sur notre modèle deux roues motrices. Le comportement routier est lui, rigoureux, grâce notamment à cet amortissement un peu ferme. Un plaisir sur route plane avec un véhicule qui vire à plat, mais pas mal de vibrations sur chemins dégradés. Etrangement, tout s’arrange sur chemins de terre, avec un véhicule qui ne gesticule pas dans tous les sens, et qui encaisse bien les chocs, ce qui montre, le niveau de filtration. Attention par contre à la consommation qui peut très vite s’envoler sur chemins montagneux, si vous avez le pied lourd.

Technique et tarifs :

Moteur 1.0T-Gdi essence
120ch et 172nm de couple
Mesures : 4.17mX1.80mX1.57m
Poids de 1308kg
0 à 100km/h en 12.0s
Vitesse maxi de 181km/h
Consommation mixte de 5.4L au 100km
(10.4L lors de notre essai)
Rejets de CO2 de 125g/km

Tarifs compris entre 25 950 et 39 223€TTc clé en main
 
Les Plus :

- Look démonstratif
- Equipement archi-complet
- Habitabilité correcte
- Moteur volontaire
- Tenue de route rassurante
- Ergonomie
- Maniabilité

Les Moins :

- Conso en conduite dynamique
- Amortissement ferme
- Ambiance à bord un peu triste

Rédigé le Jeudi 15 Mars 2018 à 18:00 | Lu 103 fois


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 13 Février 2019 - 07:00 MITSUBISHI OUTLANDER PHEV 2019 Intense

Mercredi 6 Février 2019 - 18:00 KIA NIRO 1.6 Hybride 141ch Motion DCT6