Menu
A La UNE


Karine Infante, Les mamans ont des talents cachés


Karine INFANTE, 35 ans, mariée et
maman d’un garçon de 11 ans et d’une petite fille de 8 mois est gérante d’une société familiale qui a deux activités :
une production de germes de soja et un restaurant au Port, qui aura 30 ans cette année. Présidente de l’Association Ô Coeur des Femmes fondée en février 2019, qui a pour but de mettre en place des actions visant l’épanouissement de la femme par le biais de la solidarité, de la médiatisation et du marrainage, elle souhaite « Libérez
la parole et la puissance féminine pour la mettre au service de ses choix ». Membre d’EFOIR (Entreprendre Au Féminin Ocean Indien Réunion) depuis 8 ans, Karine nous parle des Mompreneurs.


Rédigé le Lundi 8 Juin 2020 à 19:48 | Lu 256 fois

TM+ : MOM PRENEUR C’EST QUOI POUR VOUS ?
K.I : Etre Mompreneur c’est intégrer le fait que nous pouvons totalement fonder notre famille, avoir des enfants tout en gardant notre liberté d’entreprendre.
 
TM+ : POURQUOI AVOIR CHOISI D’ÊTRE UNE MOMPRENEUR ?
K.I : Pour ma part, je ne pense pas l’avoir choisi, j’ai grandi avec cette éducation chinoise où les enfants font partie intégrante de l’entreprise. Ma mère le faisait déjà avec moi, au sein dans son restaurant, elle m’a allaité pendant des mois en travaillant en même temps. Et c’est ce que nous pouvons constater pour la plupart des familles commerçantes. Je pense simplement que je le reproduis car j’ai été heureuse de le vivre et de grandir dans ce cadre. Cependant, depuis 2009, ce mode de travail est devenu tendance car une nouvelle façon de travailler est arrivée en France avec l’auto-entreprenariat. En effet, le statut de l’autoentrepreneur a permis à plusieurs femmes de créer leur propre métier à la maison. Elles ont donc ramené leur bureau dans leur salon. Ainsi on les appelle Mompreneur ou mampreneurs !
 
TM+ : FAUT-IL AVOIR DES APTITUDES PARTICULIÈRES ?
K.I : Beaucoup ont besoin du cadre idéal pour accueillir un enfant. Plusieurs questions se posent : Pourrais-je entreprendre avec un bébé ? Avons-nous assez de place à la maison ? Comment va t-on gérer les finances ? Mais le petit boutchou lui, a justebesoindel’amourdesesparents et du lait de sa mère... Parfois il faut lâcherprise.LesMamansontplusieurs talents cachés et bien souvent, ne se font pas suffisamment confiance pourletentermaisjesuispersuadée que si cela les anime elles le feront. Nous en sommes toutes capables. Vous savez gérer votre foyer, alors créez votre emploi et ça ne sera que votre deuxième entreprise !
 
TM+ : ETES-VOUS EN PHASE AVEC VOTRE PROJET DE DÉPART ?
K.I : Un projet est en perpétuelle évolution, il faut s’adapter aux différents imprévus et je suis convaincue que tous les petits obstacles de la vie interviennent pour peaufiner ce projet. J’ai confiance en la vie et ce qu’elle me réserve alors j’accueille toutes ces petites modifications pour un résultat final en total accord avec moi !

Karine Infante, Les mamans ont des talents cachés
TM+ : QUELS ONT ÉTÉ LES FREINS AUXQUELS VOUS AVEZ ÉTÉ CONFRONTÉS EN TANT QUE MOMPRENEUR ?
K.I : Je ne parlerai pas de freins je parlerai de constat. J’ai pu constater quelasociétén’estpasprêteàtevoir allaiter ton enfant n’importe où et à tout moment et pourtant c’est bien le gesteleplusnaturelpourunemaman. J’ai constaté aussi que les croyances, lestraditionsnousfaisaientporterune pression infondée venant des autres et bien souvent des proches. Enfin, j’ai surtout constaté que notre système faisait en sorte que l’enfant s’adapte à nos exigeances bien souvent dictées par le temps et que malheureusement nous ne placions plus notre enfant au coeur de nos actions mais plutôt nos actions avant nos enfants.
 
TM+ : QUELS SONT LES CLÉS DU SUCCÈS POUR UNE MOMPRENEUR ?
K.I : Etre une Mompreneur demande à se poser les bonnes questions. Tout d’abord à savoir identifier son projet de vie, visualiser la maman que l’on souhaite être, prioriser ces domaines d’actions et surtout donner le temps au temps car parfois, trop exigeante avec nous même, nous souhaitons que tout se passe clean... alors accordons nous un peu de souplesse. Organiser toutautourdebébéetenfonctionde luiestlabase,ensuiteresteradaptable indulgeantpouraccueillirlesimprévus enfinchaqueparentdoitprendreson rôle afin d’assurer la complémentarité dans l’éducation de notre enfant. Pour les Mamans solos, le challenge est double mais j’en connais beaucoup qui ont réussi malgré ce paramètre indépendant de leur volonté !
 
TM+ : QUELS CONSEILS DONNERIEZ-VOUS À DES MAMANS QUI VEULENT SAUTER LE PAS DE L’ENTREPRENEURIAT ?
K.I : Entreprendre est ce qui m’a permis de prendre confiance en moi. La sensation de progrès est gratifiante, prendre conscience que nous sommes capables de réaliser par nous-même, nous fait monter en énergie et augmente ce senti- ment d’assurance. Si vous prenez confiance en vous, votre perception change ainsi que votre rapport à l’autre, vous aborderez différemment toutes vos relations : au travail, avec votre homme, avec vos amis et cela dépend de vous ! TOUT est choix ! Alors arrêtez d’attendre le moment parfait pour entreprendre ou avoir un enfant. Soyez prêtes, passez à l’action et ce sera parfait avec toutes les petites imperfections !
Je souhaitais conclure en profitant de la Fête des Mères pour remer- cier les mamans de ma vie ! Tout d’abord, ma mère Patricia Bevotrack pour tout l’amour et les valeurs que j’ai reçu, ma petite mère, Kersleen Live avec qui j’ai grandi depuis l’âge de 3 ans qui m’a inculqué l’amour de sa culture mauricienne, ensuite ma belle-mère Marie Noelle Pothin dont les petits combats de la vie m’ont inspiré et surtout ma grande soeur Sandrine Live, pour qui j’ai une grande admiration, je tiens d’elle toute ma détermination et ma tenacité !
Bonne fête à toutes ces fanm zarlor ! Je remercie également toute l’équipe de Télémag+ d’avoir pensé à moi à l’occasion de cette spéciale Fête des mères !



Nouveau commentaire :








Recevoir notre newsletter