Menu
Evénements


Interviews - Festival Big UP 974, 7ème Édition : Les têtes d’affiches


Ils sont prêts à mettre le feu et vous attendent nombreux ce vendredi 6, samedi 7 et dimanche 8 juillet à la Cité des Arts de Saint Denis. Rencontre avec ces fiers représentants de la culture urbaine.


Rédigé le Vendredi 6 Juillet 2018 à 10:14 | Lu 206 fois

Interviews - Festival Big UP 974, 7ème Édition : Les têtes d’affiches
3EME ŒIL
 
Vous étiez présents à l’avènement du rap français et vous l’êtes encore aujourd’hui. L’auriez-vous imaginé à vos débuts ?
On n’aurait pas imaginé être encore là après autant de temps. En fait il y a eu un passage à vide pour certains artistes comme nous. On ne savait pas comment se placer par rapport la croissance d’internet par exemple. Il a fallu trouver ou retrouver sa place alors qu’on n’était pas de cette génération qui maitrise ces nouvelles technologies. Aujourd’hui on profite de chaque événement, on apprécie chaque moment. Mais en même temps on fait cela avec tellement de passion, alors tant qu’il y a un public derrière, tant qu’il y aura de la musique, on continuera à faire des choses. Mais c’est sûr que 20 ans après, se retrouver encore ici, c’est cool.
 
Pensez-vous qu’il existe une demande de l’ancienne génération ?
Oui tout à fait et elle est plus forte que ce que l’on croit. Cette génération ne se reconnaît pas forcément dans ce qui se fait aujourd’hui. On est des artistes qui leur rappellent certaines périodes de leur vie. C’est pourquoi des groupes comme IAM, comme NTM font des tournées, c’est énorme et ça fonctionne. Ça laisse aussi de la place à beaucoup d’artistes qui arrivent, même de la nouvelle génération mais dans cette tranche de rap, qui sont un peu influencés par des groupes comme nous ou d’autres. Aujourd’hui on a tendance à vouloir tout balayer et à se dire que le passé c’est le passé et maintenant on est dans le futur, alors que non. Le futur appartient aux nouvelles générations, mais a nous aussi.
 
Vous avez prévu quoi pour votre concert ?
On est en tournée en Métropole depuis un ans et demi, donc on a un bon show déjà de calé. On est rodé et on est prêts et on a hâte de partager ça avec le public Réunionnais.
 

KPOINT
 
Qu’est-ce qui fait votre différence en tant qu’artiste ?
Mon univers musical est particulier. C’est un mélange de sonorités, c’est-à-dire un mix entre influences Blues et Trap. Ça s’appelle le Trap’n’Roll.
 
Qu’est-ce qui vous plait dans la musique ?
Je dirais que c’est la composition, comme tout artiste je pense. C’est la base et c’est ce que j’aime. Après de pouvoir retransmettre ça au public et de voir sa réaction c’est fort. C’est toujours un plaisir. Ce qui me plait dans la culture Hip Hop c’est la tournure que ça prend. Avant c’était assez fermé mais je trouve que les gens s’ouvrent un peu plus. Ça devient plus musical et il y a plus de chant dans le rap en ce moment. Ça évolue et ça fait plaisir.
 
Qu’avez-vous prévu pour le Big Up 974 ?
J’ai préparé un show de fou pour le public réunionnais. J’ai sorti un projet le 24 novembre dernier, je vais jouer quelques uns de ces morceaux, mais je prépare un autre projet un parallèle. Donc pour le Big Up je vais jouer des exclus alors j’espère que le public réunionnais est prêt.
 
Parlez-nous de vos projets.
Niveau actu je suis donc sur ce nouveau projet que j’espère sortir à la fin de l’année. En attendant on va sortir quelques clips. Il y aura entre autres un featuring avec Lino qui va sortir bientôt… Les choses se font !

 

LILJOOE
 
Comment avez-vous commencé la musique ?
J’ai démarré en faisant plein de reprises de chanteurs variété et pop. Je chantais de plus en plus et commençais à me perfectionner en r’n’b et hip hop. A un moment donné, j’ai pris du recul pour me demander ce qui m’allait et ce qui ne m’allait pas. Donc en ce moment je fais de l’afro pop variété mais mélangé avec de la musique urbaine en général.
 
Quelles sont vos influences ?
Je pense que ça se ressent dans ma musique, Stromae m’inspire beaucoup. Il y a aussi Maitre Gims et Orelsan… Toute la nouvelle génération de la musique populaire, cet univers assez populaire qui fait cogiter un peu.
 
Vous avez remporté le Golden Mic du Big Up 974 en 2013 et 2017, aujourd’hui vous êtes programmé, qu’est-ce que cela représente pour vous ?
Ma première victoire m’a lancé et m’a permis d’avancer. J’ai participé en 2017, toujours dans l’optique d’évoluer et de concrétiser mon travail. D’être invité cette année, c’était un peu l’objectif, je suis donc fier d’être programmé. C’est génial, c’est une consécration. J’ai prévu beaucoup d’émotion, beaucoup de joie, de réflexion… Ça va être le feu !
 
Niveau actualité ?
J’ai mon dernier titre et clip qui sont sortis dernièrement Nou sa aime anou, et qui tournent beaucoup à la télé et en radio. J’ai un prochain titre qui sort très bientôt.
Niveau scène, juste après le Big Up, je serais à la Ravine Saint-Leu en première partie de Naza. Samedi je serais en concert au Port pour un concert pour les jeunes et je pense plein d’autres de prévu pour bientôt. 



Nouveau commentaire :






Recevoir notre newsletter