Menu
A La UNE


L’ayurvéda, une pratique ancienne au service de notre santé


Pratique séculaire, l’ayurvéda promet de nous maintenir en bonne santé à condition de respecter quelques principes basés sur l’alimentation, un mode de vie sain et une maîtrise du mental. On fait le point sur cette médecine douce qui séduit de plus en plus.


Rédigé le Mardi 13 Avril 2021 à 12:58 | Lu 74 fois

Une bonne santé physique et psychique

Science millénaire venue de l’Inde antique, l’ayurvéda appartient à la branche des médecines dites « hollistiques » parce qu’elle considère le corps et l’esprit comme les éléments indissociables d’un même tout. Pour nous autres Occidentaux, habitués à envisager le corps comme une machine qu’il convient de maintenir en bon état pour pouvoir la piloter à sa guise, cette pratique constitue une manière radicalement nouvelle d’envisager la notion de santé. En médecine ayurvédique, le concept même de « bonne santé » ne se réduit pas à l’absence de maladie, mais se définit par l’approche dynamique d’un être – aussi bien psychique que physique – en état d’harmonie, d’équilibre et d’épanouissement. Riche d’enseignements pratiques et de conseils de bon sens, l’ayurvéda s’adapte en grande partie à nos modes de vie occidentaux. Quels enseignements en tirer au quotidien ?

Les principes de base

Pratique ancestrale autant que science approfondie, l’ayurvéda ne saurait se résumer en quelques lignes. Disons simplement, pour bien la situer, qu’elle repose sur une pensée énergétique envisageant l’univers comme un tout traversé par différentes formes d’énergie, de la plus subtile – l’éther – à la plus rigide – la matière solide, la terre – en passant par l’air, le feu et l’eau. Chaque individu, mais aussi chaque réalité, chaque être, est le résultat d’une combinaison unique de ces différentes formes d’énergie, dont l’équilibre, plus ou moins satisfaisant, va définir la nature.

Une médecine du bien-être

L’ayurvéda, une pratique ancienne au service de notre santé
Certains sages indiens considèrent que la notion de santé repose sur trois piliers : une alimentation équilibrée, une bonne gestion du quotidien et un état psychique harmonieux. Poursuivant l’objectif de rééquilibrer nos énergies, l’ayurvéda combine ces trois principes pour aboutir à un état global optimal de la personne. Ahara, la diététique : elle tient, dans cette doctrine, une place de premier plan. Adaptée à chaque individu en fonction de sa nature et de son environnement, elle devra avant tout s’intéresser à la qualité des aliments et de leur préparation. Selon l’ayurvéda, les aliments s’imprègnent de leur environne- ment et nous en restituent les qualités intrinsèques. La graine germée, par exemple, de par sa concentration en force vitale, fera rejaillir sur celui qui l’ingurgite sa grande force créatrice, tandis qu’une viande « mal tuée » jouera à l’inverse sur son consommateur un rôle très néfaste.

Vihara et Manovyapara

Vihara, le mode de vie : l’ayurvéda rattache cette notion à celle de mouvement. Dans quoi, comment et auprès de qui nous mouvons-nous, c’est-à- dire vivons-nous ? Le cadre de vie tient un rôle prépondérant en ce que les énergies qu’il émet nous affectent directement et nous conditionnent. Bruit, agitation, stress, désordre et relations difficiles avec nos proches influencent non seulement notre état affectif ou psychique, mais égale- ment notre santé. L’ayurvéda accorde donc une place de choix à l’aménagement du temps, à l’organisation sociale et à l’agencement harmonieux des espaces de vie et de travail.

Manovyapara, les pensées : elles sont à la fois ce qui nous est le plus propre et, paradoxalement, le plus difficile à maîtriser. Si nous pouvons choisir les amis qui franchissent notre seuil ou les aliments que nous ingurgitons, nous pouvons difficilement contrôler nos pensées et sommes parfois affectés par toutes sortes d’idées négatives qui, à la longue, affectent notre état physique et émotionnel. Faisant appel aux techniques de yoga, de méditation et de relaxation, l’ayurvéda nous apprend à gérer et à contrôler le flux de nos pensées.

Bon à noter

En Inde, l’ayurvéda est une médecine officielle qui fait l’objet de longues années d’étude et qui est couramment employée pour soigner de véritables pathologies. Pratiquée en nos contrées en dehors de tout cadre professionnel, elle ne saurait bien évidemment se substituer ici à un véritable suivi médical et représente plutôt une médecine de prévention et de bien-être destinée aux personnes en bonne santé.



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 4 Mai 2021 - 09:49 Le tatouage, mon art, ma mission de vie

Mercredi 28 Avril 2021 - 16:23 L’entretien d’embauche : comment assurer ?


Nouveau commentaire :