Télé Mag +
Facebook
Twitter
YouTube
Menu

Hi Tech

LE RETROGAMING, voyage dans le monde du Pixel


Malgré tous les jeux qui sortent chaque année, certains joueurs, un peu geeks, préfèrent pratiquer le rétrogaming. Un retour dans le passé Pop Culturel du jeu vidéo.


LE RETROGAMING, voyage dans le monde du Pixel
Le Rétrogaming qu’est-ce que c’est?
Rétrogaming signifie jouer à des jeux anciens, dépassés. On entend par jeux anciens, les jeux sortis au tout début de la création des jeux vidéo entre 1970 et 1990. Ces jeux anciens ont la caractéristique d’être en 2D. Le rétrogaming peut aussi englober la collection de figurines faisant référence aux premiers jeux, ou d’ordinateurs obsolètes appelés ordinosaures. Le rétrogaming est né au début des années 90 lorsque les premiers jeux ont été réédités pour toucher une nouvelle génération. Étrangement ce sont les premiers joueurs, devenus des fans inconditionnels qui ont pris plaisir à rejouer à ces anciens jeux. Un des premiers jeux réédité a été Pac Mania, issu du jeu Pac Man. Puis c’est au tour du mythique jeu Space Invaders, originalement paru en 1978, de faire un retour fracassant en 1990 sous le nom Super Space Invaders ’91. L’arrivée en 1995 de la PlayStation marque un tournant vers des jeux en 3D. L’image est de meilleure qualité, et il est possible de bouger le personnage plus librement. De nombreux jeux d’arcade comme Donkey Kong, qui ont un défilement vertical ou horizontal, deviennent des classiques. La NES, une des premières consoles, est devenue l’emblème du rétrogaming avec des jeux cultes comme Super Mario Bros. Si les consoles sont de plus en plus performantes, les joueurs, eux, sont nostalgiques de la première génération des jeux vidéo qu’ils considèrent comme des classiques. Certains vont même jusqu’à acheter des bornes d’arcade et les mettent dans leur salon.

Le plaisir du Old School.
Aujourd’hui les jeux vidéo sont de plus en plus innovants et performants, alors où est l’intérêt de jouer à des jeux dépassés technologiquement? La nostalgie n’est qu’un argument parmi beaucoup d’autres. Certains rétrogamers considèrent que le passage à la 3D a appauvri le gameplay. La 2D est souvent plus intuitive. Les manettes étaient simples, avec peu de boutons et une bonne prise en main. Simplicité et efficacité. Il n’y avait pas de problèmes d’angles de vue ou de caméras contrairement aux nouveaux jeux qui cherchent souvent à immerger le joueur dans le personnage avec un mode FPS (First Person-shooter). La 3D, de plus en plus complexe, fait très vite tourner la tête lorsqu’on y joue beaucoup. De plus, la sauvegarde n’a été utilisée qu’en 1987 avec le premier Legend of Zelda. Les anciens jeux doivent donc être joués d’une traite, ce qui est beaucoup plus intéressant pour un joueur aguerri. Un des intérêts du rétrogaming est aussi de pouvoir exploser les scores, sur les bornes d’arcade par exemple. Les joueurs détenant les records sont considérés comme de véritables héros par la communauté des rétrogamers. Enfin, certains joueurs considèrent que les jeux anciens prenaient beaucoup plus de risques au niveau de leur réalisation. Le style graphique est plus original et fluide. A l’époque, ce marché brassait moins d’argent et les éditeurs pouvaient donc se permettre d’être originaux. Aujourd’hui, les éditeurs ne peuvent pas se permettre de perdre de l’argent en éditant un jeu vidéo innovant qui laisserait sur la touche le grand public. Les jeux sont donc plus faciles à appréhender.

Le rétro la tendance du moment.
Le rétrogaming comprend aussi l’activité de collectionner tous les jeux, consoles, objets et bornes d’arcade considérés comme «rétro». Les rétrogamers aiment afficher sur eux leurs jeux préférés grâce à des tee shirts Space Invaders ou Pac Man. Ces personnages au graphisme simple et très reconnaissable sont devenus des symboles de la culture vidéo-ludique mais aussi geek. Ils représentent à eux seuls une nostalgie du vieux jeux et les objets dérivés à leur image sont aujourd’hui très nombreux : mug, moule à cake, savon, lampe.
Le rétrogaming participe à faire du jeu vidéo un art et une culture à part entière. Des communautés de rétrogamers se sont attelées à archiver et répertorier tous les jeux depuis la création du jeu vidéo. Un travail ardu, car les bornes d’arcade sont nombreuses. La nostalgie du rétrogaming a aussi amené à rendre des musiques de jeux vidéo cultes. Les musiques de Super Mario Bros ou encore de Zelda sont des chefs-d’oeuvre du genre. Elles sont aujourd’hui jouées par des orchestres philharmoniques dans de vraies salles de concerts.
 
Plus d’inédit sur la chaîne Youtube Geek Me All

Rédigé le Mercredi 6 Mars 2019 à 07:00 | Lu 234 fois


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 17 Juillet 2019 - 07:00 LE ROI LION

Mercredi 10 Juillet 2019 - 07:00 LE CRI DE WILHELM