Menu
A La UNE


Jean-Marc Collienne : Mettre en avant l’humain


Après 20 années passées à la présentation de journaux télévisés, c’est désormais sur des émissions de terrain que Jean-Marc Collienne aime évoluer. Le journaliste au grand cœur nous donne rendez-vous les vendredis soir, pendant le JT de Réunion 1ère, avec sa séquence “Un jour avec...” où il va à la rencontre de Réunionnais formidables.


Rédigé le Mardi 28 Novembre 2017 à 10:00 | Lu 649 fois

Comment avez-vous commencé le journalisme ?
De nationalité belge, j’ai suivi un parcours d’études assez classique. Après un baccalauréat Littéraire, j‘ai fait une école de journalisme en Belgique. Je ne dirais pas que je rêvais de faire carrière dans le journalisme étant petit, mais j’ai toujours aimé le contact avec les autres, la communication et l’information. J’ai terminé mes études au moment où c’était le début des radios libres, ce qui m’a orienté plutôt vers l’audiovisuel que la presse écrite. Puis, j’ai travaillé dans les premières radios privées de Belgique pour ensuite avoir ma première expérience Outre-Mer en Nouvelle Calédonie, en 1987. C’est d’ailleurs là-bas que j’ai rencontré Christophe Ducasse qui allait, par la suite, créer Antenne Réunion. En lançant son projet il m’a contacté et c’est comme cela que je suis arrivé à La Réunion, en faisant partie de la première équipe de la chaîne. En 1993, je suis retournée 7 ans en Belgique où j’ai travaillé pour la télévision privée RTL. J’avais une telle nostalgie de La Réunion que je suis revenu en 2000 et je n’ai plus bougé depuis.
 
Comment avez-vous évolué dans ce métier ?
Je trouve que j’ai énormément de chance car je fais des choses vraiment variées. Pendant plus de 20 ans, j’ai présenté les journaux télévisés et j’y ai pris beaucoup de plaisir. C’est un aspect du journalisme où l’on est beaucoup exposé et où on reçoit énormément de reconnaissance. J’ai beaucoup aimé les interviews et travailler sur les émissions politiques. C’est vrai qu’être présentateur c’est un peu le job rêvé mais de ne faire que ça, cela me frustrait un petit peu. J’ai toujours négocié pour pouvoir faire autre chose que de la présentation et cela m’a permis de continuer à faire du reportage. Pendant très longtemps j’ai concilié les deux et depuis environ 3 ans, j’ai totalement arrêté de présenter le journal car je sentais que j’en avais fait le tour et j’avais envie d’autres choses. J’ai eu la chance d’être sur d’autres projets type magazine et documentaire, ce qui est un plaisir pour moi.
 
Parlez-nous de votre émission “Un jour avec...”
Dans le prolongement de la série de “Portrait Gayar”, je suis maintenant sur les reportages “Un jour avec...” qui durent entre 6 et 8 minutes, diffusés une fois par semaine le vendredi soir dans le JT. On choisit une personne connue ou inconnue, que l’on suit pendant une journée et qui nous fait découvrir sa vie. Ce reportage en forme de “carnet” est un peu différent de ce que l’on fait d’habitude. Je suis présent dans le reportage, j’emmène les spectateurs à la rencontre de la personne. Il y a un caméraman mais je filme directement aussi, ce qui offre deux angles de prises de vue. J’aime beaucoup ce que je fais et les retours sont très positifs. C’est un plaisir de rencontre et de pouvoir aller un peu plus en profondeur dans les sujets que l’on traite, tout en restant dans l’instantané d’une journée dans la vie de quelqu’un...

... Retrouvez la suite de l'article dans votre magazine Télémag+ de cette semaine



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 14 Décembre 2022 - 07:02 Gérard Jugnot – Le Petit Piaf


Nouveau commentaire :