Télé Mag +
Facebook
Twitter
YouTube
Menu

Beauté

L’ART DU NO MAKE-UP, UNE RÉVOLUTION COSMÉTIQUE


​Un teint frais, une mine resplendissante et un visage reposé, pour obtenir une peau parfaite, plus besoin d’user et d’abuser du maquillage ! La tendance du no make-up met un coup de pied dans la fourmilière et nous rend belle au naturel.


Hier encore, la tendance était au contouring, aux yeux charbonneux et aux lèvres rouge mat. Mais ça, c’était avant que la vague du « no make-up » (le zéro maquillage) n’inonde l’univers de la beauté. Cette mode fait la part belle au naturel et à une routine limitée. S’il n’est ici pas question d’abandonner totalement sa trousse à maquillage, l’objectif est de choisir des produits qui vont sublimer la peau sans en faire trop. Suivez le guide…

UNE PEAU PLUS SAINE
Que ce soit par considération féministe ou pour débarrasser sa peau d’un tas de produits qui l’étouffent, le no makeup fait de plus en plus d’adeptes. En arrêtant de se tartiner de fond de teint, de poudre et de crayon, on laisse sa peau respirer et retrouver toute sa superbe au naturel. Outre le fait que l’on gagne du temps et que l’on fait des économies, cette tendance agit comme une véritable détox pour l’épiderme. Avec le temps, il devient plus sain, moins marqué et plus reposé. À condition bien sûr de lui apporter une hydratation optimale matin et soir. Le nom est cependant trompeur puisque le no make-up ne consiste pas à faire une croix sur tous les produits de maquillage. Le but est d’avoir l’air non maquillée tout en l’étant un peu. Exit donc les rouges à lèvres flamboyants, les ombres à paupières colorées et les traits d’eye-liner ! On mise sur des BB ou des CC crèmes qui vont venir camoufler les imperfections sans étouffer la peau, sur quelques touches d’enlumineur et un baume à lèvres (légèrement teinté ou non) pour mettre la bouche en valeur.

LE MODE D’EMPLOI
Pour un no make-up réussi, on commence par travailler le teint avec un primer, une base embellissante qui va lisser et uniformiser la peau en camouflant les ridules, les taches, les marques d’acné et les petites rougeurs. On peut aussi opter pour un correcteur pour illuminer le teint d’un seul geste. Sur les pommettes, on s’autorise une touche d’enlumineur pour apporter de la brillance. On soigne ensuite le regard, non pas en tartinant ses cils de mascara, mais en appliquant un soin qui va stimuler leur pousse et les hydrater. Un recourbe cils vous permettra également de vous faire des yeux de biche. Côté sourcils, on évite le crayon mais on les brosse dans le sens de la hauteur pour leur donner du volume, après les avoir épilés à la perfection bien sûr ! Enfin, sur la bouche, on se contente d’un gloss transparent pour des lèvres pulpeuses ou d’un baume légèrement teinté si l’on souhaite de la couleur.

UNE TENDANCE EXACERBÉE PAR LE CONFINEMENT ?
Si le no make-up est une tendance qui rencontre un franc succès depuis quelques années déjà, elle a explosé ces derniers mois avec le confinement dû à la crise du Covid-19. Au mois de juillet, le label Slow Cosmétique, en partenariat avec l’Ifop, a dévoilé les résultats d’une enquête qui démontre que depuis le déconfinement, une femme sur cinq seulement (21 %) se maquille tous les jours, contre 42 % en 2017. Cette période de mise en quarantaine forcée a en effet permis à de nombreuses françaises de se débarrasser des diktats de la beauté et de se trouver belles au naturel, notamment chez les plus jeunes. Le télétravail et le port du masque sont également des raisons de ce désamour pour le maquillage. Pas évident en effet de soigner son rouge à lèvres quand on doit supporter un bout de tissu sur le visage toute la journée... Enfin, les femmes sont de plus en plus adeptes des produits naturels, sans substances chimiques, qui préservent la peau et ne sont pas dangereux pour la santé. Le no make-up est, pour cela encore, un choix judicieux.

Rédigé le Mercredi 23 Septembre 2020 à 16:00 | Lu 33 fois