Télé Mag +
Facebook
Twitter
YouTube
Menu

JAGUAR XE 2.0D R-Sport 180ch BVA8


Le réveil du félin


JAGUAR XE 2.0D R-Sport 180ch BVA8
Le groupe Tata a totalement redistribué les cartes après le rachat des marques Jaguar et Land-Rover. Les gammes sont de plus en plus cohérentes et l’image « so british » donne un cachet certain à ses modèles. Afin de gonfler le volume des ventes, Jaguar devait baisser en gamme, et proposer une alternative aux références allemandes, telles que les Mercedes Classe C ou BMW Série 3.

Nouvelle plate-forme, nouveau bloc moteur « ingenium » et un style soignée, cette nouvelle petite Jag a-t-elle les moyens de ses ambitions ?
Au niveau du style, le XE propose une ligne rappellant ses grandes soeurs, XF et XJ. Jaguar a choisi depuis un moment le chemin de la modernité. Le design néo-rétro a fait son temps, les codes stylistiques ont radicalement changés. Une calandre béante et qui respire, des feux intelligemments dessinés, avec un éclairage de jour digne d’un félin, une ceinture de caisse très haute, une surface vitrée contenue, et une partie arrière plutôt massive, le Jaguar XE n’est peut-être pas le plus original, mais à coup-sûr, un des plus réussis de la catégorie. Evidemment, l’atout principal de cette Jaguar, c’est son exclusivité, et l’image qu’elle dégage, celle de l’élégance et du bon goût. C’est certainement le revers de la médaille quand on est aussi beau, le Jaguar XE n’est pas le plus habitable du segment. On est parfaitement installé aux places avant, un peu comme dans un cocon douillé, mais on se sent légèrement confiné.
A l’arrière, les enfants apprécieront l’ambiance cosy, les adultes un peu moins, avec un espace aux jambes et une garde au toit limitée. Le coffre lui, est assez grand avec ses 455 litres. La qualité perçue à bord ne souffre pas vraiment la critique. On s’attendait à une ambiance un peu plus chaleureuse pour un véhicule d’origine anglaise. Plus d’aluminium, quelques petites touches de bois, et des teintes intérieures plus chaudes, NON, Jaguar calque la concurrence, avec une rigueur très germanique. On ne se plaint pas, la qualité des matériaux, les assemblages corrects, ou le dessin fonctionnel et sobre de la console centrale, le XE est bel et bien un véhicule premium. Le cuir, le volant trois branches, les compteurs cerclés de chrome, et le grand écran couleur, on a droit à un mélange parfait entre haute technologie et sportivité. La position de conduite est elle, presque parfaite, et la prise en main du véhicule très rapide. En ville, on apprécie immédiatement la boîte auto ZF à 8 rapports, et cette direction légère. La visibilité périphérique est limitée, notamment aux intersections ou lors des manoeuvres. Les montants de pare-brise et les surfaces vitrée réduites en sont la cause.
Le système stop and start n’est pas non plus très discret. Quand on attaque les routes sinueuses, on n’hésite pas à jouer avec les différents modes de conduite. Neige, Eco, normal, Dynamic, ou encore le mode S de la boîte, ou le mode séquentielle avec les palettes au volant. Le XE devient alors superbement craquant, avec des performances convaincantes, une direction électrique qui devient plus précise, et un train avant collé au sol. A noter, la présence d’un système de contrôle du couple qui freine la roue intérieur au virage. L’arrière pivote à la demande quand on déconnecte l’ESP. Précis et progressif, le XE inspire confiance en conduite sportive. Le confort est très correct, même dans cette version R-Sport, avec son châssis raffermi et ses jantes en 19 pouces. Dommage, sur les petites aspérités de la route, on entend quelques bruits parasites, ce qui détonne dans cet univers premium.

TECHNIQUE ET TARIF :
• Moteur 2.0D Ingenium de 180ch et 430nm de couple
• Mesures : 4.67mX1.85mX1.42m
• Poids de 1565kg
• 0 à 100km/h en 7.8s
• Vitesse maxi de 228km/h
• Conso mixte de 4.2L au 100km
• (9.0L en conduite dynamique)
• Rejets de CO2 de 109g/km
• Coffre de 455 litres
• Tarifs compris entre 54 900 et 74 900€TTC

LES PLUS :
• Design des plus dynamiques
• Equipement de série à la Réunion
• Technologie embarquée
• Consommation raisonnable
• Moteur performant
• Boîte auto 8 rapports réactive
• Châssis ultra-efficace
• Direction électrique bien calibrée
• Plaisir de conduite
• Ergonomie
• Finition très correcte

LES MOINS :
• Habitabilité juste correcte
• Ambiance glaciale
• Système stop and start vibrant
• Bruits parasites

Rédigé le Mercredi 6 Mars 2019 à 07:00 | Lu 161 fois


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 17 Juillet 2019 - 07:00 MERCEDES CLASSE B 180 Progressive Line 7G-DCT 136ch

Mercredi 10 Juillet 2019 - 07:00 PORSCHE MACAN S 354ch millésime 2019