Menu
News


Kim Kardashian: une fan dépense plus de 400 000 euros pour lui ressembler



Rédigé le Mercredi 2 Août 2017 à 09:34 | Lu 339 fois

Kim Kardashian: une fan dépense plus de 400 000 euros pour lui ressembler
Jennifer Pamplona, 24 ans, est un mannequin brésilien originaire de Sao Paulo qui est fasciné par Kim Kardashian. Un modèle à qui elle souhaite ressembler à tout prix... Pour cela, la jeune femme a dépensé plus de 400 000 euros: elle a fait de nombreuses liposuccions, s’est fait retirer des côtes, a eu deux augmentations mammaires et s’est fait injecter deux litres de graisse dans les fesses.

Selon Métro UK, jugeant trop risqué, huit chirurgiens ont refusé de l’opérer avant que l’un d’entre eux accepte finalement le projet.

Prête à tout, Jennifer Pamplona a pris le risque de "mourir" sur la table d'opération pour avoir une chance d'arborer un fessier XXL. "Les médecins m'ont demandé si j'avais peur de mourir à cause de la chirurgie esthétique, mais (...) si ça arrive, au moins, je mourrai belle et heureuse". 

Aujourd'hui, Jennifer Pamplona ne regrette pas son choix. "Je suis folle de mes nouvelles fesses, j'ai commencé la chirurgie à mes 17 ans, j'ai toujours été mince contrairement aux autres brésiliennes connues pour être pulpeuses" a-t-elle expliqué dans les médias. "Quand je rencontrais par exemple un footballeur, il se plaignait : "Tu n'as pas de fesses, tu es trop maigre"" révèle-t-elle, se félicitant d'avoir eu recours à plus de dix opérations pour modifier son apparence physique. "Maintenant, je peux comparer mes fesses avec celles de Kim Kardashian parce qu'il est aussi énorme et génial". 

Bien dans son nouveau corps, Jennifer Pamplona a désormais un nouvel objectif en tête : détrôner Kim Kardashian. La brune plantureuse avoue en effet voir son corps comme « un investissement » plus que comme « une dépense ». Une stratégie qui lui permettra selon elle de devenir plus célèbre que son idole à terme. Culotté !




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 14 Octobre 2022 - 16:10 Fête des diplômés de l'IRTS de la Réunion


Nouveau commentaire :