Menu
News


Harcèlement sexuel : les femmes d'Hollywood se mobilisent et lancent une plate-forme de soutien aux victimes



Rédigé le Mercredi 3 Janvier 2018 à 10:59 | Lu 63 fois

Quelques mois après les révélations de l'affaire Harvey Weinstein, plus de 300 femmes issues du milieu du cinéma et de la télévision, dont Cate Blanchett, Reese Witherspoonet Natalie Portman ou encore Meryl Streep, ont décidé de lancer un mouvement pour se mobiliser contre le harcèlement sexuel et les inégalités faites aux femmes. 

Le projet, intitulé Time's Up («c'est fini»), est destiné à toutes les personnes n'ayant pas les moyens financiers de se défendre en justice. Cet argent servira à aider les personnes victimes de harcèlement sexuel au travail. Le but est de soutenir les personnes les plus déshéritées, comme les ouvrières, les serveuses ou les domestiques.

Pour le moment, Time's up est en pleine phase de financement. Plus de 3000 personnes, célébrités ou anonymes ont déjà contribué, l'objectif étant de recueillir 15 millions de dollars. Il n’en manque que 2 millions.

"Souvent, le harcèlement persiste parce que les harceleurs ne payent jamais les conséquences de leurs actes," précise le mouvement dans une "lettre de solidarité" sur le site internet.

"C'est terminé ! Le temps des agressions sexuelles, du harcèlement et des inégalités au travail est révolu. Il est temps de faire quelque chose," peut-on lire en préambule de ce mouvement. "A toutes les femmes employées dans l’agriculture (...), à toutes les femmes de ménage (...), à toutes les concierges (...), à toutes les serveuses (...), à toutes les travailleuses dans les usines (...), à toutes les employées de maison ou aides à domicile (...), à toutes les immigrées sans papiers poussées au silence (...), et à toutes les femmes dans tous les domaines professionnels qui sont objet d’indignité et de comportements agressifs, qu’elles sont obligées de tolérer pour continuer à gagner leur vie. Nous sommes avec vous. Nous vous soutenons," peut-on encore lire dans cette lettre. 

L’organisation appelle également les femmes qui participeront à la soirée des Golden Globes dimanche 7 janvier à porter du noir, en signe de protestation contre le sexisme.

 



Nouveau commentaire :