Menu
A La UNE


Kabossé[e]s : Les femmes relèvent la tête


Le 2ème volet du documentaire Kabossé[e]s, : Les femmes relèvent la tête, sera diffusé le Mercredi 24 novembre, à 20h00 sur Antenne Réunion. Sujet poignant sur les violences conjugales nous avons interrogé Yolande Calichiama, co-réalisatrice du documentaire.


Rédigé le Lundi 22 Novembre 2021 à 15:58 | Lu 108 fois

POURQUOI CETTE CAUSE ET COMMENT EST NÉE L’IDÉE ?

Kabossé[e]s : Les femmes relèvent la tête
Probablement parce que des sujets nous touchent plus que d’autres, et que les violences conjugales en font partie. L’idée d’une saga documentaire en 3 volets et sur 3 ans sur Antenne Réunion s’inscrit dans la continuité du grenelle contre les violences conjugales qui s’est tenu en 2019 et auquel j’ai pris part dans l’atelier media. Nous avons constaté de part et d’autre que nous pouvions et devions communiquer différemment, casser les préjugés, aborder le sujet dans une démarche constructive et positive. L’objectif est le même depuis l’an dernier : il s’agit de comprendre le mécanisme des violences pour mieux les combattre, d’inciter les femmes, les hommes, et demain les enfants, à sortir d’un cycle infernal.

​RÉCAPITULATIF DU PREMIER VOLET (AUTEURS DE VIOLENCE...) POURQUOI AVOIR DONNÉ LA PAROLE AUX HOMMES ?

« Kabossés : les hommes prennent la parole « fait écho à des questions que je me suis souvent posée au fil de l’actualité : qu’est ce qu’il se passe dans la tête d’un(e) auteur(e) de violences conjugales ? Peuton agir ? Prendre en charge ? Eviter ? A l’occasion de cet échange avec Bruno Karl président du TGI, j’ai appris qu’il existait des éléments d’explications et des dispositifs pilotés par différentes instances. Le premier volet documentaire brise un tabou : il donne la parole aux auteurs ( majoritairement masculins) pour tenter de mieux comprendre les faits qui leur ont été reprochés, et savoir comment ils ont été pris en charge par les associations et professionnels du secteur.

​QUELS RETOURS AVEZ-VOUS EU SUITE À LA DIFFUSION DE CE PREMIER VOLET ?

Des retours positifs. Les différents partenaires avec qui nous avons travaillé nous ont remerciés, en saluant la qualité de la démarche, du rendu, la force des témoignages.

PRÉSENTEZ-NOUS LE 2ÈME VOLET (FEMMES EN VOIE DE RÉINSERTION SOCIALE, ÉCONOMIQUE ET FAMILIALE)

« Kabossé[e]s : les femmes relèvent la tête », retrace le parcours de deux femmes. Nawel et Sandra témoignent avec visage découvert. Victimes de violences conjugales, elles nous racontent ce qu’elles ont vécu et comment elles en sont sorties. Avec elles nous revivrons les doutes, les peurs qui ont été les leurs, mais aussi leurs succès, leur force de vivre. Elles ont parcouru déjà un long chemin et nous diront où elles ont trouvé la force de se battre, ce qui les motive. Elles nous livreront ce à quoi elles aspirent, pour elles et pour les autres femmes victimes de violences.

COMMENT S’EST PASSÉE LA RÉALISATION ? QUELLE EST LA DÉMARCHE ÉDITORIALE ?

La réalisation de ce documentaire est une aventure humaine qui continue de s’écrire. Les tournages ont été intenses et émouvants. Avec Benjamin Guéniot, le réalisateur, nous avons voulu retranscrire à l’écran des séquences au cours desquelles Nawel et Sandra nous font rencontrer les personnes qui ont été déterminantes lorsqu’elles en ont eu le plus besoin. Le documentaire aborde le phénomène d’emprise et pourra questionner sur ce que les experts nomment le facteur transgénérationnel.

​COMMENT PEUT-ON AGIR EN TANT QUE MÉDIA TV ? QUE FAIRE POUR AIDER ?

En tant que média tv, nous pouvons aider en amplifiant la portée des messages. C’est le sens de cette saga documentaire : fédérer dans la durée les acteurs publics (& privés) sur l’importance de construire le message, le produire, et le diffuser pour le rendre accessible au plus grand nombre. Avec Nawel, Sandra, et chacun des partenaires de ce projet, nous espérons qu’il pourra inspirer positivement, les femmes victimes de violences. Le message qui leur est adressé est qu’un « après» , qu’une autre vie est possible. Sur nos réseaux digitaux, nous renverrons d’ailleurs aux numéros d’urgence.

​LE PROCHAIN VOLET SERA CONSACRÉ AUX ENFANTS... DITES-EN NOUS QUELS MOTS...

Il sera dédié à ceux que l’on nomme les « grands oubliés», les enfants. Ils sont témoins, victimes de coups, d’insultes, ou autre. On ne parle pas assez de ces victimes car ce n’est pas facile à aborder en télé. Le projet a démarré sur le plan éditorial, je veux me laisser un peu de temps pour savoir comment l’aborder.



Dans la même rubrique :
< >

Lundi 17 Janvier 2022 - 09:04 Solène Bouclet : Miss 15/17 Réunion 2021


Nouveau commentaire :







Recevoir notre newsletter