Télé Mag +
Facebook
Twitter
YouTube
Menu

Ecolo

Kelonia, nouvelle version



Kelonia, nouvelle version
Idée de sortie à visée pédagogique pour les petits et les plus grands, en vacances comme pendant la période scolaire, Kelonia aborde 2019 avec des résolutions qui vont donner encore plus envie d’approfondir nos connaissances sur les tortues. A la fois refuge et musée à la gloire de ces reptiles, le site de Saint-Leu propose désormais un nouveau parking de 100 places accessible par la route des Colimaçons (D12). Par ailleurs, deux salles d’exposition ont été rénovées et sont visibles depuis décembre dernier ; une troisième doit fait peau neuve dans le courant de l’année.

Vers un cercle agro-vertueux

Kelonia, nouvelle version
Une équipe internationale de chercheurs, comprenant des entomologistes, des biologistes de la conservation, des agro-écologistes et des géographes vient de montrer qu’une lutte biologique bien menée en agriculture peut ralentir la déforestation et préserver la biodiversité. Parmi les contributeurs, on remarque la présence du Cirad, le centre pour la recherche agronomique et pour le développement, très actif à La Réunion et dans la zone Océan Indien. Même si l’étude s’appuie essentiellement sur un cas particulier (la lutte biologique mise en oeuvre en Asie du Sud-Est contre la cochenille farineuse du manioc), elle conforte l’espoir d’associer lutte biologique contre les nuisibles et souci de l’environnement, et même rentabilité des exploitations, en milieu tropical.

Les poulets ont eu chaud

Kelonia, nouvelle version
Ce n’est pas le pic de chaleur qui a failli griller nos poulets péi avant l’heure, mais bien une suspicion de peste aviaire dans un élevage privé de l’Ouest détectée en début d’année. Pas de panique : cet élevage de volaille destinées à une consommation personnelle ne présente pas les caractéristiques d’une quelconque contamination ; pas de risque donc de propagation d’une épidémie de grippe aviaire comme celle qui avait sévi en Europe il n’y a pas si longtemps. La Direction de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt (DAAF) a effectué des prélèvements qu’elle a envoyés à un laboratoire agréé de métropole qui a rendu son verdict : négatif. La Préfecture a ainsi décidé la levée de la surveillance de l’élevage ne présentant aucun risque pour la santé humaine ou animale.

Rédigé le Vendredi 25 Janvier 2019 à 09:00 | Lu 46 fois


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 19 Avril 2019 - 07:00 Végétaliser la plage

Vendredi 12 Avril 2019 - 07:00 Protection des cétacés